Accueil / Les J-RPG de 2023... Une flopée de AA ! Mais pourquoi ?

Les J-RPG de 2023... Une flopée de AA ! Mais pourquoi ?

Partagez l'amour du jrpg

Nous n'avons pas encore toutes les données quant aux J-RPG de 2023. Certains noms nous viennent immédiatement en tête : Final Fantasy VII Rebirth, Final Fantasy XVI, Trails of Azure, Octopath Traveller II, Fire Emblem Engage... La proposition actuelle est extrêmement charmante, mais j'ai bien peur que nous soyons, encore une fois, pris dans un étau.

Un modèle économique plus lucratif pour les J-RPG de 2023 ?

Comme nous avons pu le constater cette année, il est très difficile d'émettre un avis sur les sorties futures. Les campagnes marketing agressives sur les réseaux sociaux, ainsi que les bandes annonces ultra sélectives dans leurs images, ne nous aident pas à y voir clair. La qualité des jeux de 2022 n'a pas toujours été exemplaire et nous comprenons, au fur et à mesure des sorties, que l'industrie du J-RPG ne sera plus jamais comme avant. Nous pourrions nous poser cette question : "Mais qui est le fautif dans tout cela ?". La réponse est simple, c'est le modèle économique adopté.

J-RPG de 2023
Genshin Impact

La société HoYoverse a généré plus de 3 milliards de dollars en deux ans, seulement avec Genshin Impact sur mobile. Une performance qui impactera forcément le marché si bien que les développeurs japonais se mettent à trouver diverses solutions pour atteindre de gros chiffres rapidement. Bien entendu, quand nous comptabilisons l'ensemble des produits dérivés et des jeux de sociétés comme Square Enix et Nintendo, nous pouvons dire qu'elles s'en sortent plutôt bien. Mais l'effort et les effectifs à fournir sont colossales par rapport au travail fourni par HoYoverse. Les compagnies sont donc obligées de faire des sacrifices pour rester performantes, lucratives et compétitives. Rappelons tout de même qu'un jeu comme Genshin Impact ne propose pas un univers aussi complexe, gigantesque et amusant qu'un Final Fantasy XIV. Le jeu se base exclusivement sur le gain de puissance progressif pour ressentir de la satisfaction. Ceci est atteignable par des milliers d'heures de jeu ou en passant immédiatement à la caisse pour avoir des personnages et des armes toujours plus puissantes dans des boîtes à butin. Ce jeu, ne propose rien de plus ! Par la même occasion, le jeu ne nécessite que de peu de mises à jour pour rester extrêmement lucratif.

La finition passe donc à la trappe

Les compagnies qui n'ont pas recours à ce modèle économique ne le font pas par choix. C'est bien la communauté de joueurs qui se refuse à accepter cette pratique. L'échec de Babylon's Fall et d'autres jeux mobiles comme récemment Bravely Default : Brilliant Lights sont de bons exemples.

J-RPG de 2023
Babylon's Fall

Sachant bien que les joueurs n'accepteront jamais de jouer à un Final Fantasy avec un système de gacha sur une console de salon, les sociétés proposent donc aux joueurs des jeux de moins bonne qualité (AA) venant de licences fortes comme Star Ocean ou Pokémon pour générer du profit. Parallèlement, ces mêmes sociétés produisent des jeux mobiles à faible coût dans lesquels ils incluent des mécaniques de gacha et bon nombre d'entre elles ne tiennent pas plus d'une année...

Un jeu coûte extrêmement cher à produire. Le physique devient de plus en plus couteux à cause de la montée du prix du plastique, de l'énergie, de la main d’œuvre... Proposer un jeu à 60 € en 2022 est lucratif, certes, mais ne permettra jamais d'être aussi compétitif qu'un jeu service dématérialisé qui se rentabilise par de petites mises à jour.

Ce qu'il faut en comprendre

Le budget alloué pour le développement des J-RPG de 2023 comme Final Fantasy, Dragon Quest en passant par Pokémon sera considérablement réduit sur console. Ces jeux ne génèrent plus suffisamment d'argent pour être pris au sérieux par les investisseurs. Pour continuer à être compétitif par rapport aux softs chinois comme Genshin Impact, Tower of Fantasy..., les sociétés proposent donc des AA avec des produits dérivés et des collectors hors de prix (cf. le collector de Final Fantasy Pixel Remaster à 275€) pour tenter de toucher du bout des doigts les performances de l'industrie vidéoludique chinoises.

Pokémon Écarlate et Violet

Prochainement et surtout progressivement, de moins en moins de softs seront proposés en physique, ceux-ci seront de moins en moins longs, de moins en moins peaufinés pour rétablir le juste équilibre entre bénéfice et investissement des studios japonais jusqu'à la disparition totale de jeux physiques finis au profit de jeux services. La question est la suivante : "Devons-nous accepter ce changement progressif, ou bien, faire entendre nos attentes quant à l'avenir du genre que nous affectionnons ?". Réagissez en commentaire de l'article ou sur nos réseaux sociaux.

Partagez l'amour du jrpg

Kuro
Kuro

Enchanté, je suis le créateur de JRPGFR. Admirateur fervent de la culture pop japonaise, notamment des jeux de rôle japonais, j'ai l'ambition de partager ma passion auprès d'un public aussi vaste que possible. À l'âge de 37 ans, mon J-RPG préféré demeure Chrono Trigger ! Nous vous convions donc cordialement à nous rejoindre pour découvrir notre contenu !

Laisser un commentaire