J’aime beaucoup Ys en général, j’adore la Vita, et je pense que les portages de ses jeux sur des plateformes modernes sont également une bonne idée.

Il ne faut pas grand chose pour qu’un portage de jeu portable soit efficace sur nos consoles actuelles et cela se prouve encore une fois avec cet opus de la série YS. Quand Ys : Memories of Celceta est arrivé sur PS Vita, mon engouement (surtout après l’excellent Ys Origin) a, comme qui dirait, explosé.

Celceta

C’était un JRPG d’action assez solide, mais beaucoup de ce qui m’avait amené dans la série s’est amoindri avec ce Memories of Celceta. Des années plus tard, Ys : Memories of Celceta frappa à ma porte pour lui laisser une seconde chance et par le plus grand enchantement, il portait une PlayStation 4 dans ses main.

Après y avoir jouer … Longtemps, je peux le dire, Cette version est absolument meilleure que l’original en tant que production, avec des visuels de plus haute résolution, une qualité sonore plus puissante et une fréquence d’images stable. Mais parfois, les efforts des développeurs de suffisent pas … Je n’ai pas la vérité absolue mais ce portage n’a pas suffi à me faire changer d’avis.

Celceta

Ys : Memories of Celceta est loin d’être un mauvais jeu. C’est un jeu très amusant même, qui dure 20 à 30 heures ou plus, surtout si vous aimez les jeux d’action. C’est clairement un jeu qui va faire souffrir votre manette, mais ce n’est pas sans raison, et c’est extrêmement jouissif de courir à travers les donjons pour casser du monstre par dizaine.

Le système de craft et le Gameplay facile à prendre en main vous donneront satisfaction. La musique est géniale bien sûr, même si elle ne se range pas tout à fait au niveau des anciens jeux de la série. Ce jeu est également très mis en scène autour de l’exploration pour la découverte progressive de la carte du monde, j’adore, justement, le fait de découvrir un monde au fur et à mesure de l’aventure en ayant comme objectif de dévoiler toutes les zones. Ys : Memories of Celceta est un JRPG d’action nerveux et agressif au possible mais il arrive tout de même à se faire aimer !

Celceta

Mon plus gros problème avec Ys : Memories of Celceta est qu’il me semble trop standard. Le scénario est assez maigre, même s’il reste clairement crédible et les combats sont juste assez efficace pour qu’on puisse tenir jusque la fin du jeu mais surtout le passage des graphismes sur console de salon peut parfois laisser une mauvaise image du soft à travers des décors trop datés. Ajoutez à cela des quêtes secondaires qui consistent principalement à saisir des tâches sur un panneau, et vous obtenez un jeu de niche qui essaie un peu trop de plaire à tout le monde.

À l’époque, on avait l’impression de faire un effort pour que les Ys attirent le Gamer lambda et pourtant, clairement, ce n’était pas gagné. Mais beaucoup de gens ont aimé cet opus, donc je pense que Ys a réussi son pari de rentrer dans les cœurs, même pour une audience qui se veut réfractaire au genre.

Pour moi c’est un des meilleur JRPG porté depuis la Vita. La fréquence d’images, qui est souvent instable sur Vita, est par contre extrêmement fluide sur PS4. Parfois, les personnages ont ce tremblement bizarre lorsqu’ils courent, ce qui semble être un effet secondaire d’un changement de performance aussi drastique.  Ou bien c’est juste un bug qui finit par se faire oublier; dans tous les cas, c’est relativement gênant pour les yeux. Les images sont beaucoup plus nettes et claires que sur Vita, et comme je l’ai déjà dit, la sortie audio est un gain de valeur évident. Il y a également suffisamment de place pour les voix en anglais et en japonais ! C’est une bien meilleure version de Ys : Memories of Celceta … Soyez en sûrs !

Ys : Memories of Celceta sur PS4 est la meilleure version de ce jeu. Cependant, je ne pense pas que ce soit un grand jeu, du moins comparé à la plupart des autres excellents JRPG sur la dernière console de Sony. Si vous n’y avez jamais joué auparavant et que vous avez envie d’un RPG d’action solide et accessible, avec un combo de combats nerveux et des mécanismes défensifs, c’est sûr que ça vaut le coup.

Mais si vous n’étiez pas totalement raccord avec l’original ou si vous cherchez à découvrir la licence Ys, je chercherais d’abord un autre jeu. Ce portage n’ajoute pas grand-chose ; il est bien meilleur sous le capot en termes de fonctionnement, mais c’est toujours exactement le même jeu qu’auparavant. Si vous n’avez pas d’objection à un peu de fadeur dans les visuels et dans le récit, si vous voulez vous lancer dans un monde semi-ouvert, avec un changement dynamique de personnages et des batailles de boss, le soft vous ravira. Mais vous pouvez franchement trouver mieux.

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur la page Facebook de JRPGFR !

7.5/10