Bienvenue dans la simulation de vie et de réparateur de bobos de Potion Permit ! Nous abordons un petit jeu sympathique aux premiers abords qui se révèle bien plus complexe que nous pouvions l'imaginer ! PQube et MassHive Media nous offrent une belle tranche de vie dans un jeu décomplexé où l'organisation est le maître mot !

L’histoire de Potion Permit

Vous incarnez un ou une protagoniste, au choix, envoyé dans le petit village de Moonbury. Ce petit personnage, haut en couleur, affrontera la méfiance de tout un peuple ! Dans mon cas, la jeune femme se confronte à un village qui abhorre les gens venus de la capitale... et encore plus de l'Académie. Vous représentez l'Académie en tant que soigneur pour une mission bien précise : guérir la fille du maire ! La petite Rue est malade et les traitements de l'apothicaire du village ne semblent pas guérir la fillette ! C'est là que vous entrez en scène malgré les réticences de tout le village. Des choses liées à l'Académie se sont passées il y a bien longtemps sur l'île de Moonbury, arriverez-vous à percer ces secrets ?

L’île de Moonbury

Ce petit village au charme désuet possède de nombreuses habitations, quelques commerces et des bâtiments administratifs ! Une vie tranquille sur une île tranquille tant que l'Académie n'y met plus les pieds ! À six heures du matin, le village prend vie. Les premiers malades se bousculent à votre clinique au son retentissant d'une alarme. Votre journée commençant, vous croiserez les villageois à divers endroits du village au cours de la journée. Les PNJ vivent leurs propres vies. Ainsi vous pouvez voir les travailleurs aller boire un verre à la débauche, les voir rentrer simplement chez eux, mais ils sont souvent en mouvement. Contrairement aux jeux de simulation classiques où les PNJ sont visibles sur la carte, ici, le flair de votre chien vous permettra de les retrouver !

L’exploration et la gestion des ressources

Pour peu que nous puissions parler d'exploration, une forêt borde le village de Moonbury. Dans celle-ci, armé de vos outils (faucille, hache et marteau), vous parcourez les sentiers battus à la recherche de précieux matériaux. C'est très simple, puisque les objets à récolter brillent ! Seulement, en forêt, il y a des animaux sauvages qui, pour la plupart sont paisibles, mais d'autres sont agressifs ! Vos outils vous serviront donc à glaner les matériaux mais aussi à vous défendre contre la nature parfois peu conciliante. Dans un genre action, vous aurez à vous défaire des créatures que vous souhaitez affronter. Que ce soient les animaux ou les matériaux à récolter, vous obtiendrez quasiment tout le temps des butins.

Les ressources, parlons-en ! Vous aurez trois principales ressources à gérer : le bois, la pierre et l'argent ! Outre l'argent gagné de diverses manières, la pierre et le bois se trouvent en forêt à grands coups de hache et de marteau. Ces trois matériaux vous donneront la possibilité d'acheter des éléments pour décorer votre maison, améliorer chaudron, outils et même santé et clinique. Il est donc très important de gérer vos stocks de matières premières.

Quant à l'argent, il se gagne en soignant les malades et en effectuant diverses tâches communautaires affichées sur les tableaux de la ville. Également, vous pouvez, pour deux heures de temps, travailler dans l'un ou l'autre bâtiment administratif du village. Tout le monde compte sur vous, car vous êtes, au final, dans un bon village de clampins !

Et les potions alors ?

Le maire met à votre disposition une ancienne clinique et une maison délabrée. Dans la maison, vous avez votre chaudron qui permet de créer vos potions et l'utilisation de la clinique parle d'elle-même. Là encore, quand vous avez un malade en attente de diagnostic ou de soin, or-ga-ni-sa-tion ! Le diagnostic se réalise sous formes de mini-jeux divers de rythme ou de mémoire. Cela peut paraître assez simple, mais il y a des difficultés à tout retenir ou prendre le bon rythme.

Pour corser le tout, vous devez diagnostiquer et soigner le patient dans un temps imparti. Le patient s'en ira, malade, s'il est oublié et votre jauge d'approbation du village baissera. Le temps est suffisamment long pour vous permettre de gérer vos ressources et la création des potions est instantanée.

Une fois le patient diagnostiqué, courez à votre chaudron ! Préparer les potions est aussi un mini-jeu de puzzle et d'associations de couleurs. Chaque matériau possède une forme différente (formes géométriques de Tétris) et est fixe ! Trouver les bonnes formes pour les bons espaces sera facile au début, mais plus compliqué par la suite ! Il y a toutes sortes de mini-jeux disponibles dans Potion Permit, à vous de découvrir les autres !

Potion Permit : l’organisation d’une vie bien remplie !

Ces deux éléments présentés, vous savez maintenant que vous devez diagnostiquer, glaner, tuer des animaux et guérir. C'est simple, non ? Ce n'était pas sans compter que les journées passent très vite et que vous avez une barre d'énergie à surveiller !

L'exploration se veut limitée, car votre barre d'énergie se videra à chaque coup de hache, marteau ou faucille donné ! Une fois vidée, vous ne pourrez plus donner le moindre coup. Surveillez bien cette barre. Autant que la barre de vos PV, parce que les coups portés par les animaux sauvages sont assez puissants. Pas d'armure, pas d'accessoires, juste votre tenue habituelle dans un jeu sans sauvegarde ! Le jeu est sauvegardé automatiquement chaque matin ajoutant ainsi une complexité certaine servant le gameplay.

Potion Permit - De la douche froide à la chaleur humaine !

Dans Potion Permit, vous devrez aussi vous lier d'amitié avec les habitants de Moonbury. Une barre d'amitié se remplit à chaque fois que vous parlez à un habitant... chaque jour. Parler plusieurs fois au même personnage le même jour n'aura pas d'effet. Pour améliorer les relations, c'est donc de la parlotte et des petits cadeaux uniques à gagner en soignant les malades ! Je trouve dommage que ce soit toujours la même boucle de discussion et qu'elle n'évolue que plus tard.

Si votre personnage ne gère pas d'équipements, de statistiques ou qu'il n'y a pas de levelling, il y en aura pour les relations amicales à tisser. À chaque fois que vous remplissez une barre d'amitié, une quête sera alors disponible afin d'évoluer vers le niveau d'amitié suivant. Plus votre amitié grandit, plus la ville évolue et c'est très réussi ! À vous de faire votre place au sein de cette communauté charmante. Plus vous rendez service aux villageois, meilleure sera votre réputation !

Visuellement et auditivement trop pauvre !

Potion Permit est un jeu vidéo en pixel art. En 2022, cela aurait pu être plus beau ! J'aurais clairement apprécié que ce jeu possède une autre allure visuelle. On reconnaît les éléments du décor, on reconnaît un ours, mais plus de détails sur les Sprites 2D auraient été bienvenus. Même si l'intérieur des bâtisses est différent et assez bien décoré, ça ne change pas grand-chose au fait que les textures manquent cruellement de profondeur. Petit jeu, d'accord, indépendant, d'accord, mais PQube sait fournir des jeux d'une tout autre qualité graphiquement ! MassHive Media aussi ! Cela a du bon de revenir aux sources et le jeu trouvera preneur pour les nostalgiques du pixel.

L'ambiance est celle d'un petit jeu aussi. Pas de voix, seulement des bruitages de la nature assez réussis, mais c'est tout. La musique se fait également trop discrète. Dans ce contexte, cela manque de créativité et de contenus. En rentrant dans le bar de la ville, un son d'ambiance aurait été sympathique, mais non, rien. Pas un bruit. Si vous voulez des bruitages, allez près du ruisseau du village, vous entendrez quelques grenouilles, mais c'est tout et trop peu ! Des ralentissements réguliers sont à noter sur Switch (ce qui n'est pas le cas sur PC) et souhaitez qu'il ne pleuve jamais pendant votre partie tant le jeu ralentit !

Un jeu satisfaisant !

Potion Permit est clairement une simulation en pixel art. La boucle de gameplay est un peu longue à se mettre en place, et elle change en fonction de la manière dont vous jouez. On ne s'ennuie pas dans Potion Permit, il y a toujours quelque chose à faire. De l'évolution des outils, à l'évolution des relations humaines en passant par l'exploration, passez par toutes ces étapes pour faire de vous un brillant apothicaire et soigner tous les bobos et les cœurs des habitants de Moonbury !

Ce jeu peut s'adresser à un public jeune tant il se veut ludique. L'association des couleurs, les puzzles, la facilité et l'organisation à posséder fait qu'un enfant de 12 ans pourra s'éclater. Il y a tout de même des difficultés, mais elles se veulent rares.

Une double-lecture ? L’espace Naturel !

En jouant à Potion Permit, j'ai une sensation amère qui m'est apparue. Cela ne s'apparente pas au jeu à proprement parler. Du protagoniste représentant une "élite" et détesté par tout un village à une personne totalement acceptée, le chemin est long pour cette acceptation. Voilà aussi pourquoi ce jeu s'ouvre aux jeunes adolescents, c'est qu'il représente l'acceptation, la résilience, des mots forts dans notre société actuelle.

Côté médical, nous avons à faire à une Académie qui veut la main mise sur la pharmacologie contrairement à tout un village qui veut continuer à vivre selon ses propres moyens. Le jeu peut soulever des interrogations importantes. Des choses se sont passés sur cette île de Moonbury... Des choses liées à l'Académie que les habitants ne veulent plus voir. Dans ce monde, le nôtre, la pharmacie est ce qu'elle est et la médecine est devenue ce qu'elle est également, mais je crois que nous nous sommes perdus dans la reconnaissance des végétaux, la connaissance tout court, au profit d'un système économique et financier qui nous rendent dépendants. Ce n'est pas ma définition du système de santé. Et Potion Permit en impose de ce côté-là et c'est incroyablement bien réussi !

Potion Permit

 

Potion Permit sort le 22 septembre 2022 sur PS4, PS5, Xbox One et Series, ainsi que Switch et PC via Steam. Le jeu recevra un patch day one corrigeant quelques bogues.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

Potion Permit
7

"Prends tes médocs !"

  • Une leçon de vie
  • De nombreuses activités
  • La difficulté croissante
  • Les quêtes d’amitié
  • Trop peu de contenus auditifs
  • La redondance des dialogues
  • Les longueurs du début
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Naturel

administrator
Bonjour, bonjour :) Laurent, bientôt 40 ans, passionné par les jeux vidéos mais par la vie en général. Amateur de jeux match 3 et de RPG au tour par tour. Fan inconditionnel de Tales of Vesperia et Final Fantasy VIII. Créateur de contrepèteries, amateur de jeux de mots. Bienvenue !