Aventure, piraterie, batailles navales, boulet de canon, rhum et bien sur, fortune. Voilà ce à quoi on doit s’attendre quand on a dans les mains Port Royale 4. Alors préparez votre voyage dans les Caraïbes.

port

La piraterie aux Caraïbes est un vieux thème dans le monde de la gestion. La promesse de pouvoir mettre la main sur cette région du monde, magnifique et inconnue, une région encore remplie de secrets. Port Royale 4 nous offre 4 campagnes en faisant du joueur un jeune gouverneur qui devra faire fortune en faisant des alliances commerciales. Le titre se déroule aux Caraïbes comme vous l’aurez compris, entre le 16ème et 17ème siècle, à l’époque où les affrontements contre les pirates etaient monnaie courante. Port Royale 4 est bien plus centré sur le commerce que les opus précédents. Le combat et la conquête des terres ne jouant ici qu’un rôle secondaire, il est vrai que vous passerez plus de temps sur les échanges commerciaux. Money, money.

En avant petit navire

Le cœur du gameplay du titre se trouve sans aucun doute dans le micro management des échanges commerciaux, là où il y a le plus de boulot. Gaming Minds Studios parle d’ailleurs de son titre comme une simulation d’échanges commerciaux, et c’est le cas. Vous passerez en effet le plus clair de votre temps à naviguer sur la carte entre vos villes et vos bateaux, afin de faire autant de profit que possible. La map est d’ailleurs énorme. Elle représente toute les Caraïbes, dont le Golfe du Mexique, le sud de la Floride et le Venezuela. Ça en fait du terrain à conquérir ! A la différence des jeux précédents, la map de la campagne est entièrement en 3D et vous permet de zoomer jusque dans vos villes pour y construire divers bâtiments. Elle est également plus que jolie, remplie de jungle et de maisons très bien modélisées, même avec le zoom à fond.

Quatre nations sont ici jouables, l’Espagne, l’Angleterre, la France et la Hollande. Chacune offrant un personnage facilitant le commerce, la construction ou la piraterie.

Les Espagnols sont la faction la plus importante dans la région car elle est implantée sur la quasi totalité de la carte. Les Anglais, quant à eux, sont en quelque sorte les nouveaux et chercheront à se faire une place au soleil. Les Français démarreront en Louisiane et tenteront, eux aussi, d’obtenir leur part du gâteau, à la crème bien sur. Les Hollandais eux sont là pour…. pour chaparder tout et implanter leurs commerces. Leurs commerces de plantes médicinales, c’est bien connu. Port Royale 4 est à lui seul une encyclopédie relatant les faits historiques réels. Et il reussit l’exploit de mélanger habilement le tout avec les mécaniques du jeu, pour en faire un opus bluffant.

Gaming Minds Studio à fort heureusement incorporé d’autres éléments à son jeu, afin de parler à une autre catégorie de gamers. Chaques nations possèdent un vice-roi qui vous guidera dans votre partie, il vous tiendra la main en quelque sorte. Certaines tâches vous sont parfois proposées afin de gagner en renommée. La fabrication d’édifices, envoyer certains colons faire la sale besogne, en font partie. C’est vous le chef après tout ! Tout cela vous permettra par la suite de rechercher de nouvelles technologies, de construire des navires de guerre et de recruter de nouveaux capitaines, non Jack Sparrow n’est pas disponible. Dans le but de développer votre ville et en y ajoutant de nouvelles plantations, des hôpitaux et des chantiers navals. Oh que oui votre ville sera jolie !!!

port

Il est beau ton bateau

Le charme des Caraïbes fait quasi tout le travail, Port Royale 4 vous surprendra par la beauté des paysages, la modélisation des navires et autres cabanons et cela même avec le zoom braqué sur vos maisonnettes. Il vous arrivera de temps en temps de regarder le paysage, voir même l’horizon qui est sublime, foi de pirate.

Port Royale 4 pourrait être une agence de voyage à lui tout seul, un voyage direction les Caraïbes.

Hissez haut! Santiano!

Non la bande son n’est pas faite exclusivement de la chanson d’Hugues Aufray. Pour revenir à la bande son, elle est quelque peu simpliste. C’est à dire, qu’il n’y a pas grand chose à écouter. Les sons à l’extérieur et l’intérieur des villes sont bien différents, mais rien d’exceptionnel. Le bruit des combats sont très sympas par contre. On entend bien le tir des canons, et le bruit paisible de la mer. Parfait pour méditer.

La courte vie d’un pirate

C’est sur, entre le scorbut, la malaria, la dysenterie ou la fièvre jaune, la vie d’un pirate n’était pas toute rose ! Ah mais on n’est pas sur Wikipédia !

En ce qui concerne la durée de vie de Port Royale 4, le jeu offre un contenu faramineux, et la durée de vie vient essentiellement du fait qu’il y a les 4 campagnes. Mais aussi le fait que les échanges commerciaux sont extrêmement chronophages.

Il en faut du temps pour découvrir tous les bars sur chaque ports.

Port

Conclusion

Globalement, Port Royale 4 est ce que j’appellerais une simulation d’échanges commerciaux. J’ai passé de nombreuses heures à parfaire les trajets de mes bateaux et, comme je l’ai dit plus haut, la map rend le tout encore plus agréable. Par contre les échanges qui demandent un suivi quasi constant peut en rebuter plus d’un. Et personnellement, j’ai trouvé que Port Royale 4 manquait de combats navals. Donc je dirais que le jeu est une franche réussite et les activités sont sympathiques et diverses. Les paysages correspondent parfaitement au jeu. Un réel plaisir de m’être plongé dans ce jeu.

Il est temps de ranger mon costume de pirate.

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur la page Facebook de JRPGFR !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee

8/10