Aucune franchise n’est présente dans le domaine de l’agriculture depuis aussi longtemps que Story of Seasons, plus connu sous le nom de Bokujo Monogatari au Japon (et précédemment connu sous le nom de Harvest Moon en Amérique du Nord).

La série, qui célèbre son 25e anniversaire, a créé une formule qui a inspiré des jeux à succès comme Stardew Valley. Mais ces dernières années, elle a eu du mal à rester pertinente avec des idées nouvelles.

Story of Seasons : Pioneers of Olive Town tente d’entretenir la flamme en vous faisant développer une ville et en vous proposant des fonctionnalités amusantes (comme un mode photo et un musée) à remplir de découvertes. La boucle est divertissante, et le jeu vous plonge dans un monde qu’il est difficile de quitter.

Story of Season

Comme ses prédécesseurs, Pioneers of Olive Town commence par vous faire atterrir dans un petit village et commencer une nouvelle vie en tant que fermier. Olive Town est en difficulté, et le maire vous demande de l’aider à la redresser.

Vous recevez des projets de développement, qui vous demandent de rassembler les bons matériaux pour améliorer des éléments vitaux comme les routes, les bancs et la mairie. Observer la transformation de la ville à chaque amélioration en vaut la peine, car plus de touristes viennent dans la région et Olive Town commence à être beaucoup plus attrayante.

Story of Seasons

L’argent peut venir facilement, mais ce sont les matériaux dont vous avez besoin pour l’artisanat, les demandes des habitants et l’amélioration des bâtiments qui constituent le défi. Au début, cela ne me dérangeait pas : casser des roches pour trouver des minerais, abattre des arbres pour obtenir du bois et nettoyer des flaques d’eau pour obtenir de l’argile est assez simple.

Mais ces objets doivent être traités par des machines, et chaque machine a un but particulier, de la transformation du lait en fromage à la transformation de la laine en fil. Le problème ? Non seulement il y en a beaucoup trop pour chaque petite chose, mais l’insertion des matériaux requis ne produit qu’un seul article converti, donc si vous avez besoin de 50 d’un type spécifique de bois (et vous en aurez besoin), cela peut prendre un temps fou. Vous pouvez construire plus d’une machine de chaque type, mais elles prennent un espace conséquent.

Ceci étant dit, la boucle principale qui consiste à faire passer une ferme de rien à une exploitation prospère est toujours aussi divertissante. J’attendais avec impatience chaque amélioration des installations, chaque nouvel animal ou chaque recette d’artisanat que je pouvais débloquer. Pendant que vous vous promenez dans la nature, vous pouvez également apprivoiser des animaux sauvages et les amener à la ferme, ce qui signifie que vous n’avez pas toujours à dépenser de l’argent pour acheter du nouveau bétail.

Story of Season

Mon voyage à travers Pioneers of Olive Town a été plein de hauts et de bas. Les choses étaient soit trop faciles, comme courtiser le citadin de mon choix, soit demandaient trop d’efforts, comme débloquer certaines installations agricoles. J’ai été impressionné par tout ce qu’il y a à faire, mais cela a un prix. J’ai eu l’impression de ne jamais pouvoir passer du temps à explorer certains aspects, comme la création de vêtements ou la cuisine, car ils demandent un temps précieux et semblent insignifiants par rapport à vos autres tâches.

Les zones d’Olive Town semblent petites au début, mais au fur et à mesure que vous construisez des ponts vers de nouvelles zones et que vous fouillez diverses grottes aux étages remplis de trésors, les choses deviennent beaucoup plus intéressantes. Vous améliorez constamment vos compétences en effectuant les tâches de base comme cultiver la terre, couper des arbres, casser des rochers, et cela vous permet d’obtenir plus de recettes d’artisanat pour obtenir des compos comme des aliments pour votre bétail ou des meubles décoratifs. Cela donne un sentiment satisfaisant de progression.

J’ai également apprécié les petites touches amusantes comme la possibilité de conduire une moto ou d’utiliser les différentes montures pour se déplacer. Les festivals sont plus ou moins réussis, certains étant plus interactifs que d’autres. Le jeu propose également un musée semblable à celui d’Animal Crossing, où vous pouvez faire don de vos trésors, de vos poissons et des photos que vous avez prises de la faune. Les meubles et les améliorations de la maison sont également nombreux, même si votre maison possède des dimensions un peu limitées. Vous disposez d’un plan spacieux, mais vous ne pouvez décorer qu’une petite partie de votre maison.

Pour ceux qui sont intéressés par les aspects sociaux, vous obtenez de nouvelles scénettes à un rythme régulier en vous promenant dans la ville et en parlant aux villageois, ce qui m’a donné envie de prendre le temps de leur rendre visite. J’attendais avec impatience ces scènes pour en apprendre davantage sur les habitants d’Olive Town. Les événements qui se déroulent au fur et à mesure que vous progressez dans votre histoire d’amour sont exquis, car ils rendent vraiment compte de l’alchimie et de la croissance de votre relation.

Pioneers of Olive Town est un jeu plus qu’exemplaire dans la série des Story of Seasons, pour les nouveaux venus comme pour les plus anciens. J’ai quand même été absorbé par la formule de base consistant à améliorer ma ferme et j’ai adoré faire de nouvelles découvertes au fil de mes explorations. Il y a beaucoup de choses que j’apprécie dans ce jeu, surtout son univers coloré et ses personnages attachants. Je le conseille vivement pour ceux qui sont fans d’animal crossing et qui ont envie d’être plus actifs dans un univers de ferme.

Pour en savoir plus sur le jeu, vous pouvez aussi suivre ce lien !
N’hésitez pas à réagir à nos articles sur le Twitter 🐤 de JRPGFR avec le hashtag #JRPGFRpourTous  💋 !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee

Story of Seasons: Pioneers of Olive Town
8.5/10

Avis de la rédaction

Même si ce Story of Saesons reste dans la continuité du genre, il n’en reste pas moins un exemple pour tous les autres.

PLUS

  • Bien meilleure DA que pour les précédents
  • Un monde très grand pour un jeu du genre
  • Des personnages attachants
  • Des scénettes drôles
  • Un système de gestion de ferme encore jamais vu

MOINS

  • Quelques chutes de Framerate (On est sur Switch …)
  • Beaucoup trop de contenus pour les novices
  • Difficulté un poil élevé de crafter certains composants

 

Kuro Azeus

administrator
Enthousiaste du JRPG depuis 2010, j'ai dans l'espoir de voir un jour ce genre trop peu reconnu traverser nos frontières.