Ah ! Un petit jeu tout en pixel-art, avec en prime, un style de jeu à la Zelda et possédant un petit côté RPG. Que demander de plus ? Allez, c'est parti, voici mon avis sur ce jeu indé : Eastward.

Comme d'habitude je vais vous montrer des screens du début du jeu pour éviter le spoil visuel et surtout ça sera, comme mentionné plus haut, un avis et pas un test "brut". Dernière chose, pendant l'intégralité de mon avis, je vais parler à la première personne. La raison ? Je fais ce que je veux.

eastward

Fonctionnement, gameplay et clin d'œil

Je commence tout d'abord par le style de jeu, le gameplay me fait fortement penser à Zelda, surtout ceux en 2D (logique me direz-vous). Pendant l'ensemble de mon parcours, je me suis aventuré dans des villes aux styles bien particuliers, dans des donjons lugubres ou tortueux à combattre des limaces et autres bestioles à coup de poêle a frire.

La caméra se situe en vue de dessus et les maps sont très agréables a parcourir, même si quelques fois, c'est compliqué de trouver la sortie. La faute à certains détails graphiques qui brouillent un peu la vue. Forcément la touche Zelda/RPG se ressent encore plus quand j'ai remarqué que j'avais à ma disposition un sac à dos et un inventaire avec des objets à récupérer pour progresser dans l'aventure. Attendez, il y a mêmes les bombes avec les petits craquements sur les murs pour nous indiquer quels murs peuvent se détruire !

eastward

Mais le clin d'œil à Zelda ne s'arrête pas là, la petite animation quand le personnage récupère un objet et aussi visible que le nez au milieu de la figure, les cœurs représentants la barre de vie est également de la partie. Sincèrement, lors de mon aventure je me suis senti dans un petit cocon, comme un endroit où une odeur qui nous rappelle d'agréables moments. J'adore !

Vous en voulez encore ?! Il n'y a pas que des références à Zelda, il y a aussi Dragon Quest qui est à l'honneur (un mini jeu d'ailleurs) sublimant le tour par tour à l'ancienne comme les premiers Dragon Quest.

D'ailleurs, je soupçonne même une référence à Final Fantasy VII ! Hé oui, la "ville" de départ m'a beaucoup fait penser aux bidonvilles de Midgar, pas celui du remake mais, celui de l'original. Cette atmosphère pesante, sale, avec des personnages qui essayent de survivre malgré la pauvreté et la dureté de l'environnement.

eastward

J'ai découvert assez rapidement (dans le scénario en fait) le système de cuisine, qui n'est pas à négliger. Il suffisait de sélectionner des ingrédients et un mini jeu style roulette de casino se lance, et si je réussissais à aligner trois items parfaitement, la cuisine devenait meilleure.

Graphisme, scénario et bande son

Je vais commencer tout de suite par les graphismes, point crucial pour certains et point totalement dérisoire pour d'autres, je fais partie de la deuxième catégorie, donc vous voilà prévenus. Les graphismes tout en pixel-art sont vraiment jolis, les environnements sont bien travaillés et très (trop) détaillés. Mais ce ne sont pas les graphismes qui m'ont impressionné au lancement du jeu, c'est l'atmosphère et les animations ! Bordel que c'est bien animé ! Les sprites des personnages sont vraiment canons et apportent réellement au charme global du jeu. Et re-bordel ! L'atmosphère et l'ambiance qui se dégagent du jeu, une véritable pépite. Je me suis senti happé au bout de trente secondes dans cet univers ! Comme quoi, pas besoin de textures 4K pour rentrer dans l'ambiance.

Eastward

Pour en venir au scénario, c'est le point que je déteste le plus à écrire dans un test, c'est pour ça d'ailleurs que je reste très évasif dessus. Cela dépend de tellement de choses que c'est compliqué d'en parler et de donner son avis objectivement. Mais personnellement à part deux ou trois séquences, ce n'est pas le scénario qui m'a donné envie d'avancer. L'histoire reste toutefois agréable à suivre et reste dans les standards des RPGs. Un gros point fort est à souligner quand même, certains dialogues sont très bons, très humoristiques et très bien amenés, grâce à une traduction française de très bonne qualité.

Concernant la bande son, elle est discrète, présente mais discrète. Je n'ai pas trouvé de thèmes particulièrement marquant. On ressent plus la musique d'ambiance que des musiques épiques, cependant quelques thèmes accentuent les moments forts de certaines situations.

eastward

Conclusion avec passion

Pour conclure cet avis, je conseille fortement ce jeu indépendant et indispensable. Le jeu va vous faire voyager, ça va vous faire rire, vous faire réfléchir (pas tant que ça non plus), va vous faire aimer reconnaitre les clins d'œil à certaines licences chères à nos cœurs de joueurs et va vous mettre une claque grâce à son ambiance et ses animations de dingue. Pour peu que vous soyez réceptifs aux jeux du style Zelda vous allez accrocher ! Puis à ce niveau-là de qualité, on ne parle pas de plagiat mais d'hommage ! Foncez !

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

Eastward
9

Parfumé !

  • Animations de qualité
  • Ambiance de dingue
  • Mécaniques de jeu au top
  • Durée de vie correcte
  • Certaines maps sont brouillonnes
  • C'est tout, désolé je n'en vois pas d'autres
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Nanaki

administrator
Hello, c'est Nanaki ! Pour vous dire que depuis que j'ai rencontré Cloud et ses potes j'ai eu le temps de devenir rédacteur de JRPGFR ! Hé oui, j'adore les jrpgs que ce soit le tour par tour, les actions-rpg et même les mûso ! Les séries Kingdom Hearts, Tales of, Final Fantasy, Star Ocean, SAO, Dragon Quest sont chères à mon cœur et c'est toujours un plaisir de poser mes pattes sur la manette pour plonger dans leurs univers ! Une dernière chose, si vous vous posiez la question, oui, avoir le bout de la queue en feu peut être gênant par moment.. La bise !