La question que tout le monde se pose est celle-ci : "Qu'apporterais-tu sur une île déserte ?". Je répondrais de source sure Ys VIII dans sa version PS5. Nihon Falcom nous régale d'une version ultime du 10ème opus de la licence Ys à travers un épisode sublimé aux performances incomparables, qui plus est localisée en français avec une toute nouvelle traduction (l'ancienne étant un vrai cauchemar). Prenons notre paquebot et échouons-nous allégrement sur l'île de Seiren pour voir ce que Ys VIII : Lacrimosa of Dana a à nous offrir.

L'histoire d'Ys VIII - Lacrimosa of Dana

À bord du bateau de croisière, la Lombardie, notre ami Adol prend part à un voyage qui a pour itinéraire le pays de Xandria. Notre héros est un des employés de l'équipage. Lors d'une réception, des turbulences surviennent sur le pont. Un monstre marin tente de faire couler celui-ci. Malgré l'intervention courageuse d'Adol, le bateau prend l'eau et vient s'échouer sur l'île de Seiren.

Ys VIII
Je viens de le dire là oh !

Adol se réveille sur la plage et part à la recherche des potentiels survivants. Il est loin de se douter que cette île possède en son sein une faune des plus féroces. Aux allures du Jurassique, des monstres d'un autre age s'en prennent à qui ose parcourir leur territoire. Sur son chemin, il retrouve Laksha, une demoiselle issue de l'aristocratie de Garman.

Ys VIII
Ok, on a mis les skins des DLC...

Celle-ci, même si son caractère de Tsundere est plus qu'envahissant, s'avère être d'une grande aide grâce à sa maitrise du combat à l'épée. Très vite, ils retrouveront Sahad, un pêcheur originaire de l'île de Greek, qui grâce à son imposante musculature, aidera nos deux amis dans leurs pérégrinations. Chaque nuit, Adol fait de drôles de rêves d'une femme aux cheveux bleus devenue prêtresse. Mais que peuvent bien signifier ces rêves ?

Des personnages attachants

Que dire, si ce n'est que l'histoire se savoure de bout en bout. l'introduction est étonnante pour un J-RPG. Pas de Grand Vilain, pas de princesse à sauver, ni de monde à secourir. Il faut seulement retrouver des survivants et tenter de se protéger de la faune avoisinante pour espérer un jour reprendre la mer. Pour ce faire, avec l'aide du Capitaine, nos amis construiront et amélioreront un campement avec tout le confort que l'on peut imaginer dans ce genre de situation.

Ys VIII: Lacrimosa of Dana_20221031181453
"Beau de loin, mais loin d'être beau" : dit l'adage...

Pour en revenir au scénario à proprement parler, il est d'une qualité sans pareil. Les cinématiques s'enchainent et ne se ressemblent pas. Il y a des situations surprenantes et des twists qui vont de l'hilarant au dramatique, il y en a vraiment pour tous les goûts. Les rapports entre Adol et Laksha sont très drôles. Laksha, est très bien écrite, même si c'est une aristocrate stéréotypée dans le genre Tsundere, nous pouvons constater au fur et à mesure qu'elle s'attendrit et devient beaucoup plus compréhensive et aimante (c'est mon personnage préféré, si vous ne l'aviez pas encore compris). Les personnages sont vraiment vivants avec leurs travers et leur personnalité. Un vrai arc-en-ciel de genres auxquels nous pouvons nous identifier. Nihon Falcom nous gratifie encore d'un casting de qualité.

Là où je serais peut-être un peu moins catégorique, c'est dans les expressions faciales des personnages qui ne s'adaptent pas toujours à la situation. Ce défaut est dû au caractère daté du moteur utilisé pour ce titre, qui même à l'époque n'était pas des plus optimal.

Ys VIII - Comment c'est riche en contenu !

Connaître les lieux pour la survie de tous

Le but majeur du jeu, en plus de retrouver des survivants, est de cartographier l'île de Seiren. Le commandant vous demandera de dessiner la carte pendant votre exploration. Elle se dessinera d'elle-même grâce à votre avancée.

Ys VIII: Lacrimosa of Dana_20221031131242
Rarement vu une carte aussi ergonomique !

Une fois que vous pensez être allés suffisamment loin, vous pouvez retourner au campement pour recevoir une récompense du capitaine. Cela a quelque chose de gratifiant et pousse clairement à l'aventure.

Une autre composante que j'aime particulièrement est la délimitation entre certaines zones de manière naturelle. Vous aurez besoin à certains moments d'un nombre précis d'habitants pour ouvrir le passage et découvrir de nouvelles zones de l'île. Cette manière de faire est une brillante idée puisqu'elle vous donne l'envie de retrouver un maximum de personnes et qui plus est, elle vous donne parfois accès à de belles récompenses. En plus de cela, vous trouverez, au fur et à mesure de votre aventure, des outils d'exploration. Des bottes vous permettant de marcher sur des sables mouvants ou un collier éclairant votre chemin dans les grottes les plus sombres.

De bons outils pour se diriger

La carte est très ergonomique. Sur deux niveaux, elle vous offre d'une part la vision globale de la zone, et d'autre part, une vision précise de chacune des sous-zones. Les légendes représentent clairement les points d'intérêt et il est très simple de choisir votre prochaine destination. Le voyage rapide est disponible à condition que vous ayez parcouru une première fois une zone inconnue.

Mais ce n'est pas tout, votre exploration vous donnera une panoplie d'objets à ramasser dans des coffres, dans la nature ou sur les monstres. Ceux-ci vous seront d'une grande nécessité pour l'amélioration de votre campement.

Le campement des survivants, une usine à contenu

Avant de vous parler du système de combat, qui à lui seul pourrait constituer un jeu à part entière, laissez-moi vous donner l'eau à la bouche avec le campement des survivants.

Tout au long de votre aventure, vous devrez retrouver des passagers qui étaient à bord de la Lombardie. Ceux-ci pourront ou non donner accès à des installations en fonction de leur métier. C'est ainsi qu'ils construiront une échoppe de couture, une forge, un camp d'entrainement, un feu de camp, une pharmacie, un coin de récolte, une tour de garde et j'en passe. Se dessinera au fur et à mesure de vos découvertes dans les zones de l'île des installations de plus en plus sophistiquées grâce aux composants que vous ramènerez.

Ys VIII: Lacrimosa of Dana_20221031145143
Le troc a totalement pris la place de l'argent

Ces installations sont très utiles voire indispensables pour la progression de vos personnages dans le sens où vos armes ne peuvent gagner en puissance qu'en les améliorant. Vous ne trouverez aucune arme lors de vos recherches de survivants. Encore un autre exemple, vous trouverez aussi un stand d'échange qui vous permettra de troquer des objets de valeur moindre en objets plus rares utiles à la confection d'armures plus puissantes. Dans le jeu, toutes ces échoppes sont interconnectées poussant l'optimisation vers des strates supérieures. Attention, je tiens à dire que le craft reste relativement simple. C'est votre avancée dans l'exploration des nouvelles zones qui vous donnera accès à des composants plus rares et donc à des objets et équipements de meilleure qualité.

Une action dynamique de haute volée

Bon, si vous n'êtes toujours pas convaincu de la qualité du soft, laissez-moi vous parler du système de combat. Dynamique à souhait et profond, ils laisseront place à votre imagination. À chaque personnage correspond un type. Chaque ennemi est faible à un type. Vous avez compris. C'est malin et d'une simplicité enfantine. Il vous faudra changer de personnages à la volée durant les combats pour tenir le bon bout. Les changements sont instantanés. Ils ne sont certes pas réalistes car le personnage courant se change rapidement en un autre que vous aurez choisi. Mais qu'est-ce que c'est jouissif. Cela offre une fluidité sans pareil.

Ys VIII: Lacrimosa of Dana_20221031132935
Plus long le faisceau lumineux, c'est possible ?

La progression passe en partie par une montée en niveau. Les statistiques de vos personnages augmentent au fil de ceux-ci. Vous apprenez de nouvelles compétences et celles-ci s'améliorent au fur et à mesure de leurs utilisations. Pas de points de compétences, pas d'arbre de compétences, une progression rapide et fluide comme le gameplay en combat. Tout cela offre au soft une belle cohérence.

Vous pourrez, en plus d'apprendre de nouvelles attaques grâce à votre progression, en trouver de nouvelles en ouvrant des coffres rares. Cela rajoute encore un point non négligeable à l'envie de parcourir les moindres recoins de la carte.

Encore une chose, chacun des personnages possède une attaque extra qu'il pourra effectuer une fois la jauge extra remplie. Cette attaque dévastatrice sera accompagnée d'une animation durant laquelle tous les ennemis aux alentours seront totalement immobiles.

Ys VIII
Laksha 🥰

Vous pensiez que nous en avions fini ? Hé bien non ! Il reste une toute dernière fonctionnalité dont j'aimerais vous parler. Il s'agit de la protection du campement par des attaques de monstres. Se déroulant en plusieurs vagues, elle vous demandera une certaine concentration pour protéger les différentes tourelles de défense positionnées sur la plage. La vague finale donnant lieu à un combat de boss. Ces évènements se concluront par un score qui vous donnera plus ou moins de récompenses en fonction des résultats obtenus. Pour finir, vous aurez aussi la possibilité d'améliorer et d'ajouter des protections et tourelles pour les combats les plus difficiles (ces améliorations seront définitives).

Ys VIII
Je crois que c'est le seul rang S que j'ai fait...

Parlons défauts

Graphiquement, le soft s'en sortirait bien s'il était sorti sur PlayStation 3. Les textures sont réellement datées et le visuel global du titre souffre cruellement de finesse. Nihon Falcom ne brille pas pour ses compétences en termes de graphismes. Beaucoup de polygones sont visibles avec des textures plates qui réussissent parfois à tromper l’œil (c'est le cas pour la végétation sous certains angles), mais dans la plupart des cas se ratent totalement. Sur cette version PlayStation 5, c'est d'autant plus voyant, car le lissage des textures laisse apparaitre encore plus leur manque de détails.

Des performances qui défoncent le plafond !

À l'inverse, la technique et les performances sont exemplaires. Aucun ralentissement ni aucun bug n'est à noter, si ce n'est que dans de très rares cas, la caméra se positionne mal et vous empêche de voir le combat. Les 60 ips sont atteints et surtout, ils sont constants. C'est un réel plaisir de combattre et d'explorer l'île à toute vitesse. Presque aucun temps de chargement n'est à déplorer et même les créatures les plus gigantesques ne font pas broncher le jeu.

Une réelle énergie musicale

La musique d'Ys VIII est incroyable. Comme si le tout avait été pensé pour faire partie d'un même univers. Ce rock nerveux et la sensation de vitesse offerte par le titre confèrent un cocktail pétillant qui rafraichira vos yeux et vos oreilles. Une vraie réussite ! J'hésite même à me procurer l'OST pour la diffuser lorsque je travaille, tellement elle me motive.

Ys VIII - Une aventure que je vous ordonne de faire !

Le titre de la conclusion est peut-être un peu violent ! Mis à part le côté daté des textures (tout de même améliorées dans cette version PS5), le jeu est un sans-faute. L'aventure, l'exploration, l'histoire, le gameplay en combat, l'optimisation des personnages, la progression, les boss, le bestiaire... sont d'une qualité rare. Le tout en devient presque magique lors de la deuxième partie de l'aventure à partir du moment où vous entrez un peu plus profondément dans les légendes de l'île. Ys VIII est un jeu complet et exemplaire, une référence pour tous ceux qui veulent jouer à un vrai J-RPG d'action.

Quelques captures supplémentaires

Ys VIII : Lacrimosa of Dana sortira dans sa version PlayStation 5 le 19 novembre 2022.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

Ys VIII : Lacrimose of Dana
9

Stimulant !

  • Le scénario
  • Les personnages
  • Le gameplay en combat
  • La richesse du campement
  • Les combats de boss
  • L'exploration
  • Le bestiaire
  • L'OST
  • Dana 🥰
  • Laksha 😍
  • Les graphismes datés
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Yais
Yais
2 mois il y a

Alors oui et non. La nouvelle traduction date de la PS4 et vitæ en dlc 😉 mais en réalité c'est l'anglaise le cauchemar du début . La française a été remaniée mais c'est mineurs elle a toujours été relativement correcte. NISA localisé du Japonais vers le Français 😊 sa aide

Kuro Azeus

administrator
Bonjour à tous ! Je suis le créateur de JRPGFR. Fan de J-RPG et de POP culture japonaise, j'ai dans l'espoir de partager ma passion avec un maximum de monde. Mon J-RPG favori est Chrono Trigger ! Venez nous lire, on vous attend !