Après un premier Prinny, les développeurs de Nippon Ichi Software n’ont pas été chercher bien loin pour ce Prinny 2. Même univers loufoque, même humour déjanté, mais gameplay exigeant …

Si vous pensiez que dans Prinny 2, les Prinnies seraient enfin tranquilles après avoir accompli leur précédente mission. C’était sans compter la diablesse d’Etna. Car oui, cette petite démone vient de se faire voler ses culottes, et la tyrannique et cruelle jeune fille fait appel à ses fidèles serviteurs kamikazes. Ils vont à nouveau devoir inspecter et retrouver le coupable. Nis America a néanmoins inclus quelques petits ajouts par rapport à l’opus PSP, le jeu se veut toujours aussi difficile. Un vrai challenge et cela, même dans la difficulté la plus basse. Le jeu est cruel, sans pitié, sans état d’âme pour votre petite personne, mais carrément jouissif.

Pour ce qui est de la progression, entre chaque niveau, vous passerez par le château d’Etna afin de papoter avec d’autres démons et prinnies ou tout simplement pour sauvegarder. Ensuite, libre à vous de choisir le niveau qui vous convient le plus parmi les six disponibles dès le départ. Le jeu est d’une difficulté tranchante que même avec le rajout de la difficulté couche-culotte par Nippon Ichi signifie plates-formes supplémentaires, checkpoints plus rapprochés, ennemis moins difficiles à vaincre, 1000 vies (oui c’est pas rien, mais elle vont fondre comme neige au soleil) mais cela, c’est sans compter la grâce et les facultés sportives de notre prinny qui sont, il faut le dire, à peu près à 0.

Car oui la principale difficulté du soft sont les sauts qui manquent toujours autant de précision, on s’arrachera cependant tous les cheveux et cela même en Facile. Dans tous les cas si vous avez joué aux jeux Prinny, vous ne serez pas surpris par la réelle difficulté qui est aussi corsée que ses aïeuls.

prinny

Par contre, le Break Mode qui est tout simplement un regain de puissance dont vous pourrez profiter pendant un certain laps de temps, ça c’est un atout. Pour cela, il suffira de frapper vos ennemis ou simplement récolter flans et autres friandises afin de remplir une jauge. Par ailleurs, vous pourrez maintenir cette jauge via les mêmes procédés. Mais attention, vous ne serez pas invulnérable pour autant. Dans prinny 2, il vous sera proposé de conduire certains véhicules tels qu’une sorte de tank, bobsleigh et d’autres véhicules 100% farfelus.

Bien sur à chaque fins de niveaux, vous devrez affronter des boss qui seront synonymes de combats, mais surtout de techniques. Car oui, il va vous falloir de la patience pour arriver a battre certains boss, pas le premier nonnnnn, mais les suivants oui. Gna Gna Gna (rire satanique).

Attaque de pingouin

En ce qui concerne le gameplay, toujours en défilement latéral, vous tomberez face à des méchants, qui sont tout autant mignons que notre pingouin, euh Prinny pardon. Les attaques de vos Prinnies seront plus ou moins dévastateurs. Entre les doubles sauts, l’attaque simple, les dash, le Break Mode permettant de profiter d’un regain de puissance. Et tout cela vous aidera à finir le niveau, enfin je crois.

Vous connaissez la devise des Prinnies ? Ne sortez jamais sans votre…….. écharpe et votre couteau.

Enfin même si cela peut paraître simple, cela vous vaudra encore quelques grincements de dents.

Prinny 2

Graphiquement tordu

Un design coloré, Prinny 2 vous subjuguera grâce à des environnements magnifiques ayant énormément de profondeur grâce à de belles animations d’arrière-plan. Le tout pour vous mettre encore plus de bâtons dans les roues. Les artistes de Nippon Ichi nous prouvent une fois encore leur talent.

Les cris mélodieux d’Etna

Pour ce qui est de la bande son, les musiques sont agréables et rigolotes. Et le tout sied parfaitement aux délires des développeurs et de leurs personnages loufoques.

Durée de vie de pingouin

Un conseil, ne vous fiez surtout pas au design sympathique du jeu qui cache une difficulté perverse, belle et bien réelle ! Et cela, même en couche-culotte. Au final, si le nombre de niveaux est restreint, la quête des objets divers, les personnages à débloquer, le tout vous fera rester une bonne vingtaine d’heures devant votre console.

prinny

En conclusion

Enfin pour finir, malgré une difficulté exponentielle, le jeu est génial, vraiment !!! Et même s’il ne me reste que quelques poils sur le caillou, je peux affirmer que Prinny 2 m’a fait passer un super bon moment accompagné de ses pingouins ? Oiseaux ? Enfin bref ce sont des volatiles, donc oui, accompagné de ses volatiles. Vous prendrez plaisir à arpenter chaque recoin pour retrouver les fameuses petites culottes de notre démone préférée, Etna.

Un Must pour ceux pratiquant le yoga et adeptes du self-control.

Vous pouvez lire le test de Prinny 1, en suivant ce lien !

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur la page Facebook de JRPGFR !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee

[Test] Prinny 2: Dawn of Operation Panties, Dood!
7.5/10

Avis de la rédaction

Plus

  • Un plateformer exigeant
  • Une direction artistique dans l’âme de Disgaea
  • Une grosse dose d’humour

Moins

  • Jeu beaucoup trop court
  • Les sauts figés
  • Aucun travail sur les graphismes depuis la version PSP