Voice of cards est un jeu assez atypique qui se veut à la croisée du jeu de cartes et du JRPG accompagné d’une esthétique des jeux de rôle sur table. C’est un objet vidéoludique assez particulier. Nous devons donc nous abstraire des codes du genre. Yoko Taro a fait un pari osé sur ce projet. Mais est-ce réussi ?

Scénario

L’histoire débute lorsque la Reine propose une importante récompense à celui qui ramènera la tête du dragon qui sème le trouble dans son royaume.

Vous incarnez Aragon, jeune héros avide de pièces d’or, qui se met en tête de vaincre un dragon pour la récompense. Il décide alors de composer une équipe d’aventuriers pour mener à bien sa quête.

Le scénario, globalement, est assez léger. Néanmoins, les touches d’humour apportées par les différents personnages et le narrateur nous permettent de faire abstraction de cette légèreté pour entrer dans l’univers et s’attacher à ses personnages.

Le scénario nous apporte quelques rebondissements assez importants pour nous mettre en haleine.

Voice of Cards

L’univers, uniquement composé de cartes qui s’animent, arrive à nous conter une très belle histoire. Le tout dans un mélange entre racines J-RPG et JDR occidentales classiques à la Donjons et Dragons.

Malheureusement, si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare vous perdez un élément essentiel de la narration qui passe par la voix off. Seuls les éléments textuels ont été traduits en français.

Mais de plus, vous découvrirez, au fil de vos aventures, toutes les petites histoires des personnages secondaires qui sont représentées, elles aussi, par des cartes.

Gameplay

Au premier abord, on pourrait penser que Voice of Cards est un jeu de cartes, mais il se rapproche plus du J-RPG traditionnel avec des mécaniques de jeux cartes.

Vous constituez une équipe de trois guerriers qui disposent de maximum quatre cartes chacun. Chaque personnage peut jouer une de ces quatre cartes par tour. Certaines cartes ont des coûts en cristaux de mana consommés dans une réserve auxquels on ajoute un cristal par tour.

La base est assez simple et on retrouve tous les éléments basiques des caractéristiques de personnages d’un JRPG. (Attaque, défense, résistance, vitesse)

Voice of cards

Malgré sa simplicité, le système s’approfondit au fil de l’aventure. On se surprend, après quelques chapitres, à créer des interactions avec nos différents personnages. Ces optimisations permettent aux joueurs d’être plus à même de faire face à des ennemis de plus en plus retors.

Si vous êtes un joueur expérimenté de JRPG ou de jeu de cartes, nous vous invitons à avancer rapidement dans l’aventure plutôt que de s'attarder sur les premiers chapitres. Vous risquez de vous lasser assez vite du moteur de combat, il n’est donc pas nécessaire dans un premier temps de passer par la case du Leveling.

Voice of cards

La courbe d’apprentissage est assez lente, en d’autres termes, il vous faudra attendre le chapitre 4 pour ressentir les premiers challenges.

Le rythme des combats est assez soutenu et lorsque vous parcourez un donjon vous affronterez plus d’ennemis que de Pokémon sauvages dans les hautes herbes !

Visuel

La direction artistique particulière, axée uniquement sur le support des cartes, implique d’avoir un style et un visuel irréprochable. Et de ce côté, c’est réussi ! Nous avons affaire à un véritable jeu de plateau reproduit fidèlement en 3D. L’esthétique des cartes ainsi que ces illustrations sont somptueuses, on aurait envie d’avoir ces cartes dans un format physique chez soi.

Voice of cards

Musique

La musique sur ces tons irlandais nous dépeint délicatement cet univers médiéval fantastique. La musique accompagne très bien le gameplay, il rythme bien l’aventure et épouse le format pour créer une atmosphère plaisante et appuyer la narration. J’ai eu l’impression de me retrouver dans l’ambiance d’une table de jeu de rôle.

Conclusion

Je ne saurais que trop vous conseiller ce Voice of Cards. Malgré mon passé de joueur compétitif de TCG, le moteur de combat m’a vraiment diverti. J’ai retrouvé le plaisir de jouer à un jeu de cartes, de vivre une histoire racontée par un maître de jeu ou un livre dont je suis le héros.

J’espère que des suites ou d’autres itérations dans ce genre voient le jour. Le prix étant raisonnable pour l’expérience qu’il propose.

Yoko Taro a réussi son pari et nous offre une expérience très agréable avec des contraintes peu évidentes à gérer. Encore un coup du maître !

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

Voice of Cards : The Isle Dragon Roars
9

Les bonnes cartes en mains !

  • La direction artistique sans faute
  • Les cartes somptueuses
  • L’ambiance générale de l’univers
  • Le moteur de combat
  • L’absence d’une voix-off en français
  • La courbe de difficulté assez lente
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Jauctaro

administrator