Fan service et JRPG ont généralement toujours fait bon ménage. Mais qu’en est-il d’un jeu qui base tout son univers sur celui-ci. Moero Chronicle Hyper est un Dungeon Crawler au tour par tour proposé par Compile Heart. C’est un jeu qui devait normalement sortir sur PS Vita en anglais mais n’est jamais arrivé chez nous à l’époque. Cette fois-ci, il sort du Japon avec une édition définitive sur Switch et c’est ce jeu que nous allons découvrir.

Petite note avant de continuer cette critique, le contenu du jeu est clairement mature. Le jeu comporte des insinuations et des scènes sexuellement explicites. Si vous n’avez pas l’âge requis ou que vous ne voulez pas lire ce genre de choses, il serait bien de quitter cette page.

Scénario

Zenox est un gars ordinaire d’une petite ville dans un monde médiéval fantastique. Il se rend en ville pour retrouver son père disparu, qui s’y était installé pour trouver un moyen de subvenir aux besoins de sa famille. Il n’a pas de nouvelles de lui et se rend au temple pour se renseigner. Il entre alors qu’un vol est en train d’avoir lieu. Le soutien-gorge des Ténèbres a été volé !

Après avoir été très brièvement confondu avec l’intrus, nous apprenons que si le “soutien-gorge des ténèbres” et la “culotte de lumière” sont un jour séparés l’un de l’autre, ils courront vers une apocalypse certaine.

Ainsi, avec l’aide d’une gardienne de temple nommée Luanna, qui est aussi une Monstia pégase, et d’un phoque pervers nommé Otton (qui est le seul à pouvoir utiliser correctement la culotte de lumière), Zenox part purifier et recruter des monster girls, trouver le soutien-gorge et remettre de l’ordre pour revenir à un état “naturel” des choses.

Moero chronicle

Gameplay

Une des caractéristiques de la série est que le héros est en fait assez faible et incapable de se battre. Les Monstia qui se joignent au groupe font donc tout le travail dans des combats au tour par tour contre des ennemis et des filles-monstres sous l’influence du soutien-gorge des ténèbres.

Zenox joue un rôle de soutien, capable d’utiliser des objets ou d’ajuster le positionnement des membres de l’équipe et donc, changer l’ordre dans lequel ces filles monstres attaqueront. Vous pouvez confectionner une équipe de cinq monstres au maximum. Dans un donjon, vous pouvez déterminer si elles sont en première ou en dernière ligne.

À l’auberge de la ville, Il vous sera permis d’acheter des sous-vêtements en guise d’équipement pour vos monstres féminins que vous avez trouvés en explorant les donjons. Ces équipement sont utiles pour modifier leurs statistiques et leurs attaques. Un nouvel élément est la possibilité de débloquer une capacité “séparations” qui vous permet de mélanger et d’assortir les sous-vêtements après avoir joué à un shoot’em up relativement simple.

Moero chronicle

Les personnages sont très beaux

Le chara-design est juste sublime, tout droit sorti d’un animé. Les monster girls sont très détaillées et aucune ne se ressemble. Le seul bémol se trouve dans les animations qui restent très, voire trop, basiques, ce qui fait perdre un peu en immersion. Mais globalement pour un jeu du genre, il reste tout à fait acceptable. On retrouve au pinceau  Katsuyuki Hirano connu aussi pour ses travaux sur le jeu Record of Agarest War.

Moero chronicle

Ce que j’en pense

Si vous aimez la série Genkai Tokki, je pense qu’il y a de grandes chances pour que vous aimiez et que vouliez posséder Moero Crystal Hyper.

Il complète un ensemble, même s’il est autonome. Il suit les mêmes schémas que les jeux précédents et ne sort pas trop des sentiers battus.

Pour ceux qui ne connaissent pas la licence, il s’agit d’un jeu de donjon avec une perspective à la première personne et des combats au tour par tour. Il est similaire à des jeux comme Etrian Odyssey, mais beaucoup moins punitif. C’est une très bonne porte d’entrée pour découvrir le genre et pour ceux qui veulent ensuite s’essayer à des titres comme Mary Skelter.

Moero Chronicle Hyper est disponible sur Nintendo Switch.

Pour en savoir plus sur le jeu, vous pouvez aussi suivre ce lien !
N’hésitez pas à réagir à nos articles sur le Twitter 🐤 de JRPGFR avec le hashtag #JRPGFRpourTous  💋 !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee

Moero Chronicle Hyper
7.5/10

Avis de la rédaction

Plus

  • Direction artistique haute en couleur
  • Une bonne porte d’entrée pour découvrir le genre
  • Le fan service (pour ceux qui aiment)

Moins

  • Difficulté un peu basse