Ghost of Tsushima de Sucker Punch m’a rappelé de manière pas si subtile que les samouraïs sont passionnants. Dans cette histoire, j’ai été séduit du début à la fin par le fait que je guidais un samouraï solitaire dans sa quête de vengeance. Et c’était un moment incroyable à la Kill Bill.

Sucker Punch a construit un terrain de jeu somptueux, en développant un décor magnifique, toujours en mouvement, qui établit son propre sens unique du style qui ne s’éloigne jamais du réalisme de son époque et de son lieu.

Scénario

Ghost a ses racines dans l’histoire réelle du Japon. En 1274, l’île de Tsushima a accueilli une importante bataille qui a ponctué la première invasion mongole. Quatre-vingt samouraïs ont été envoyés pour repousser les forces du Khan mais ont été massacrés sur les rives de la plage de Komodhama. Vous témoignerez de cet événement à travers les yeux de Jin Sakai, un samouraï dont l’oncle est le Seigneur Shimura, le jito de Tsushima.

Jin survit de justesse à l’assaut et reprend conscience à l’extérieur d’un petit village où il rencontre Yuna, une jeune femme qui cherche son frère. L’honneur de Jin exige qu’il sauve son oncle des griffes de Khotun Khan, le petit-fils fictif de Kublai Khan, qui s’est installé dans la forteresse de Shimura.

Leur première rencontre se termine mal pour Jin qui subit une seconde défaite humiliante. Rassemblant une petite poignée d’alliés qui ont subi des pertes du fait de l’occupation, Jin mène une guérilla contre les Mongols pour libérer son peuple au risque de sacrifier son honneur.

Ghost of Tsushima

Gameplay

Tout, de l’écoute des PNJ ennemis et de leur mise à mort, à l’amélioration de l’artisanat et à la résolution d’énigmes, a été traité par les autres jeux d’aventure en monde ouvert des cinq à dix dernières années. Assassiner des soldats depuis des toits et des cachettes est une exclusivité d’Assassin’s Creed et trouver le chemin le plus accessible pour atteindre un sanctuaire au sommet d’une montagne rappelle la chasse aux tombes dans Rise of the Tomb Raider.

Ajoutez à cela des explorations de style Witcher III, des rencontres de combat qui font nettement penser à Sekiro. L’appel des inspirations de Ghost of Tsushima ne doit pas être considéré comme un acte d’accusation contre Sucker Punch. Ce qu’ils ont fait avec Ghost, c’est construire une expérience de jeu qui reprend les meilleures mécaniques, ce qui en fait une sorte de collection des “plus grands” qui fonctionne vraiment, vraiment bien.

Imprégné de culture et de folklore japonais, Ghost of Tsushima se situe dans une version onirique et pittoresque de l’île, remplie de champs couverts d’herbes hautes et de fleurs magnifiques, de forêts de bambous mystiques et d’étendues de rêve composées d’érables japonais qui font pleuvoir des feuilles dorées et cramoisies de la manière la plus spectaculaire et la plus photogénique possible.

L’exploration

Vous parcourrez Tsushima, à pied ou à cheval, pour repousser les Mongols et répondre aux besoins d’une population opprimée. À travers des histoires de guerriers légendaires, présentées sous forme de peintures animées en sumi-e, poussent Jin à la recherche de celles-ci en apprenant de nouvelles techniques et en acquérant du nouvel équipement. Le jeu propose un très grand nombre de missions.

Votre attention est souvent attirée vers des points de repère. Une source chaude, par exemple, qui augmente la santé maximale de Jin, des statues d’honneur qui offrent de l’équipement, des lieux scéniques pour composer des haïkus, et des tanières de renard. Ces renards qui vous montreront la voie vers des sanctuaires. Ces mêmes sanctuaires qui vous donneront pas mal d’avantages dans la montée en puissance de Jin.

Un milieu hostile !

L’exploration des merveilles de l’île comporte des risques. Jin rencontre inévitablement des antagonistes. En tant que samouraï, on s’attend à ce que ces rencontres soient directes. C’est pourquoi vous aurez toujours la possibilité de déclencher un affrontement.

Ghost of Tsushima est un jeu qui a beaucoup de charme. Se promener à cheval sur l’île est une joie car l’animal est vraiment réactif, contrairement à ceux présentés dans Red Dead Redemption II. L’interface utilisateur est propre et pratiquement inexistante. Sauf quand le combat se lance ou lorsque vous vous approchez d’un marqueur d’objectif.

En glissant sur le pavé tactile de la DualShock, vous déclenchez un vent de guidage qui souffle une brise visible vers votre destination, un effet qui ajoute de la beauté à votre environnement. Le système de déplacement rapide ne prend que peu de temps pour vous amener à la zone suivante.

Les affrontements

Les affrontements ressemblent beaucoup à une fusillade du Far West, où deux combattants s’affrontent pour savoir qui va frapper le premier. Les ennemis tenteront de vous piéger en feignant des mouvements et si Jin rate son coup, il touchera la mort du doigt.

Sinon, attendre que l’ennemi bouge en premier vous permet de le tuer d’un seul coup. Ce qui est vraiment amusant, cependant, c’est d’améliorer cette compétence au maximum afin de pouvoir tuer plusieurs ennemis en une seule fois. Il est assez facile de gagner un affrontement au début du jeu, mais à mesure que de nouveaux ennemis sont introduits, vos adversaires deviennent plus intelligents et plus patients.

Vous pouvez aussi vous la jouer furtif. Il vous est aussi possible d’utiliser des arcs et kunaï. Mais aucun outil de l’arsenal des samouraïs n’est plus puissant que le katana. Une arme qui représente la majorité des combats à l’épée spectaculaires et fascinants du jeu.

ghost of tsushima

Les combats de Ghost of Tsushima mettent en scène les mécanismes de rupture de garde à la Sekiro. À l’exception des archers, les ennemis que vous affrontez doivent avoir leur garde brisée avant que votre lame ne les touche. Les Mongols ont quatre types d’ennemis à leur disposition et au début, jongler avec leur manière d’attaquer et de se défendre peut être délicat mais avec le temps, Jin apprend des postures spécialement conçues pour tuer facilement les lanciers et d’autres types d’ennemis.

Les postures sont très importantes

Les postures possèdent de mouvements spéciaux qui brisent efficacement leur garde et ouvrent la voie aux attaques physiques. En les améliorant avec des points, on les rend plus forts. Et plus ils seront forts plus les dommages physiques seront importants. Vous pouvez parer la plupart des attaques ennemies, seulement si vos parades sont correctement chronométrées. Le fait de brandir votre épée au moment où votre adversaire lance son attaque déclenche une parade parfaite. Ce qui laisse l’autre adversaire décalé et ouvert à un coup critique.

Le combat est toujours amusant et semble toujours différent. Ghost of Tsushima vous donne la liberté d’engager le combat avec l’ennemi comme vous le souhaitez, à quelques exceptions près liées à l’histoire. Il passe de la furtivité à l’action et vice-versa avec beaucoup de finesse. L’affrontement ne vous donne jamais l’impression d’avoir échoué à moins qu’on ne vous le dise explicitement.

Les duels de boss

Cependant, les batailles les plus élégantes et les plus intimes du jeu sont réservées aux duels. Celles-ci fonctionnent essentiellement comme des combats de boss. Ils mettent vos compétences de combat à l’épreuve dans une petite arène confinée. Les duels mettent davantage l’accent sur la pratique de destruction de la défense ennemie.

Rapides et percutants, les duels d’adversaires exigent une patience et une attention dépassant les combats habituels, ce qui rend le gameplay plus proche de Sekiro. Et même si ces duels constituent un défi, ils ne sont pas aussi rebutants que les engagements les plus basiques et les plus brutaux du jeu de From Software. Quelle que soit la forme du combat, la récompense pour avoir vaincu l’ennemi sont des points de compétences. Ceux-ci sont utilisés pour améliorer les capacités de Jin et l’efficacité de ses armes.

Ghost of tsushima

Une réalisation optimale

L’île de Tsushima est un endroit que je veux désespérément visiter parce que c’est un endroit incroyablement magnifique. Sucker Punch a atteint un niveau de splendeur visuelle qui n’est égal à aucun des jeux auxquels j’ai joué cette année. Le terrain est enchanteur et irréel. Les lucioles dansent au-dessus des hautes herbes la nuit. Le brouillard matinal crée des atmosphères surnaturelles et inquiétantes. Les forêts d’érables japonais aux feuilles dorées et cramoisies qui recouvrent le sol suffisent à vous couper le souffle. Le tout donne au mode photo du jeu une réelle utilité.

Ghost of tsushima

Le jeu est clairement une production cinématographique. Il y a des plans d’action serrés et des scènes émouvantes entre Jin et ses alliés. Les personnages sont interprétés par une distribution anglophone et francophone, mais pour obtenir une expérience plus authentique, il est conseillé de passer à la voix-off japonaise et d’activer les sous-titres.

Pour aller plus loin, Sucker Punch a inclus un mode Kurasawa qui verrouille le dialogue en langue étrangère avec un travail audio supplémentaire pour le faire ressembler à un film plus ancien. Il y a même un filtre noir et blanc, avec du grain et de la poussière, pour compléter l’effet. Je vous recommande de le garder pour une seconde lecture. De peur de passer à côté d’une gestion étonnante des effets de couleur produite par le studio.

Pour conclure

Ce qui manque à Ghost of Tsushima en termes d’originalité, il le compense largement par la grande finesse de son artisanat. Tsushima est un cadre magnifique avec de nombreux biomes qui bénéficient d’effets de lumière étonnants et d’un travail de texture brillant. L’histoire de Jin est fascinante, alors qu’il lutte contre son identité croissante de fantôme parmi d’autres qui le prennent à partie pour avoir utilisé des tactiques indignes d’un samouraï.

Ghost of Tsushima est un jeu que je ne pouvais pas laisser tomber parce que le combat est si bon, le monde est amusant à explorer et les histoires qu’il a à raconter sont exceptionnellement riches. Je vous le conseille grandement !

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur la page Facebook de JRPGFR !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee


À propos du jeu

Ghost of Tsushima

  • Résumé Incarnez Jin Sakai, un samourai prêt à tout pour protéger et défendre Tsushima face à l’invasion Mongole!
  • Support(s) PS4
  • Éditeur(s) / Développeur(s) Sony Playstation, Sucker Punch
  • Genre(s) Action
  • Sortie 17 juillet 2020

9/10

Avis de la rédaction

Plus

  • Réalisation graphique magnifique
  • Ambiance cinématographique
  • Une bonne dose de challenge
  • Une progression Atypique
  • Un RPG sans Niveau
  • L’exploration hautement récompensée
  • Un scénario digne des supers productions américaines du cinéma

Moins

  • Grand écart de difficulté entre le mode normal et le mode facile
  • L’IA un poil mal calibrée
  • Musiques d’exceptions mais parfois un peu absentes