Tout d’abord, je tiens à remercier Square Enix de nous avoir fourni Dungeon Encounters pour pouvoir en faire un test en bonne et due forme. Bien que nous ayons choisi d’en faire un article Avis à la place, il y aura tout de même une note pour la forme.

Introduction

Dungeon Encouters se présente sous la forme d’un jeu de l’oie se composant d’une grille sous forme de labyrinthe avec des événements représentés par des nombres sur la carte. Se basant sur l’Active Time Battle de Hiroyuki Itô pour les combats qui fut déjà implémenté sur Final Fantasy 4. Mais ce n’est pas tout, des noms importants de la licence Final Fantasy ont participé au projet. Nous y retrouvons le concepteur de personnages Ryoma Ito et le compositeur Nobuo Uematsu.

Scénario inexistant … Ou presque

L’histoire commence par une brève explication de la situation. Des démons commencent à apparaitre aux abords d’un village. Vous allez devoir incarner votre personnage parcourant un donjon apparu non loin de là. Durant votre voyage vous rencontrer d’autres combattants qui se joindront à votre quête et le but étant de terminer le donjon pour venir à bout du mal qui ronge le monde. Le scénario est classique et n’est autre qu’une excuse pour mettre en avant le principe du jeu à travers le gameplay.

Gameplay +1

Le but du jeu est de parcourir un donjon… Voilà c’est fini ! Non, je déconne. Vous commencez l’aventure avec une partie tutoriel qui vous explique les fondements du jeu. Tout y est expliqué clairement, des combats à la confection de votre équipe, de l’utilité des cases “événement” et de leurs différents types et effets. Soit, le tutoriel est vraiment explicite et utile.

Dungeon Encounters
Franchement, le tuto est fichtrement bien fait !

Chaque donjon est composé de 99 étages, il vous faudra donc trouver la case événement qui vous permettra de vous enfoncer un peu plus vers votre objectif ou votre mort. La tâche se complexifie avec le temps, bien évidement !

Trop de cases, tue la case

Attention à ne pas avancer trop vite, sous peine de vous voir dépassés par les événements. Car plus vous vous enfoncez, plus les ennemis sont coriaces. Je ne vais pas énumérer tous les types de cases que vous pouvez rencontrez. Mais voici celles qui pour moi sont les plus importantes. Les cases combat (vous avez compris), les cases qui vous font passer à un étage inférieur. Les cases qui décrivent les caractéristiques des monstres que vous risquez de rencontrer. Les cases habilités qui vous permettent de gagner des compétences que vous pourrez assigner à l’un de vos personnages dans une case apprentissage d’habilité, … Oui, vous l’aurez compris, tout est une question de cases.

Dungeon Encounters
Il y a aussi des cases de soins et des cases de résurrection … Beaucoup de cases dans ce jeu !
Une grande panoplie d’événements

Chacune des cases “événement” que vous rencontrez sont répertoriées dans l’Event log. Celui-ci est une liste qui reprend chacune de ces cases avec leur nom et leur position dans le donjon. Le Z pour l’étage, le Y pour l’axe des y et le X pour l’axe des X. C’est un bon système, car il vous faudra, souvent, revenir sur vos pas pour assigner de nouvelles compétences à vos personnages ou pour soigner votre équipe.

Dungeon Encounters
C’est clairement la fonctionnalité la plus utile du jeu !

Il existe aussi dans le jeu, une liste des cases combat (Battle log) avec leur description vous indiquant les types d’ennemis que vous rencontrerez si vous (re)passez par ces cases. Il est important de savoir que ces cases peuvent être revisitées à volonté pour la montée en puissance de votre équipe. Ce qui est pour moi la facette la plus jouissive du titre : “Savoir où nous allons et pourquoi nous y allons“. Cette répétabilité dans le gameplay vous promet des heures de grinding addictif et une gestion de vos déplacements ultra optimisée.

Dungeon Encounters
Vaincre, c’est connaître son ennemi !
Les combats

Comme dit plus haut, les combats se basent sur l’Active Time Battle. Ce sont les statistiques de vitesse de vos personnages qui influeront sur le nombre de fois où vous pourrez attaquer durant un combat. Mais, en plus de cela, il y a une composante intéressante dans les jauges de vie de vos personnages. La jauge des HP est surplombé par deux autres jauges : MD et PD. MD est une jauge représentant votre défense magique et PD votre défense physique et il en va de même pour vos ennemis. Si vous voulez venir à bout d’un ennemi plus rapidement, il faudra d’abord détruire une de ces deux jauges pour ensuite utiliser une attaque magique ou physique en fonction du type de jauge ennemie qui est à zéro. Autant dire qu’il vous faudra adapter votre stratégie et surtout vous confectionner une équipe polyvalente pour venir à bout des hordes de montres les plus assidues.

Interface simple mais efficace !
Trouvez de nouveaux combattants

Quand vous commencez le donjon, vous trouverez des nouveaux compagnons de route qui ont tous leurs particularités. Vous pouvez lire la description de chacun des personnages qui vous indique son histoire, ses caractéristiques et son équipement. Il est assez simple de trouver de nouveaux compagnons car pour les premiers que vous rencontrerez, leur coordonnées sont indiquées directement sur le listing des personnages de votre menu.

Graphismes

Outre le fait que le jeu se veuille minimalise, les visuels des personnages et des monstres ne sont pas sans reste. Les illustrations sont belles et rajoute un caractère réaliste à l’ensemble du jeu de sorte que l’ensemble forme un tout cohérant. Le concepteur de personnages Ryoma Ito est également familier de la série des FF puisqu’il a créé les personnages de Final Fantasy Tactics Advance et de sa suite. Il est donc normal de ressentir une certaine nostalgie en voyant cette patte graphique bien connue des fans de JRPG.

Des artworks de qualité

Ambiance Musicale

Dans Dungeon Encounters, vous parcourrez plus de 90 étages le tout sur l’air d’une bande originale supervisée par le compositeur de la série Final Fantasy Nobuo Uematsu avec une revisite moderne des musiques classiques dans le style JRPG. Un plaisir pour les oreilles, d’autant plus que l’ambiance musicale se marie à la perfection avec caractère minimaliste du jeu.

Conclusion

Que dire de plus sur ce JRPG ? J’ai été surpris par l’envie que j’ai eue de passer autant de temps sur le soft. Entre musiques entrainantes, challenge, énigmes, passage entre les différentes strates,  combats stratégiques et découverte de nouveaux personnages à travers les étages… Je ne me suis pas ennuyé un seul instant et je trouve que le soft reste accessible même si il n’y a pas de traduction française. Enfin, Je le conseille donc, fortement, aux fans de JRPG nostalgiques d’un temps inconnu et pourtant si familier.

Dungeon Encounters est disponible aujourd’hui sur Switch, PS4 et PC !

Pour en savoir plus sur le jeu, vous pouvez aussi suivre ce lien !
N’hésitez pas à réagir à nos articles sur le Twitter 🐤 de JRPGFR avec le hashtag #JRPGFRpourTous  💋 !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee

Dungeon Encouters
8/10

Kuro Azeus

administrator
Enthousiaste du JRPG depuis 2010, j'ai dans l'espoir de voir un jour ce genre trop peu reconnu traverser nos frontières.