Il semble que les jeux rogue-like et les jeux de survie soient devenus populaires ces dernières années, en particulier dans la scène RPG indépendante.

L’équipe de développement australienne de 5 Lives Studios à du se poser cette question: que se passe-t-il si vous … mélangiez simplement les deux ensemble? Windbound semble être cela, et le résultat pourrait être très intéressant.

Windbound

En bref, Windbound semble être un jeu de survie avec une structure rogue-like, avec une inspiration artistique claire tirée de The Legend of Zelda: Breath of the Wild. Windbound a également un mode Histoire, qui diffère complètement des mécanismes rogue-like du jeu. Il me tarde vraiment de découvrir le jeu.

Windbound

A propos

Le personnage jouable dans Windbound est Kara, une jeune femme séparée de sa flotte lors d’une énorme tempête. Kara est plus un avatar de joueur plutôt qu’un personnage sur mesure, en ce sens qu’elle ne parle jamais en dehors de certains grognements et efforts.

Autour de son cou se trouve une sorte de coquille de mer, qui semble être un lien important avec une ancienne civilisation dont les ruines sont dispersées à travers le monde insulaire en pointillé dans lequel Kara se trouve. Il semble que non seulement Kara aura doit retrouver sa flotte, pour en apprendre plus sur cette civilisation et sur elle-même en cours de route.

Le décor de Windbound est un monde d’îles générées de manière procédurale dispersées sur un océan ouvert. Au début du jeu, tout ce qui vous est donné est un couteau de base. C’est suffisant pour couper les hautes herbes et éliminer la plus petite des bestioles, mais c’est à peu près tout.

Afin de vous faciliter les choses, vous devrez essentiellement partir de zéro et fabriquer des objets pour survivre dans ce vaste monde océanique.

Du craft, du craft, et encore du craft

L’herbe haute peut être utilisée pour fabriquer des cordes. La corde et collecter diverses autres sortes de feuilles, d’os et de bâtons permettra à Kara de fabriquer un sac de rangement et une arme à fronde.

Créer une pelle vous permettra de creuser, fabriquer une hache vous permettra d’abattre une flore plus grande, et bientôt Kara sera en mesure de fabriquer une chaloupe de base pour voyager d’île en île. Finalement, vous serez en mesure de faire une voile, où alors le grand océan est à vous à explorer.

Kara devra gérer sa santé et son endurance. La santé est exactement ce que vous pensez, ne la laissez donc pas s’épuiser sinon vous devrez recommencer. L’endurance est une barre de remplissage qui permet à Kara de se précipiter, de nager, d’attaquer et d’effectuer d’autres actions. Cependant, plus Kara a faim, plus son endurance maximale est faible.

Si elle meurt de faim, vous ne pourrez rien faire du tout. Ainsi, non seulement vous devez collecter des matériaux d’artisanat pour vous déplacer, mais vous devrez également collecter de la nourriture pour rester en vie. La nourriture finira également par se détériorer, vous ne pouvez donc pas la stocker pour toujours.

Windbound

Du rogue-like mais ou ça

En ce qui concerne la structure rogue-like, l’élément principal ici semble être que certains emplacements de votre inventaire sont reportés si jamais vous échouez et devez recommencer. Les éléments que vous voudriez mettre dans ces emplacements persistants seraient des composants précieux tels qu’une pelle ou un marteau, afin que vous n’ayez pas à les refaire lors de votre prochaine partie.

Donc, même si vous avez de la malchance et que vous mourrez en essayant d’éliminer un ennemi comme un sanglier géant, vous ne recommencez pas à partir de zéro.

Alors si vous êtes un survivaliste en mal d’aventure et que les jeux de survie sont votre truc et que bien sur vous aimez ce style graphique, alors Windbound est fait pour vous. Windbound doit arriver sur PlayStation 4, Xbox One, Nintendo Switch, Google Stadia et PC (Steam & Epic Games Store) le 28 août prochain.

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur la page Facebook de JRPGFR !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee