il semble que la série culte préférée de Square, Mana, ait connu une certaine renaissance ces derniers temps. Le dernier produit de cette résurgence est un nouveau remake de Trials of Mana.

Trials of Mana ou Seiken Densetsu 3, de son nom japonais, n’a jamais été diffusé en Occident lors de ses débuts dans les années 90, et n’a été présenté au public occidental que l’année dernière dans le cadre de la récente Collection of Mana.

Trials of mana

Comment replacer Trials Of Mana ?

Trials of manaCette collection avait en fait été lancée deux ans plus tôt au Japon, et peu après son lancement dans ce pays, les développeurs ont jugé bon de commencer la production d’un remake de Seiken Densetsu 3 qui devait ensuite présenter le jeu au public occidental pour la première fois.

En gardant cela à l’esprit, le développement a été abordé comme si le studio créait un tout nouveau jeu, plutôt qu’un “simple” remake à l’image du retour quelque peu décevant de Secret of Mana et le résultat final est une réussite.

Trials of Mana est donc un projet fascinant, du seul fait qu’il semble à la fois nouveau et ancien.

Certains éléments, tels que les scénarios et les environnements simplistes, laissent penser que ce projet est basé sur un jeu datant de plusieurs décennies, tandis que d’autres, comme les tout nouveaux systèmes de combat et de progression, sont clairement issus d’une conception de jeu plus moderne.

D’une manière ou d’une autre, tout s’assemble remarquablement bien, ce qui donne un RPG agréable, beau et riche en contenu qui représente bien son héritage tout en innovant à certains égards.

Un scénario déjà innovant à l’époque !

Le récit à plusieurs fils de Trials of Mana trouve ses racines dans la version originale de Super Famicom, une approche assez ambitieuse pour l’époque, mais le dispositif conserve son lustre aujourd’hui, offrant une histoire diversifiée qui nécessite quelques passages pour être correctement vue dans son intégralité.

Trials of mana

L’idée principale est que le légendaire arbre de Mana, qui abrite l’esprit de la déesse de Mana, est en train de dépérir et que le héros choisi doit récupérer l’épée de Mana dans les racines de l’arbre pour sauver le monde.

Dans ce contexte, vous pouvez choisir de jouer six personnages, chacun ayant sa propre intrigue et son histoire. Vous décidez de votre groupe lorsque vous commencez une nouvelle sauvegarde et vous ne pouvez en choisir que trois pour cette aventure, ce qui signifie que vous devrez entreprendre plusieurs parties si vous voulez voir tout ce que l’intrigue a à offrir.

Sur le plan individuel, les personnages sont relativement simples et animés par des objectifs et des conflits faciles à définir. Duran le guerrier, par exemple, commence son histoire en ne repoussant pas

Trials of Mana
Duran

l’assaut du diabolique Sorcier sur son royaume, et son personnage est désormais défini par un désir presque inébranlable de devenir le plus grand guerrier du monde afin de pouvoir battre le sorcier lorsque les deux s’affronteront à nouveau.

Ceux d’entre vous qui recherchent un récit stimulant ou intensément profond seront donc un peu déçus par la relative superficialité de l’offre, mais Trials of Mana parvient à exceller dans la manière dont il met en avant un monde amical et fantasque, rempli de petites intrigues à découvrir.

L’une des intrigues secondaires peut vous amener à chercher un nain perdu au fond d’une mine, tandis qu’une autre peut vous voir vous réduire à la taille d’une souris pour interagir avec une race de petites créatures elfiques semblables aux Kokiri.

Bien qu’aucune de ces intrigues ne soit d’une grande profondeur émotionnelle et qu’elles aient toutes des fins assez prévisibles, elles permettent néanmoins à l’histoire d’avancer à un rythme soutenu et de varier les choses.

À peu près au moment où vous commencez à vous sentir fatigué à un moment précis de l’intrigue, Trials of Mana vous demande de passer à autre chose, vous assurant ainsi un tour complet du monde qu’il construit.

L’univers du remake de Trials of Mana

L’essentiel de votre aventure se déroulera sur les routes et les donjons entre les villes, qui sont pleins à craquer de monstres, de coffres au trésor et d’autres objets de collection pour vous occuper.

Ces routes sont généralement linéaires dans leur tracé mais comportent un assez grand nombre de chemins secondaires et d’itinéraires alternatifs à emprunter à la recherche de meilleurs équipements et

Trials of mana

objets.

Une fois de plus, Trials of Mana fait preuve d’une remarquable maîtrise, car les environnements sont suffisamment grands pour ne pas paraître exigus, mais suffisamment petits pour ne pas sembler surabondants.

La laisse est suffisamment relâchée pour que vous puissiez passer pas mal de temps à fouiller librement chaque recoin à la recherche de points de collecte et de coffres à trésors bien cachés, mais jamais assez pour ne pas vous retrouver à errer d’une manière ou d’une autre vers le prochain point de l’intrigue.

Une grande partie de ces passage entre les villages est liée au combat qui interrompt l’exploration et injecte une énergie bien nécessaire dans l’expérience. Ici, Square met à profit une partie des enseignements tirés de la conception moderne des JRPG d’action en mettant en œuvre un système de combat simple mais exigeant, qui permet d’équilibrer les compétences et la stratégie.

Le gameplay en combat

Les combats prennent la forme d’un système d’action en temps réel, chaque personnage disposant d’une collection d’attaques légères et lourdes pouvant être utilisées en parallèle avec une variété de sorts et de capacités de classe.

En frappant les ennemis de manière répétée, vous pouvez également leur faire lâcher des “cristaux” qui vont lentement construire les jauges d’attaques respectives de votre groupe. Une fois qu’ils ont atteint un certain seuil, les personnages peuvent alors lancer de puissantes attaques de classe qui infligent de gros dégâts et peuvent souvent toucher plusieurs cibles à la fois.

Trials of mana

Bien que la plupart des combats de monstres sur la route ne nécessitent pas une intense concentration pour être vaincus, le combat s’avère certainement être un point fort tout au long de Trials of Mana.

Les attaques de type MMORPG en “zone de danger“, où vos personnages doivent s’esquiver pour éviter une attaque télégraphiée, vous tiendront en haleine en permanence, et la façon dont les différentes attaques et capacités peuvent être enchaînées en un long combo s’avère très satisfaisante.

Vous êtes également incité à bien réagir au combat grâce à un système de notation, qui vous accorde un pourcentage d’appréciation pour gagner de l’expérience plus vite. Tout cela se résume à un système de combat qui, s’il n’est pas trop difficile à gérer, évite néanmoins un problème qui se pose avec de nombreux RPG où les combats deviennent le genre de choses que vous “pilotez automatiquement”.

En plus des améliorations attendues de vos statistiques à chaque niveau, vos personnages gagnent des points de compétences qui peuvent être investis dans cinq arbres de compétences différents pour chaque membre.

Trials of ManaBien que l’objectif général de chaque arbre reste le même pour tous les membres de votre groupe, les détails de ce qui est débloqué sont uniques à chaque membre. Cela signifie que chaque personnage dispose plus ou moins d’une liste unique de compétences qu’il peut s’équiper lui-même, à la seule exception des “compétences en chaîne” qui peuvent être utilisées par n’importe quel membre de votre équipe une fois qu’elles sont débloquées.

L’avantage de ce système est qu’il vous permet de spécialiser chaque personnage en fonction du rôle que vous voulez lui faire jouer dans votre équipe. Par exemple, chaque personnage peut changer de classe pour la première fois après avoir atteint le niveau 18, mais vous avez la possibilité de choisir entre la version “claire” ou “sombre” de cette prochaine classe.

Par exemple, lorsque vous changez de classe pour Riesz, vous pouvez choisir de faire en sorte que l’étape suivante soit axée sur le renforcement de votre groupe ou sur la neutralisation de l’ennemi.

Il est donc important de réfléchir à ce que vous voulez faire ensuite, mais Trials of Mana vous offre heureusement la possibilité de revenir sur une décision plus tard si vous changez d’avis.

Bien qu’il soit souhaitable de travailler avec plus de trois membres de groupe pour une partie donnée, Trials of Mana garantit un bon équilibre entre la flexibilité et la complexité des systèmes de développement des personnages.

Graphiquement, il excelle, mais pêche dans les détails !

Dans sa direction artistique, Trials of Mana emprunte beaucoup à Dragon Quest XI, un camarade d’écurie de Square Enix, et vous offre un monde coloré et animé qui, pour l’essentiel, est magnifique.

Bien que les villes et les villages aient tendance à se mélanger au fil des heures, chaque nouveau lieu que vous découvrez entre les deux possède une palette de couleurs et un design distinctifs qui sautent vraiment aux yeux, que vous jouiez sur le dock ou en mode portable pour la version Nintendo Switch. Cependant, cette caractéristique est quelque peu handicapée par l’apparition continue de pop-in et de textures à chargement lent, qui ont tendance à vous faire perdre un peu l’expérience visuelle globale.

Trials of mana

Ne vous y trompez pas, Trials of Mana est très bien pour la plus grande partie de l’aventure, c’est juste que les détails peuvent parfois un peu entacher l’expérience de manière ponctuelle.

Musicalement, je vous conseille la version originale !

Avec une bande-son qui fait un merveilleux travail de saut entre les genres et les sonorités, bien qu’il n’y ait pas beaucoup de morceaux qui s’avèrent très mémorables. Toutes les ost de donjon et les thèmes de village à la flûte de Pan sont présentes et prises en compte, et certaines sont même orchestrées pour améliorer un peu plus la qualité du son. La bande-son satisfait de cette façon, alors que ce n’est pas nécessairement une bande-son que vous chercherez après avoir mis Trials of Mana au placard.

Pour conclure, Trials of Mana est un opus à posséder!

Trials of Mana s’avère être une reprise réussie d’un classique inconnu ou oublié, en insufflant intelligemment un nouveau design et un nouveau contenu là où c’est nécessaire tout en conservant l’esprit de l’original.

Des intrigues à plusieurs fils, un système de combat agréable et une progression flexible des personnages se combinent pour faire de ce jeu une expérience fantastique du début à la fin, même si des problèmes de performance occasionnels entravent quelque peu l’expérience.

Nous recommandons vivement Trials of Mana aux fans de JRPG et surtout aux nouveaux venus. Il y a de quoi plaire aux deux camps, et nous espérons que cette version pourra servir de modèle pour les futures entrées dans la série Mana et pour bien d’autres JRPG d’action.

Notre Vidéo découverte !


Vous pouvez aussi lire les 10 questions sur Trials of Mana par Kuro et Aurenzlia en suivant ce lien.

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur la page Facebook de JRPGFR !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee

8.5/10

L'avis de la rédaction

PLUS

  • Direction Artistique enchanteresse.
  • Progression Flexible et techniquement au point.
  • Équilibrage quasiment parfait des arbres de compétences des personnages.
  • Des combats passionnants et des bonus qui vous poussent à être parfait en combat.
  • Une re-jouabilité garantie !
  • Plus de 70 heures pour le faire à fond (New Game + et Chapitre supplémentaire) !
  • Un aspect pédagogique qui vous donne une belle porte d’entrée vers l’Action-JRPG.

MOINS

  • Musicalement bon mais pas exceptionnel, préférer la bande originale de … l’original.
  • Scénario léger, ce n’est pas un Xenogears !!
  • Dans les détails, graphiquement, il pêche.