J'avais envie de faire ce test de Monark, car le jeu m'intrigue depuis son annonce. Le jeu aborde un thème qui est aujourd'hui plus que jamais d'actualité. "Si tu veux être ta propre personne, avoir ton propre égo, alors ne cèdes pas à ce que les autres appellent la normalité." "Vous seul pouvez défendre votre volonté et vos désirs. Vos croyances et morales."

Le tout dans un J-rpg mêlant le tour par tour et le déplacement d'unités, non par cases, à la manière d'un Fire Emblem, mais par zones. Je vous invite à vous faire une idée sur le jeu en poursuivant votre lecture. Je précise que le jeu est en anglais uniquement. Régalez-vous ! Mais attention, ce test de Monark risque de contenir des spoilers, que j'essaierai de limiter dans la mesure du possible.

Test de Monark
Le personnage principal et le reflet de son égo

Histoire

Vous incarnez un étudiant assez badass qui se réveille écroulé au sol de son école. Il est devenu amnésique suite à l'apparition d'une étrange brume qui semble rendre tous ceux qui entrent à son contact fous. Jusque là c'est prenant, mais pas surprenant ! Tout change lorsque vous semblez pouvoir passer dans d'autres dimensions à l'aide d'un smartphone. (Non, je ne parle pas de Persona 5 ici, bien que l'inspiration soit là !). Vous aurez pour mission de sauver l’académie des porteurs de pacte. Pour cela, vous devrez détruire leurs idéaux afin de briser les pactes. Un scénario bien narré et attractif vous attend. Les personnages sont bien travaillés, attachants et Vanitas, la mascotte, déchire ! Des surprises et rebondissements forts vous attendent également. Le rythme est bon, vous aurez toujours le sentiment que l'histoire avance bien. Vous allez vivre l'une de ces expériences uniques que peu de jeux peuvent vous apporter.

Test de Monark
Vanitas le huitième Monark

Gameplay

Le gameplay est assez original et riche. Il se démarque de bien d'autres J-rpg de par son système d'évolution des personnages et de progression scénaristique. Vous vous déplacez, trouvez des objets à terre et il y a une mini carte à l'écran comme à l'accoutumée, mais également une jauge de folie qui se remplit si vous restez au contact de la brume trop longtemps. Lorsque la jauge est pleine, vous êtes hors-jeu. Renvoyé à l'infirmerie comme dans Pokémon. Pléthore de quêtes secondaires et d'énigmes à résoudre vous attendent. Complétionnistes, à vos manettes !

Attention à ne pas devenir fous !

Attention aux appels téléphoniques ! Ne répondez pas à n'importe qui sous peine d'être confrontés à des démons bien plus puissants que vous. Fuyez pauvres fous ! En effet, les combats se déclenchent par coups de téléphone et sont sous forme de stages notés. Vous n'aurez pas de combats aléatoires ici, mais vous pourrez refaire les combats à volonté un passant un simple coup de fil. Des appels venus de mondes parallèles vous mèneront aux joutes. Essayez d'obtenir de bonnes notes afin d'amasser plus de points et récolter des objets rares.

Faites de vos défauts un atout de combat

J'ai apprécié une mécanique au tout début du jeu où un personnage vous demande de remplir un test de personnalité. Suite à celui-ci, vos stats de base, qui représentent les sept péchés capitaux, vous sont attribuées. Votre péché dominant définira vos affinités avec certaines compétences et les acolytes que vous pourrez matérialiser pour vous battre à leurs côtés. Lors de l'exploration, des personnages vous poseront des questions qui affecteront vos statistiques selon les réponses données.

Personalité
Test de personnalité mené par Yoru

Un arbre de compétences est présent pour chaque membre de votre équipe et vous permettra d'apprendre des compétences de combat actives, spéciales et passives que vous pourrez améliorer. Vous monterez de niveau en apprenant une de ces compétences, et pour cela, il vous faudra dépenser des points d'esprit obtenus en fin de combat. Les équipements sont seulement disponibles pour vos démons dont vous pourrez, par ailleurs, entièrement personnaliser l'apparence. Vous pourrez rapidement passer d'un monde à l'autre via votre smartphone. Le gameplay devient très vite addictif et s’enrichit beaucoup au fil de la progression.

Test de Monark
Arbre de compétences
Système de combat

Un système de combat très intelligent qui vous demandera anticipation de vos futures actions et d'utiliser vos capacités avec parcimonie. Vos personnages sont des unités capable d'interagir entre-elles et les ennemis dans la limite d'une zone définie par un cercle. Vous devrez bien les déplacer dans la zone de combat afin de faire mouche. Pas de PM ici, votre vie sera pompée et votre jauge de folie augmentera pour effectuer certaines attaques.

Combats
Les combats, zones de déplacement et de ciblage.

Vous pourrez vous lier à un de vos compagnons lors des combats afin de partager vos compétences avec celui-ci, mais vos altérations d'état également. C'est une mécanique jouissive qui amène de la fraîcheur dans l'univers du J-rpg. Lors de vos combats, il y aura des pièges et des boosters disséminés sur le terrain. Vos adversaires pouvant également en bénéficier, prenez le temps d'établir votre stratégie avant d'agir.

Graphismes

Le jeu est artistiquement très beau, mais un peu en dessous des techniques actuelles, chose que je ne lui reprocherai pas grâce à sa D.A somptueuse et ses autres qualités qui comblent cette lacune. Un design à la Black Butler croisé avec du Shin Megami Tensei, mais qui ne varie pas assez, tout comme votre environnement. Lors de ce Test de Monark, j'ai constaté quelques passages de freeze et j'espère qu'un patch day one corrigera cela. On peut voir également un aliasing  passable que je ne trouve pas très gênant personnellement, mais qui fait, en toute objectivité, baisser la note.

Monark
Une technique digne de la PS2.

Je dois parler de l'ambiance visuelle générale du jeu ! Si vous avez une âme sensible, bandez-vous les yeux, car le stress peut rapidement venir. Entre les étudiants qui se tapent la tête dans les murs et ceux qui se jettent d'une terrasse ou hurlent de détresse, vous serez servis !

Musique

La bande-son du très connu compositeur Tsukasa Masuko (Shin Megami Tensei) est évidemment un gros atout de ce titre. Les musiques sublimes correspondent bien aux moments du jeu. Une ost à acheter pour ma part. Le Test de Monark m'a régalé les oreilles.

Je reviens sur l'ambiance en parlant des bruitages. Ils peuvent par moment être oppressants, voir glacer le sang !

Conclusion

Ce Test de Monark m'a permis d'expérimenter un gameplay très abouti, original et incroyablement bon. L'histoire est très intéressante, les personnages bien développés et le parallèle qui se fait avec l'excellent Persona 5 m'a beaucoup plu. Ce jeu est une grande réussite que je recommande à tous les passionnés du genre. Ses graphismes ne sont pas top, mais ça ne gâche en rien le plaisir de jouer. La bande-son m'a rappelé la série des Persona. Elle est juste sublime.

Monark sortira en Europe le 25 février 2022 sur PS4, PS5 et Nintendo Switch.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

Monark
8.5

Avis de la rédaction

  • Son histoire bien rythmée et intéressante
  • Des personnages développés et attachants
  • Un gameplay unique et incroyablement bien pensé
  • Des combats stratégiquement très poussés
  • La bande-son magnifique
  • Une gestion des compétences attrayante.
  • Des graphismes techniquement pauvres
  • Des environnements qui varient trop peu
  • Un jeu qui freeze parfois
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Flynn

administrator
Je m'appelle Guillaume et je suis un grand fan de jrpg depuis maintenant près de 25 ans. Mon premier jeu a été pokemon version bleu et je suis rapidement passé à la saga final fantasy et Tales of dont je suis fan inconditionnel.