Il existe dans le monde vidéoludique des jeux que nous avons du mal à oublier et d'autres qui changent à jamais le genre que nous connaissons si bien, c'est le cas de Voice of Cards : Les Créatures du Tourment. Une production Square Enix avec à la tête le grand Yoko Taro connu pour son succès à travers ses travaux sur l'univers de NieR. C'est le troisième opus de la licence et sans doute le meilleur. Asseyez-vous et savourez ce qui suit

Bienvenue dans le monde de Voice of Cards : Les Créatures du Tourment

Une funeste tragédie

L'histoire se déroule dans un monde à travers lequel humains et monstres coexistent. À l'intérieur d'une caverne, une jeune fille combat un monstre affreux. Cette jeune femme a pour rôle de protéger le village d'apparitions cauchemardesques se trouvant dans les bas-fonds qui ne sont autres que son lieu de vie. Dans le récit, vous incarnez cette jeune demoiselle vivant cloîtrée dans l'ombre avec sa tendre mère.

Cette jeune fille n'a jamais vu la lumière du jour. Nous comprenons, ensuite, qu'une guerre ancestrale oppose des créatures féroces aux humains. Sous le sol, notre jeune protagoniste protège son village natal. Celui-ci possède en son sein une communauté qui n'eut d'autres choix que d'habiter les sous-terrains pour se protéger des attaques de ces viles créatures, mais malgré cela, chacun des humains meurt peu à peu cause à l'intrusion de ces bêtes.

Le jour de l'anniversaire de la jeune guerrière, une vague de monstres se veut plus dangereuse qu'à l'accoutumée. Notre amie se dirige, donc, vers les étages supérieurs de la ville. Après avoir sauvé un jeune homme d'une mort certaine, un villageois ensanglanté vient à vous en vous annonçant que tout cela n'était qu'un leurre, car un monstre plus puissant encore vient de détruire la ville et tuer une bonne partie des villageois.

Test de Voice of Cards : Les Créatures du Tourment

Effrayée par la situation, notre héroïne retourne donc rapidement au village pour tenter de secourir sa mère. Malheureusement, celle-ci fut grièvement blessée par le monstre et après quelques mots échangés avec elle, sa pauvre mère meurt lentement dans ses bras, vous demandant de rejoindre la surface au plus vite.

Le monstre géant, toujours présent dans le village, vous attaque. Par chance, un jeune homme mystérieux vient à votre rescousse et vous emporte vers la surface laissant derrière vous le souvenir de toute une vie passée avec les personnes qui furent chères à votre cœur.

Une fois sortis de la caverne, les deux héros rejoignent un nouveau village. Au sénat, notre jeune héroïne apprend qu'elle a le pouvoir de contrôler les monstres vu son héritage tellurien. Les chefs de la ville lui confient un paquet de cartes dans lequel elle pourra capturer des créatures pour les utiliser en combat. La vengeance tant attendue se hisse désormais dans le creux de ses cartes.

Une immersion progressive et pourtant, ce ne sont que des cartes

Au fil du défilement des cartes appuyé par la voix de notre narratrice, nous suivons l'histoire de cette personne arrachée de force à ce qu'elle avait de plus cher. Le sentiment que procure le récit est de nature tragique, tellement, que nous ne pouvons nous défaire du lien qui nous unit à ces personnages. La tendresse que nous ressentons est au moins aussi grande que la cruauté et les actes qu'ont subits notre incarnation dans le jeu. L'envie de vengeance nous pousse à avancer de concert avec cette petite guerrière tellement forte physiquement, mais détruite dans l'âme. Le récit est, comme vous l'aurez sans doute deviné, de qualité.

Test de Voice of Cards : Les Créatures du Tourment

De plus, le lore du jeu ne s'arrête pas aux dialogues narrés par une voix féminine (pour la première fois dans la série), mais aussi par le revers des cartes qui se débloque au fur et à mesure de nos discussions et de nos affrontements. Si bien, qu'une collection de celles-ci se remplit au fur et à mesure de l'avancée dans le jeu, nous donnant un sentiment d'accomplissement réellement satisfaisant. Comment ne pas apprécier l'ambiance de Voice of Cards, le temps d'un instant, dans une découverte progressive de votre futur face au retournement des cartes agrémenté d'une musique légère rappelant les plus belles productions médiévales fantastiques et cinématographiques.

Même si cela n'a l'air de rien, toutes les conditions pour une immersion parfaite sont au diapason à l'intérieur d'un si petit soft. C'est pour toutes ces raisons que j'aime à dire que très peu de jeux, même avec beaucoup de budgets, arrivent à vous faire rêver chevauchant la frontière entre représentations visuelles et imagination. Quel talentueux personnage qu'est ce Yoko Taro pour nous faire ressentir ces émotions naissant de quelques illustrations, du grand art !

Tout est carte

Comme sous-entendu plus haut dans cet article, dans Voice of Cards, tout est carte. Les éléments du décor, les personnages non joueurs, les monstres, les objets, les bâtiments et j'en passe. Nous ne pouvons pas parler de cartes sans aborder l'aspect de la collection. Le menu principal du jeu reprend tout le bestiaire, les personnages, les objets et l'équipement récoltés au fil de votre aventure.

Test de Voice of Cards : Les Créatures du Tourment

Vous pourrez, le temps d'une pause, observer votre collection et lire chacune des cartes une par une. Ces découvertes vous incluent encore un peu plus dans le lore du jeu. Vous devrez aussi mériter le verso de celles-ci, car même si elles sont déjà dans votre collection, certaines actions doivent être exécutées pour dévoiler l'intégralité de chacune d'elles. Par exemple, pour un monstre en particulier, il suffit de le vaincre à plusieurs reprises et pour les personnages, leur parler plusieurs fois…

Test de Voice of Cards : Les Créatures du Tourment

Voice of Cards : Les Créatures du Tourment mise beaucoup sur la collection, pour moi, c'est ce qui rend le jeu aussi passionnant ! L'envie de découvrir chacun des monstres et leurs faiblesses, chacune des personnes et leur histoire, chacun des objets et leur effet… tout est fait pour que vous deveniez un véritable puits de savoir.

Un chemin semé de cartes (d’embuches)

Sur votre chemin, vous tomberez fréquemment sur des rencontres aléatoires, et comme vous pouvez vous y attendre, celles-ci se déroulent également par le biais de cartes. Chaque personnage dispose de son propre jeu de cartes représentant des attaques, des bonus ou des malus pour les ennemis. Les attaques standard ne nécessitent pas de gemme, mais au fur et à mesure de votre progression, vous obtiendrez des cartes offrant des actions spéciales, des dégâts plus importants ou des effets de statut. Il faut, cependant, prendre compte que le tout est régi par un système d'affinités élémentaires qu'il faudra maîtriser.

Test de Voice of Cards : Les Créatures du Tourment

À chaque tour, vous gagnez une gemme, qui peut être dépensée pour jouer certaines cartes. Plus une carte ou une attaque est puissante, plus elle coûte de gemmes. Il est donc essentiel d'être stratégique, surtout lorsque vous affrontez des boss ou une bête particulièrement redoutable. Il peut être tentant de dépenser vos gemmes à chaque fois pour lancer des attaques un peu puissantes. Mais les économiser pour déclencher une grande attaque peut réellement faire la différence.

La grande nouveauté dans Voice of Cards : Les Créatures du Tourment est la capture de carte. En effet, votre héroïne a la capacité de capturer des monstres. Un peu à l'image de Pokémon, vous allez pouvoir récupérer des créatures combattues sous forme de récompenses. La subtilité réside dans le fait qu'en fin de combat, comme pour les opus précédents, vous allez devoir choisir entre plusieurs cartes coffres. Avec de la chance, vous recevrez le monstre désiré. Il vous faudra, si vous souhaitez les cartes les plus puissantes, vous armer de patience, car elles ont des niveaux de rareté différents. Leur nombre d'étoiles déterminera leur efficacité, car le même monstre peut avoir un nombre d'étoiles différent. Cette idée, loin d'être farfelue, est une des raisons pour laquelle vous passerez de longues heures à parcourir les zones du jeu. La collection et l'envie d'être plus efficace, vous pousseront à empiler les rencontres aléatoires.

Test de Voice of Cards : Les Créatures du Tourment

De plus, vos voyages ne se résumeront pas qu'à de vulgaires revers de cartes. Des cartes événements fâcheuses ou heureuses viendront agrémenter votre quotidien d'aventurier. Il pourra s'agir d'un marchand vous rachetant à prix fort vos objets, d'un vendeur de cartes de monstres, d'un personnage à aider et même d'un court récit. Le jeu peut paraître simpliste à bien des égards, mais le simple fait d'y passer du temps, vous laissera le doux parfum d'une balade poétique remplie de rebondissements.

Joliment orchestré, brillamment illustré

Imaginez, un instant, dans une pièce à la lumière tamisée, une douce mélodie médiévale s'immisçant dans celle-ci. Une série de cartes sur une table basse et en face de vous, une jeune dame, à la voix douce, vous indiquant votre chemin.

Test de Voice of Cards : Les Créatures du Tourment

C'est la sensation que donne une partie de Voice of Cards : Les Créatures du Tourment. En plus de posséder une ambiance sonore remarquablement réussie, les illustrations sont d'une qualité fine. Les créatures ont un design différent de tout ce que j'ai pu voir dans des représentations du médiéval fantastique occidental par des artistes japonais. Et l'équipe de Yoko Taro porte en son sein des artistes fabuleusement talentueux.

Il ne reste plus, à votre tour, qu’à mélanger les cartes

Je ne peux que vous conseiller de prendre part à cette histoire d'amour entre le J-RPG au tour par tour et le jeu de cartes. L'ambiance, le gameplay, la musique, les illustrations autant d'éléments qualitatifs qui s'offrent à vous dans une aventure que jamais vous ne voudriez terminer. Dans cette balade étoilée, le talent réussit avec peu de choses à faire jaillir en vous les plus belles fresques de votre imagination. Voice of Cards : Les Créatures du Tourment est de loin le jeu du genre le mieux réussi et le meilleur de sa licence.

Voice of Cards: The Beasts of Burden est disponible au format numérique sur Nintendo Switch, PlayStation 4 et PC sur Steam depuis le 13 septembre 2022.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

Voice of Cards : Les Créatures du Tourment
9

Éclatant !

  • Une direction artistique atypique et somptueuse
  • Une ambiance musicale exquise
  • Un gameplay stratégique
  • Une courbe de difficulté progressive
  • Une narratrice japonaise au poil (ce n’est pas une blague scabreuse)
  • Un scénario osé et prenant
  • Un peu simple dans ses batailles
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Kuro Azeus

administrator
Enthousiaste du JRPG depuis 2010, j'ai dans l'espoir de voir un jour ce genre trop peu reconnu traverser nos frontières.