Hyrule Warriors sur Wii U était une lettre d’amour à la franchise Legend of Zelda, prenant le gameplay de Dynasty Warriors et le dispersant à travers les étranges lignes de temps de la série. Hyrule Warriors : Definitive Edition, le portage amélioré sorti sur Nintendo Switch, est encore meilleur. Nous avons maintenant une véritable suite, Hyrule Warriors : L’ère du fléau.

Ce jeu beaucoup plus ciblé sert de prélude à The Legend of Zelda : Breath of the Wild, et construit son esthétique, sa mécanique et son histoire entièrement autour de ce titre.

L’ère du fléau est un peu plus profond et plus complexe que son prédécesseur même si je vous l’accorde, son attrait n’est peut-être pas aussi grand que pour un titre original à la série.

Un peu d’histoire

Hyrule Warriors : l’ère du fléau se déroule un siècle avant Breath of the Wild, lorsque Ganon menace le royaume d’Hyrule, mais pas encore avec la force dévastatrice qui finira par couvrir tout le pays. Vous jouez Link avant son sommeil de cent ans, avec la princesse Zelda, sa fidèle conseillère Impa, et les quatre champions : Goron, Ruto, Zora et Gerudo.

Des technologies anciennes ont été découvertes, notamment les quatre créatures divines, des animaux mécaniques géants qui pourraient sauver le royaume. Si vous avez déjà joué à BOTW, toutes ces créatures vous seront familières.

La carte, un trésors de contenus !

Vous vous battez à travers des placées ça et là sur la carte d’Hyrule, à la fois de grandes zones à plusieurs étages qui font avancer l’intrigue et de plus petites missions annexes qui aident à faire progresser vos personnages et vos ressources.

C’est la même carte que celle de BOTW, et elle est réellement pleine de choses à faire. Non seulement il y a des dizaines de missions secondaires, mais il y a aussi d’innombrables boutiques et améliorations de personnages à débloquer avec le butin que vous accumulez.

C’est un jeu dense avec un seul mode de campagne qui est beaucoup plus complexe à comprendre que la campagne d’Hyrule Warriors premier du nom. l’hisoire est découpée en chapitres et le mode d’aventure est basé sur une grille. On a l’impression de vivre une aventure épique dans la même veine que Breath of the Wild, et qui couvre en fait de nombreux endroits familiers du jeu original.

Quand ça se bastonne, ça rigole pas !

Le combat commence avec les concepts de base du premier jeu, mais comme la structure de la campagne, il devient rapidement plus complexe.

Les éléments de base du combat sont présents : Le bouton Y pour une attaque faible, le bouton X pour une attaque forte, et la plupart des combos sont simplement une suite d’attaques faibles ponctuées d’une attaque forte en guise de finition.

En appuyant sur B, on esquive, et en appuyant sur A, on utilise une attaque spéciale dont la jauge se remplit au fur et à mesure des coups portés aux ennemis.

Mais ce n’est qu’un début. La tablette Sheikah de Breath of the Wild jouent un rôle important dans le gameplay, vous permettant de déplacer des objets métalliques, de geler des ennemis, de sauter sur un bloc de glace ou de lancer des bombes à distance en appuyant sur la gâchette R et sur l’un des boutons d’action.

La tablette ajoute des options tactiques au fur et à mesure que vous combattez et servent d’éléments de stratégie pour contrer les attaques ennemies. Parfois, lorsqu’un grand ennemi se retourne pour attaquer, un indicateur clignote au-dessus de lui, indiquant ce que vous devez faire pour bloquer instantanément l’attaque et assommer l’ennemi.

Cela vous permet d’atteindre son point faible pour éventuellement effectuer une attaque puissant sur sa faiblesse. La tablette Sheikah a tout de même besoin d’un temps de recharge pour être utilisée à nouveau.

Vous pouvez également utiliser des attaques magiques en ramassant des baguettes de feu, de glace et d’électricité sur les mages. Vous pouvez y accéder à l’aide du bouton L et d’un des boutons d’action, ce qui sous-entend que vous pourrez exploiter les faiblesses élémentaires des ennemis.

Le bouton L vous permet également de manger de la nourriture lorsque votre santé se dégrade; les ennemis ne font pas tomber de coeurs comme dans le premier Hyrule Warriors, mais plutôt des pommes qui à la fois vous redonnent la santé et remplissent votre barre de nourriture afin que vous puissiez remplir votre jauge de santé lorsque vous en avez besoin. Les pommes sont plus rares que les cœurs dans Hyrule warriors premier du nom, vous devez donc en consommer avec sagesse.

Des personnages jouables différents et pas que dans le design !

Si cela ne suffit pas, chaque personnage jouable est différent, à tel point que la complexité des différents personnages est bien plus grande.

  • Link est un combattant standard, mais les autres personnages ont chacun des mécanismes différents à apprendre.
  • Impa pose des runes sur ses ennemis, puis les frappe pour invoquer ses multiples clones.
  • La princesse Zelda utilise la tablette Sheikah au combat, ses attaques sont donc entièrement basées sur les runes.
  • Le champion de Ruto, Revali, saute en l’air et vole autour du champ de bataille pour attaquer les ennemis.
  • Le champion Goron, Daruk, génère de la lave avec ses attaques, qu’il peut faire exploser.

Autant dire qu’il ne sera pas simple de prendre en main tous les personnages.

La plupart des missions correspondent à la structure standard des Hyrule Warriors/Dynasty Warriors, qui consiste à courir partout, à abattre des centaines de petits ennemis et à capturer des avant-postes sur une carte. Les ennemis plus importants, comme les Moblins, prennent plus de temps à tuer et nécessitent plus de stratégie, et les gros monstres, comme les Hinox, prennent encore plus de temps. Enfin, les guerriers rivaux équivalents à votre personnage sont les ennemis les plus difficiles et les plus complexes à combattre, et les plus rares.

Pour varier les plaisirs, certaines missions vous chargent de piloter l’une des bêtes divines. Ici, le jeu passe d’un jeu de style Dynasty Warrior à un jeu de méca.

Vous piétinez ou volez à travers des cartes tentaculaires remplies de soldats que vous pouvez détruire avec des lasers, des bombes et d’autres attaques. C’est une fonctionnalité amusante et dépaysante par rapport aux combats standards du jeu.

Graphiquement à la hauteur de BOTW mais techniquement en dessous !

Hyrule Warriors : L’ère du fléau jouit d’une bonne direction artistique, avec des graphismes beaucoup plus proches de ceux de Breath of the Wild que d’Hyrule Warriors. Il a l’aspect stylisé de Breath of the Wild, légèrement surexposé, aux couleurs vives. Des dizaines d’ennemis peuvent apparaître à l’écran en même temps, ce qui est agréable pour les combats rapprochés. Malheureusement, ils ont tendance à apparaître à une distance moyenne, ce qui limite le nombre d’ennemis que l’on peut voir à distance.

Mais ces jolis visuels ont clairement un impact sur les performances. Vous n’atteindrez jamais 60 images par seconde. Sur ma Nintendo Switch Lite, avec une résolution de 720p, le jeu a eu un peu de mal à suivre le rythme de 30 images par seconde. L’optimisation du titre n’est pas sa qualité, attendons de voir ce qu’il en sera avec de futures mises à jour …

Pour conclure

Hyrule Warriors : L’ère du fléau est un excellent jeu d’action avec beaucoup de choses à faire et un système de combat robuste et satisfaisant. Il est plus dense et plus ciblé qu’Hyrule Warriors : Edition définitive, mais cette concentration de fonctionnalités rend le tout un peu brouillon et difficile d’accès au premier abord. Hyrule Warriors : Definitive Edition était une lettre d’amour à toute la série Legend of Zelda, un jeu rempli de personnages et de lieux familiers tirés de plusieurs titres. Hyrule Warriors : L’ère du fléau est un jeu spécifique à Breath of the Wild, ce qui est certainement une bonne chose, mais qui réduit considérablement le public visé. C’est un jeu qui attend de vous que vous aimiez spécifiquement Breath of the Wild, et que vous vouliez savoir ce qui s’est passé avant celui-ci.

Live découverte

LIVE 🔴 HYRULE WARRIORS L’ÈRE DU FLÉAU – On s’y amuse ou pas ?

LIVE 🔴 ʜʏʀᴜʟᴇ ᴡᴀʀʀɪᴏʀꜱ ʟ’ᴇʀᴇ ᴅᴜ ꜰʟᴇᴀᴜ

⭐️ On s’y amuse ou pas ?
⭐️ Site officiel : https://jrpgfr.net
⭐️ TEST du jeu : https://bit.ly/3lOCqFi

#Nintendo #HyruleWarriors #Live #Gaming #NintendoSwitch #Kuro

Publiée par JRPG FR sur Vendredi 20 novembre 2020

 

Pour en savoir plus sur le jeu, vous pouvez aussi suivre ce lien !
N’hésitez pas à réagir à nos articles sur la page Facebook de JRPGFR !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee

Hyrule Warriors : L'ère du Fléau
7.5/10

Avis de la rédaction

Plus

  • Beaucoup de contenus et de choses à faire.
  • La direction artistique de Breath of the Wild.
  • Une OST à l’image du BOTW original.
  • Une révolution dans le monde du Mûso en terme de Gameplay au combat et dans la progression !

Moins

  • Souvent en dessous de 30 fps.
  • Les textures manquent parfois de finesse.
  • Injouable à deux, le soft ne suit pas !
  • L’épisode n’est pas canon !