News
Premier Média Francophone du RPG Nippon
Premier Média Francophone du RPG Nippon

[Test] Utawarerumono : Fallen to The Prelude !

fallen to the prelude

Utawarerumono : Fallen to The Prelude est pour moi le premier visual novel que j’ai réellement testé dans ma vie de rédacteur. Dans le J-RPG, j’ai rarement eu l’occasion de me retrouver face à ce genre annexe. Merci à NisAmerica pour sa confiance et pour avoir confié ce test à JRPGFR.

Introduction

Pour commencer, j’ai le cœur gros de voir que ce genre de jeu est encore trop inconnu au bataillon. Sur JRPGFR, vous savez que nous partageons avec notre communauté une philosophie particulière “Faire du JRPG un genre phare des pays francophones“.

Le problème dans les Visual Novel, c’est qu’il y a beaucoup, BEAUCOUP de texte et donc pour pouvoir profiter pleinement du soft, il va falloir vous armer de patience pour traduire à la volée tout le texte de tête ou vous munir d’un traducteur. Parce que, clairement, l’histoire est réellement somptueuse.

Scénario de Utawarerumono : Fallen to The Prelude

Dans un certain pays, dans un certain monde, de nombreuses tribus ont des oreilles et des queues. Ils ont formé leurs propres colonies et ont vécu en milieu rural bien avant que les nations ne commencent à prendre forme. 

Le village de Yamayura était situé à la périphérie nord-est d’une de ces nations. Là, une jeune fille nommée Eruruu a ramené dans son village un jeune homme qui était au bord de la mort. Bien qu’il ait été gravement blessé, sa famille a pu le soigner. Cependant, il a perdu tous ses souvenirs. Ayant besoin d’un prénom, la grand-mère d’Eruruu l’a appelé Hakuowlo. Après sa guérison, il s’est rapidement adapté à la vie au village. Tout en se débattant avec les mystères de son passé, il a utilisé ses connaissances pour aider le village à prospérer.

C’est peut-être grâce à sa gentille personnalité et à son éthique de travail que tout le monde autour de lui a commencé à dépendre de “Hakuowlo“. Peu de temps après, l’heure de la récolte a sonné, qui, grâce au dur labeur de chacun, a été inopinément abondante.

Les rumeurs de leur succès parvinrent aux oreilles du seigneur féodal, qui envoya des troupes à Yamayura pour saisir le fruit de leur travail. Un seul incident à la périphérie d’une terre rurale a servi de prélude à un conflit qui allait se répercuter dans le monde entier …

Le développement des personnages principaux se fait progressivement. Nous pouvons donc savourer la construction des liens qui unissent le héros avec Eruruu. Cette romance naissante qui, si vous n’êtes pas réfractaire aux romances d’animés, vous poussera à avancer dans l’histoire pour découvrir comment leur flirt s’intensifie.

L’aspect Visual Novel est donc, dans les connaissances que j’en ai, de bonne facture. On se laisse bercer par le récit, tout en se posant des questions quant aux origines du héros. Ce n’est pas facile de suivre un récit visuel quand ce n’est pas notre terrain de prédilection. Et pourtant, je me suis surpris à rire et même à prendre parti dans certaines situations.

Aquaplus a su tiré parti de son expérience dans les récits visuels pour sublimer le soft, même si, on ne va pas se le cacher, le jeu reste très niché.

Les graphismes

De très jolies illustrations viennent parfaire le titre. Même si le genre n’est qu’une superposition d’images et de décors statiques, nous pouvons dire que celui-ci a du charme. Nous noterons néanmoins que l’aspect figé des sessions de dialogues ne sont pas très vivantes, dommage, de ne pas avoir ajouter plus d’animations pour que les personnages aient l’air plus vivants.

Le gameplay

Fonctionnalités globales

Le Tactical RPG est un genre que j’apprécie particulièrement et même s’il prend de la place dans le jeu, le gameplay du récit visuel prend aussi beaucoup de place. Il vous faudra passer par beaucoup de séquences de scénario avant d’avoir la chance de pouvoir tâter du monstre sur le terrain.

Choisir sa destination sera l’une des premières choses qu’on vous demandera de faire avant même de titiller votre esprit tacticien. Chacun de vos choix ou de vos destinations feront, ou non, avancer l’histoire. Attention, car dans certains cas, les destinations choisies, vous feront avancer et les autres choix disparaîtront donc, alors prudence si vous voulez découvrir tout le scénario du jeu ou en tout cas le maximum possible.

Quand vous serez sur l’écran de choix, vous aurez accès à toute une panoplie d’options. Ces options vous permettant de par exemple équiper du nouvel équipement ou de configurer votre team, ou bien même de prendre part à des combats que vous avez déjà faits pour gagner de l’expérience et des objets supplémentaires. C’est ce dernier point que je trouve intéressant, car il vous permet de grind, si vous vous sentez trop bas niveau pour continuer.

L’avantage d’une autre option, qui est réellement utile, c’est une possibilité de sauvegarde en tout temps. Que ce soit en combat, ou durant le récit, vous aurez la possibilité d’enregistrer votre partie. C’est un outil indispensable, si vous voulez retenter d’autres destinations ou arrêter promptement votre partie si nécessaire.

Attaques en chaîne

Chaque unité a sa propre attaque chaînée, et ce ne sont pas seulement des attaques physiques. Les attaques en chaîne de certaines unités peuvent guérir les alliés. Au fur et à mesure que les unités se mettent à niveau, leurs attaques en chaîne gagnent en puissance et en attaques supplémentaires. Un anneau est affiché à l’écran pendant les attaques en chaîne.

L’anneau devient progressivement plus petit. Le fait d’appuyer sur le bouton d’attaque avant qu’il ne disparaisse le relie à l’attaque suivante de la chaîne. En appuyant sur le bouton d’attaque juste avant que l’anneau ne disparaisse, vous gagnez un bonus de zèle.

Auto-Success

Une fois qu’une attaque en chaîne commence, maintenez la touche L1 (ou L sur la PlayStation Vita) pour relier automatiquement vos attaques en chaîne. Ceci est recommandé pour les joueurs qui n’ont pas un bon timing.

Final Strike

Une fois qu’une unité a atteint un certain niveau, elle obtient son coup final. Afin d’activer leur coup final, ils doivent avoir un maximum de zèle. Les coups finaux sont déclenchés à la fin d’une attaque en chaîne, donc toutes les attaques en chaîne doivent être reliées avec succès. Si toutes les attaques en chaîne sont réussies, le coup final sera activé par une animation d’attaque spéciale.

Chaîne coopératives

Au fil du jeu, vous pourrez utiliser les chaînes coopératives, qui sont des attaques coordonnées entre des unités spécifiques. La principale caractéristique des chaînes de coopératives est leur large zone cible. Ce sont des techniques extrêmement puissantes.

Arts de la guérison

Après avoir progressé dans le jeu, Eruruu aura accès à ces compétences. Il existe une grande variété de compétences, telles que soigner des alliés, guérir des problèmes de statut, ou même infliger des problèmes de statut à des ennemis.

Magecraft

Les mages peuvent utiliser ces compétences, qui ont des portées et des domaines cibles variés. Chaque sort de magecraft a un nombre limité d’utilisations. Au fur et à mesure qu’une unité de mage monte en grade, elle apprend de nouveaux sorts et augmente le nombre de fois qu’elle peut les utiliser.

Autant dire que le gameplay tactique de Utawarerumono : Fallen to The Prelude est plus que complet. Ajoutez à cela, une gestion des éléments, des forces et faiblesses, pour voir devant vous, un pléthore de possibilités rendant les combats soutenus et passionnants !

Musicalement, ça donne quoi ?

L’atmosphère musicale nous fait ressentir le côté “Ancien” dans l’univers du titre. Chaque situation a sa musicalité et se marie avec les événements à la perfection ! Cette flûte omniprésente nous donne un sentiment de voyager à travers un Japon médiéval hors du commun.

En conclusion Utawarerumono : Fallen to The Prelude, c’est pour qui ?

Et bien, je dirais que c’est un récit visuel pour ceux qui ne connaissent pas encore le genre. Surtout aussi, pour ceux qui aiment les Mangas/Animés et qui veulent vivre un expérience 2.0 dans laquelle ils interagissent avec les héros de l’aventure.

Ce lisant comme un manga coloré, si pour vous l’anglais n’est pas une barrière, le soft vous donnera satisfaction en y intégrant un scénario solide, des personnages attachants et de la romance comme les scénaristes Japonais savent en faire. Un peu de fan service pour relever le tout, et vous avez devant vous un petit soft bien ficelé, si vous n’avez pas peur de la lecture.

Le Gameplay est très complet avec une possibilité de revenir en arrière à tout moment durant les combats. La stratégie au tour par tour, nous donnant suffisamment de difficulté pour apprécier la profondeur des différentes fonctionnalités que le Game Design du jeu nous propose. Je ne peux que trop vous conseiller ce Remake du premier opus de la série qui possède de très bonne qualité mais encore faut-il que vous ne soyez pas réfractaires au genre.

Le jeu sortira sur PS4 et PS vita le 26 mai 2020 !

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur la page Facebook de JRPGFR !

8/10

L'avis de la rédaction

Plus

  • Un très bon scénario
  • Un système de combat complet et addictif
  • Des personnages attachants
  • De jolies illustrations

Moins

  • Beaucoup trop statique, même pour un récit visuel
  • Pas assez de combats