Cinq mois seulement après la sortie de Voice of Cards : The Isle Dragon Roars Square Enix sort une nouvelle itération de sa franchise Voice of Cards avec The Forsaken Maiden. Est-ce que le concept est assez fort pour devenir un genre à lui tout seul ? Je vous invite à lire le premier test que j’ai fait afin de ne pas me répéter sur les concepts de base du jeu.

Scénario de The Forsaken Maiden

Cette fois-ci, le jeu nous emporte dans un monde avec une thématique plus nautique. Le jeu se déroule sur une chaîne d’îles sur laquelle d’anciens esprits résident. Ces îles restent à flot grâce à l’intervention de l’ordre des prêtresses qui maintiennent en vie ces esprits grâce à un rituel.

Cependant, une des îles est dépourvue de prêtresse et est condamnée à disparaître. Nous incarnons un jeune habitant refusant le destin funeste de son île. Il s’associe à une jeune femme qui n’est pas parvenue à devenir une prêtresse, ainsi qu'un « esprit » autoproclamé incarné par une peluche. Ils partent en mer pour découvrir les mythes et légendes des îles.

The Forsaken Maiden

Même après une expérience avec la première itération de la franchise, j’ai été tout autant emporté par l’histoire. Le support des cartes et du narrateur qui nous comte ces histoires restent toujours agréables. On déplore toujours l’absence d’une version française. Espérons que le succès de la franchise, avec le temps, nous amène un narrateur francophone. J’aurais très bien vu un Donald Reignoux (Spiderman d’Andrew Garfield) nous raconter cette histoire.

Ce changement de thématique et ce nouvel univers qui nous sont proposés renouvellent véritablement l’expérience, et nous profitons toujours de rebondissements comme on les aime.

Gameplay

Le gameplay est identique au premier épisode. Un mélange d’anciens J-RPG de l’époque mélangés avec les jeux de cartes à jouer actuels. Nous jouons un ou plusieurs protagonistes disposant d’une série de cartes représentant les actions possibles lors du combat, et nous disposons à chaque tour d’un cristal de mana. Certains sorts plus puissants consomment ces cristaux de Mana. Le jeu vous demandera d’essayer de faire une synergie entre vos personnages et la gestion du mana pour faire des effets toujours plus dévastateurs.

The Forsaken Maiden

Le jeu n’est pas ardu ni punitif, mais on comprend bien que l’expérience à pour but d’être plaisante, j’irai même jusqu’à reposante.

Le jeu amène toujours cette courbe d’apprentissage graduelle qui permet de ressentir une montée en puissance progressive sans pour autant être un challenge insurmontable.

Tout comme le premier opus, si vous êtes plutôt un joueur habitué au genre, la difficulté se fera sentir après plusieurs chapitres seulement. Laissez-vous porter par l’univers et appréciez le jeu plus comme un moment vidéoludique relaxant.

Visuel

Avec Kimihiko Fujisaka au character design, on profite toujours de cartes plus belles les unes que les autres. La formule marche toujours et le format jeu de plateau et de cartes est toujours aussi agréable.

Pour cet épisode, nous disposons de contenus visuels supplémentaires pour les fans avec un pack pixel art et les tenues des androïdes de Nier.

Musique

Keiichi Okabe nous régale avec une bande originale somptueuse qui appuie l'immersion dans cet univers. Cette fois-ci, nous ne sommes plus dans de la musique « Celtique » mais des tons plus latins. Keiichi Okabe a dit en interview qu’il s’est inspiré des musiques brésiliennes (comme la samba), avec des tons mélancoliques prêtés aux tangos argentins.

Conclusion pour l'opus The Forsaken Maiden

Ce second opus de la franchise prouve que le système est solide et apporte une nouvelle manière de consommer ce genre de jeu. Il continue brillamment d’utiliser les fondations solides que le premier opus a amenées.

L’ambiance ainsi que les mécaniques simples à appréhender nous offrent un formidable J-RPG pour une expérience plus relaxante et divertissante. C’est un véritable nouveau genre qui nous est offert.

The Forsaken Maiden

Yoko Taro, avec ce second opus, a prouvé que Voice of Cards est un véritable genre, on peut le comparer à l’époque aux livres dont vous êtes le héros. Comme second opus ou comme première expérience, je ne peux que vous le conseiller.

Voice of Cards : The Forsaken Maiden est disponible actuellement, sur Nintendo Switch, PS4 et PC via Steam.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

Voice of Cards : The Forsaken Maiden
9

Un très bon jeu de cartes !

  • La direction artistique sans faute
  • Les cartes somptueuses
  • L’ambiance générale de l’univers
  • Le moteur de combat
  • L’absence d’une voix-off en français
  • La courbe de difficulté assez lente
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Jauctaro

administrator