Cette semaine, je décide de vous parler de Final Fantasy XII : The Zodiac Age ! Et je vais vous énumérer en 12 points, pourquoi ce jeu semble si bien.

En premier temps, je l’ai joué et fini sur PS2 à sa sortie en 2006. Il était encore nommé FFXII avant sa “remasterisation” appelée “The Zodiac Age”, sorti en 2017. Il s’agit d’un RPG type action en monde ouvert avec beaucoup de vastes zones à explorer et avec un système de combat assez novateur. En effet, le combat se fait directement sur le lieu où vous vous situez et vous ciblez, ou êtes ciblés, par les ennemis. Par rapport aux autres Final Fantasy, je trouve que le système de visée est nouveau et bienvenu malgré une prise en main, pendant le didacticiel, assez peu évidente.

Commençons par le commencement !

  • L’histoire

L’intrigue se déroule dans le monde d’Ivalice dans lequel deux royaumes s’affrontent, Rozarria et Archadia. Vous, vous incarnez Vaan, jeune orphelin (tiens, tiens) de la ville de Rabanastre. Ville de départ dans votre aventure et dans laquelle il se passe bien des choses ! Notre jeune héros rejoint la cause résistante à l’envahisseur archadien et surtout Ashe, la princesse du royaume de Dalmasca. Rien que pour le scénario, tous les personnages qui vous rejoignent dans l’aventure et les rebondissements imprévus, on se fait avoir, et ça vaut la peine d’être joué ! Voici mon premier point !

Final Fantasy Xii
Vaan et Ashe
  • Fran

Dans Final Fantasy XII, Fran vous rejoint assez vite, accompagnée de Balthier. Bien qu’ils ne soient pas en couple, leur histoire est liée et sont pirates de l’air tous les deux. Surtout Fran est extrêmement puissante avec son arme de prédilection : l’arc. Elle est manifestement très féline et sa voix est pleine de sagesse. Outre toutes ces qualités, les habits de cette dame laissent peu de place à l’imagination et il est difficile de ne pas succomber à son charme pixelisé ! Elle nous emmène d’ailleurs au sein de sa communauté Viéra dans laquelle vous vivrez de belles aventures dans un décor haut en couleur.

Final Fantasy XII
Fran & Balthier
  • Les contrats

Assez rapidement dans Final Fantasy XII, et je crois même que c’est votre première sortie de Rabanastre, vous allez pouvoir honorer des contrats de chasse ! Parfois simplistes et parfois horriblement difficiles, et certains avec des conditions drastiques. Écrit comme cela, cela paraît difficile mais en fait, bien préparés, vous et votre horde de combattants ne ferez qu’une bouchée de vos adversaires ! Surtout avec la multitude de possibilités qu’offrent les capacités, compétences et sorts ! J’aime ce genre de mini-jeu intégré à l’histoire.

Final Fantasy

  • L’exploration/combats

L’immensité des territoires est hallucinante ! Vous passerez de nombreuses heures à vous promener dans le monde d’Ivalice. En effet, il y a de nombreuses zones à explorer, toute amenant à une ville ou à un donjon. Certaines zones sont soumises au changement climatique et des monstres apparaîtront selon la pluie ou le beau temps ! Les combats sont nombreux, parfois répétitifs, mais c’est aussi cela un RPG ! La prise en main des combats est assez simple, vous pouvez changer de personnage en combat pour vous adapter face à votre adversaire. Également vous pouvez faire appel aux “gambits”, futur point à prendre très au sérieux !

  • Les gambits

Les gambits, ce sont des “objets” que vous pouvez acheter ou trouver dans des coffres. Vous en trouverez de très nombreux, et vous seront forts utiles ! En effet, ces précieux, comme dirait Gollum, sont actifs -ou non- en combat et permettent de donner des ordres à vos camarades. Hé oui, si vous ne les activez pas, vos bonshommes agissent seuls, comme des grands, mais avec les gambits actifs, ils suivront précisément ce que vous leur demandez de faire. Utilité pour les soins, attaquer le point faible de l’ennemi, ce genre de choses ! Il y a de très nombreuses possibilités pour vous adapter au mieux à votre style de combat ! Mais ce n’est pas tout.

  • Les jobs

Dans le Final Fantasy XII de 2006, il y avait un job possible par personnage. Dans la version remasterisée, il y en a 2 par personnages, histoire de donner un meilleur goût à la victoire ! Au nombre de douze (évidemment), vous en avez pour tous les goûts justement. Il y a des possibilités effarantes mais surtout celle d’optimiser et spécialiser vos personnages comme rarement vu dans les RPG. Je vous propose mes associations.

Vaan : Chevalier/Moine

Balthier : Machiniste/Shikari

Fran : Ravageur/Mage noir

Basch : Maitre d’Hast/Archer

Ashe : Chronomancien/Bushi

Penelo : Mage blanc/Magelame rouge

Et vous, quelles sont vos associations ? N’hésitez pas à nous en faire part !

  • Les grilles de permis

Le point précédent est lié à celui-ci. Dans Final Fantasy XII, vous avez des grilles de permis associées à vos jobs. A chaque combat gagné, vous obtenez des “PP – Points de Permis”. Ces points vous les dépensez, comme dans Final Fantasy X, et ainsi, vous acquerrez de nouvelles capacités, compétences, mais également la possibilité de vous équiper en conséquence. Les armures, armes, accessoires ont besoin de permis pour être activés et portés. Selon votre activité dans le jeu en terme de combats, les cases peuvent vite se débloquer mais les objets, armures, armes viendront au fil de l’histoire.

Final Fantasy
Grille de permis Vaan
  • Les éons/invocations

Au nombre de 13, et non de 12, elles sont dispersées à travers tout Ivalice. Vous aurez la possibilité de les affronter et de récupérer leurs invocations. Pour cela, il vous faudra encore les activer dans la grille de permis ! De plus, pour pouvoir les utiliser en combat, vous devrez attendre que votre charge de “myste” -barres orangées- atteigne le nombre indiqué. Pouvant atteindre jusqu’à trois charges de myste au maximum, vous dépenserez une, deux ou trois charges d’un coup pour une invocation de plus en plus puissante selon l’aide que vous souhaitez. Sachez toutefois que lors d’une invocation, vous vous retrouvez seul avec votre éon sur le champ de bataille.

  • Les mini-jeux

Bien qu’ils soient peu nombreux, il y en a tout de même. Vous aurez accès à la pêche, la course et à la chasse aux monstres avec les contrats. Cela rajoute de bonnes heures de jeu au soft qui possède déjà une histoire assez riche. Évidemment, comme chaque petit jeu dans le jeu, ils sont parfois prises de tête, mais des récompenses formidables vous attendent, et parfois, c’est autre chose ! Et puis, selon votre passion pour les jeux, vous avez envie de platiner, alors, les mini-jeux sont essentiels ! Courez, pêchez, chassez !

  • Les personnages invités

Dans le déroulement du scénario, certains personnages vous accompagneront le temps d’avancer votre quête principale. C’est à ce moment là que vous pouvez vraiment visiter, explorer les tréfonds d’Ivalice, car, en général, les invités ont de bonnes capacités. Notamment Larsa qui nous rejoint assez tôt et avec lequel vous pouvez faire du “levelling“. N’hésitez pas à profiter de la présence de ces invités car ils vous permettront de pousser encore plus loin votre expérience !

  • Les épreuves

Cet ajout au menu de Final Fantasy : The Zodiac Age fait preuve de dynamisme supplémentaire. En fait, je le compare à une arène dans laquelle vous allez pouvoir rebattre les éons et d’autres ennemis. Il y a 100 étages à faire et les combats sont de plus en plus durs ! Vous combattez avec votre équipe habituelle du jeu et je vous souhaite bien du plaisir avant de finir cette tâche aussi ardue que longue ! Mais il y a encore quelque chose de plus redoutable et ce sera mon dernier point.

  • Yiazmat

Ce n’est pas le boss final, c’est bien plus que cela ! Il est terrorisant. Soyez sûrs de vos capacités et de vos possibilités avant d’affronter cette sale bête. En effet, pour tout combat de boss, il y a une barre rouge signifiant la barre de vie de votre adversaire. La plupart en ont une voire deux barres de vie. Yiazmat, lui, cette abomination, possède pas loin de 50 millions de points de vie ! Autant dire que ce n’est pas gagné et même avec des personnages bourrins ! Ce monstre m’en a fait bavé la première fois que je l’ai affronté mais depuis, il y a des astuces. Je vous laisse les découvrir et le battre avec plaisir ! Je vous laisse apprécier l’image suivante et toutes ces barres de vie !

Yiazmat
Yiazmat

Pour conclure, Final Fantasy XII que ce soit l’ancien ou The Zodiac Age est une expérience énorme. Le jeu est beau même s’il a vieilli, l’histoire est classique mais riche, les héros sont attachants et posent leurs actions. Il y a vraiment des retournements inattendus et cela génère bien l’intrigue ! Et vous, que pensez-vous de ce jeu Square Enix ? Partagez nous votre expérience ! Bon jeu !

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur le Twitter 🐤 de JRPGFR avec le hashtag #JRPGFRpourTous  💋 !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee