YS IX : Monstrum Nox, voilà un nouveau test que JRPGFR a le bonheur de vous partager ! En tout honnêteté, c’est mon premier Ys de la série, j’en ai donc raté à priori les 8 premiers mais quel bonheur de jouer à celui-ci ! Je vais détailler pourquoi ce jeu me paraît si bien, même pour un novice ! Oh Ys, suivez ce qui suit, compagnons !

Les ingrédients d’un bon jeu de rôle

Une fois de plus NIS America et Nihon Falcom nous sortent un hit ! Clairement pour moi, les deux éditeurs mélangent tous les aspects d’un jeu exceptionnel ! Rien que ça. Quand je vous parle d’ingrédients, je pense à tout ce qui fait d’un JRPG un excellent jeu de rôle. En effet, dans de nombreux jeux de rôle, il y a une prison, des camarades, une taverne, des méchants, des fourberies, du butin, des boss terrifiants et j’en passe ! Tout y est ! Sincèrement, depuis que j’ai découvert Tales of Vesperia, je ne m’étais pas autant amusé, et c’est peu dire quand on sait le nombre de JRPGs qui sont sortis depuis. Nous avons un leader discret mais prêt à aider tout le monde, avec le principe de l’aventure !

L’histoire

Vous vous retrouvez dans la peau d’un jeune homme mystérieux appelé Adol Christin, un prénom qui m’interpelle toujours mais qu’importe l’essentiel n’est pas là. Évidemment, vous êtes en prison et vous devez vous en échapper. Allez, c’est parti, un peu d’audace et de discussion avec votre voisin de prison et hop, vous vous retrouvez dehors en deux coups de fourchettes. Vous comprendrez pourquoi cette allusion. Mais, durant votre évasion, vous rencontrerez Aprilis, une charmante demoiselle bien mystérieuse. En guise de rencontre, elle vous colle une bastos et vous deviendrez alors le “Crimson King“, un “Monstrum” ! Ça claque plus que le “Roi Rouge”, non ?

Votre aventure commence ainsi et votre histoire se fera en compagnie de vos nouveaux amis. Et c’est avec cette bande que vous découvrirez les trésors de Balduq, ville dans laquelle votre exploration commence. Vous aurez à combattre, grimper, faire des choix, tout cela pour découvrir ce qui se cache dans cette fameuse prison ! Serez vous bien préparés pour une aventure hors du commun ? Aux côtés de puissants compagnons et d’une femme mystérieuse qui joue le rôle de votre chef, vous irez dans des endroits invisibles aux humains pour y affronter des hordes d’ennemis afin de protéger de mystérieux cristaux.

Le gameplay

Ys IX Monstrum Nox est très fluide. Je n’ai ressenti aucun ralentissement, les combats sont très rythmés et sont tournés vers l’action. Avec les compétences de vos héros, vous détruirez tous vos ennemis. Les commandes sont simples à prendre en main même si les compétences ultimes m’ont été difficiles à utiliser, mais c’est dû à mon handicap. D’ailleurs, ces mêmes commandes sont modifiables, donc vous pouvez adapter, comme moi, votre manière de jouer. Le système de visée automatique me paraît parfois laborieux tant les premiers ennemis sont simples à tuer et que la caméra passe parfois sur un ennemi déjà mort. A vous de marteler le triangle afin de rectifier votre visée.

Vous avez l’immense chance de pouvoir ralentir le temps quand vous esquivez une attaque ennemie au bon moment, et ça peut vous sauver la vie ! Comme vous pouvez bloquer une attaque avec le bon timing, et ainsi provoquer des attaques critiques pendant un moment. Utilisez donc tous vos atouts et vos capacités pour venir à bout des boss les plus coriaces.

Le gameplay, c’est aussi l’exploration. Vous avez de bonnes dispositions pour vous déplacer dans la ville, grâce aux “Dons” de vos héros. Vous pourrez vous téléporter, grimper aux murs, planer et bien d’autres choses encore pour vous déplacer. Si bien, que parfois, dans des espaces exigus, la caméra ne vous suit pas et cela peut devenir agaçant !

L’exploration

Comme dans tout jeu de rôle, l’exploration prend une part essentielle au jeu. Celui-ci ne déroge pas à la règle mais s’inscrit plus comme un jeu de “couloir”. Chaque zone de la ville de Balduq est bloquée, au début. Pour parvenir à visiter ces endroits, de nombreux combats et la résolution des quêtes annexes vous aideront à développer votre aventure. J’espère que la ville de Balduq n’est qu’un petit rouage dans l’aventure qui nous attend ! La ville est donc divisée en plusieurs zones. Dans chacune d’entre elles, vous trouverez dans le menu de la carte les nombreux points d’intérêts (commerces, coffres, quêtes, etc…) visibles. Le système est intéressant mais, pour le coup, l’exploration m’apparaît plus facile !

Des donjons, des hordes d’ennemis … en pleine ville !

Si vous aimez combattre, alors vous serez servis. En avançant dans l’histoire, des points lumineux apparaîtront dans la ville et autres endroits. Rentrez juste en contact avec ces points et vous aurez à combattre. Simplement. Ces points lumineux ont toutefois l’utilité de débloquer les futures zones à explorer. Car oui, la ville au début est bloquée de partout, et cela n’est que du couloir. Prenez patience et débloquez tout ce qui est barré ! Combattez jusqu’à plus soif et améliorez vos compétences. Il est rigolo de voir que les combats se déroulent devant les villageois et qu’ils ne sourcillent même pas… Normal, nous sommes dans une autre dimension ! Et c’est Aprilis, elle-même, elle qui vous a choisi, qui vous fera découvrir cette dimension.

Ys IX: Monstrum Nox

Conclusion

En conclusion, Ys IX Monstrum Nox est un superbe jeu. Un savant mélange de jeux de rôle réputés (Tales of, Granblue Fantasy, Genshin Impact, FFXV). Les cinématiques sont relativement courtes et laissent souvent le jeu au jeu et non pas un film. Le jeu est très fluide. Que ce soit pour grimper aux murs, se balader à travers la ville grâce aux “dons” de chacun de vos camarades. La carte et les menus sont très simples et très lisibles. Même si le jeu ressemble à un jeu de couloir, car chaque zone se débloque en jouant l’histoire, les points d’intérêts (coffres, panoramas, quêtes secondaires…) sont très nombreux. Il vous faudra, parfois, du temps, pour comprendre comment atteindre tel ou tel endroit. Comme chaque RPG ou JRPG, le jeu propose une belle histoire, avec un héros sympathique et des partenaires dont l’histoire se dévoilera au fur et à mesure de l’intrigue.

Sans le monde ouvert, le jeu me rappelle, sur certains points, Genshin Impact. Mais Ys IX a sa propre identité puisque nous retrouvons Adol Christin dans une nouvelle aventure. Le jeu, sans créer de nouveautés, est excellent ! Pour en venir à bout, vous devrez finir plusieurs fois ce magnifique jeu !

Ys IX Monstrum Nox sortira le 5 février 2021 sur Playstation 4. Une version sur Nintendo Switch est prévue pour l’été 2021. Actuellement, une démonstration sur le PSN (Playstation Network) vous permet de découvrir ce groupe de héros maudits, alors n’hésitez plus et rejoignez Balduq et ses intrigues ! Merci à Gilles pour tous ses précieux conseils !

Pour en savoir plus sur le jeu, vous pouvez aussi suivre ce lien !
N’hésitez pas à réagir à nos articles sur le Twitter de JRPGFR avec le hashtag #JRPGFRpourTous !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee

YS IX : Monstrum Nox
9/10

Avis de la rédaction

PLUS

  • La fluidité
  • la complexité de certains aspects du jeu
  • la musique douce et rock dans les donjons
  • les personnages alliés
  • Les cinématiques courtes
  • Les menus lisibles et détaillés
  • Les temps de chargement agréables et courts
  • Le sous-titrage en français

MOINS

  • Pas un monde ouvert
  • Les vues parfois difficiles dans les espaces confinés
  • La facilité des premiers combats
  • Beaucoup d’informations dès le départ sur le gameplay