Ce mois-ci, j’ai la chance de découvrir un jeu que je ne connaissais pas ! Il s’agit de FFV Pixel Remaster. Dans une découverte totale du soft, je vais vous en apprendre plus sur ce remaster de ce jeu sorti initialement en 1992 sur Super Famicom ! Le jeu est, depuis, sorti sur de nombreux supports, et j’ai pu effectuer ce test sur PC. Le jeu est peu gourmand en ressources, j’ai commencé par jouer au clavier et souris, pour finir avec une manette PS4.

Une histoire classique pour un jeu classique !

Dans un premier temps, l’histoire m’a sauté aux yeux. En effet, si vous avez joué à Bravely Default II cette année, et que vous jouez à Final Fantasy V Pixel remaster, alors vous serez surpris par les nombreuses similitudes des deux soft ! Pourtant, les réalisateurs sont différents, mais dans tous les cas, l’histoire est bien ficelée et fidèle à une histoire de Final Fantasy.

Vous retrouvez donc le protagoniste, que vous pouvez renommer, dans toute sa liberté tant appréciée. Dans un jeu fantaisiste, on n’est vraiment jamais tranquille. Un aérolithe s’écrase non loin de vous et vous décidez d’aller voir ce qu’il se passe avec votre compagnon chocobo ! Il se retrouve mêlé, malgré lui, à une histoire digne de John MacTiernan, sans les flingues, mais à sauver le monde tout de même ! Vous trouverez des compagnons en cours de route, avec leurs histoires personnelles. Des histoires de famille, une histoire de liberté, une délivrance !

Le monde est en danger ! Vous devrez passer dans les tours élémentaires (eau, feu, etc…) pour protéger des cristaux ! Ces derniers, la cavalerie arrivant toujours trop tard, vous conféreront de nombreux pouvoirs qui vous permettront de créer des classes toujours plus puissantes afin de résoudre et battre la menace qui plane sur ce monde !

L’histoire est connue, presque simpliste, mais rappelons-nous que nous jouons à un jeu qui fête ses 30 ans l’année prochaine !

Un gameplay simpliste, mais efficace

Dans un jeu assez linéaire au final, le tour par tour, mécanique bien connue et formidable, le jeu pouvait se révéler novateur dans certaines techniques de l’époque. En 30 ans, de nombreux jeux se sont démarqués et celui-ci me propose un contenu avec de nombreux jobs. En effet, vous récupérerez régulièrement des cristaux qui vous octroieront de nombreuses classes. Essayez-les toutes, améliorez vos statistiques et devenez le héros que vous avez toujours voulu être !

FFV Pixel remaster De nombreux jobs
De nombreux jobs vous attendent !

Encore une fois, la technique est très connue et utilisée de nos jours, mais je pensais que c’était une mécanique récente. C’est quand même super de pouvoir changer de classe régulièrement et de tester toutes les compétences disponibles !

Des graphismes de l’époque, sans véritable changement

Je vais être clair de suite, pas comme le jeu. Le genre pixel art, je préfère le laisser aux fans du genre ! J’ai pourtant adoré certaines scènes, mais c’est vieux et pour les yeux, ça pique ! J’ai opté rapidement pour mes lunettes de repos. On devine plus qu’on ne voit, mais certaines animations sont très réussies et drôles. Les étonnements, les surprises, c’est très drôle de voir des personnages pixelisés avec de gros yeux, c’est cocasse !

Les émotions se voient, et le côté on en rajoute un max fait son effet. Je ne sais pas quoi en tient le remaster de ce jeu étant donné que je n’ai pas joué à l’original. Cependant, pour moi, clairement, ce n’est pas au niveau graphique !

Une bande-son endiablante rythmée aux sons environnementaux géniaux !

Je crois que le génie de Nobuo Uematsu n’est plus à présenter ! Encore une fois, je découvre une bande-son très variée et extrêmement plaisante pour les oreilles ! Les musiques changent aussi régulièrement que nous changeons d’endroit ! C’est très réussi. Pour les sons environnementaux, c’est pareil. C’est un peu “cheap” aujourd’hui d’entendre un dragon rugir avec les sons de l’époque. Ce mélange donne un rendu exemplaire.

C’est un sacré rythme qui nous pousse à avancer et à découvrir une histoire palpitante ! Je peux imaginer que la musique a été retouchée pour cet opus, et si c’est le cas, c’est le meilleur point de FFV Pixel remaster ! Merci Nobuo Uematsu !

FFV Pixel remaster restera un grand classique du jrpg !

Une conclusion délicate, car je pense que, aujourd’hui, je peux lancer un débat ! En effet, nous arrivons dans un ère dans laquelle les consoles et PC  sont de plus en plus puissants, des jeux faisant les centaines de gigaoctets et à des prix hors-normes ! Heureusement, il y a des jeux qui font partie de l’Histoire et qui ressortent. Coup marketing ? Probablement ! Si faire un remaster aujourd’hui se limite à se déplacer très rapidement (FFVIII, FFV entre autres) et à retoucher l’audio, je préfère acheter l’OST du jeu, plutôt que le jeu. Je trouve que nous tombons trop dans le côté commercial. Autant laisser l’original tel qu’il est !

FFV est un jeu correct aujourd’hui comme il devait être exceptionnel à sa sortie, en 1992 ! Le jeu est aujourd’hui une sorte de relique dans laquelle je ne me reconnais pas. J’apprécie pourtant les mondes géniaux proposés par Square Enix dans la plupart des Final Fantasy. Le monde est sympa, le bestiaire complet, l’histoire est sympathique, mais c’est un jeu ancien !

Comme pour les vieux lions, poussés vers la sortie par les plus jeunes, Final Fantasy V se voit porté en remaster. C’est bien de revenir aux sources, mais aujourd’hui, je crois que les graphismes sont inadaptés pour un joueur comme moi. Cependant, certains joueurs et fans trouveront leur compte dans un jeu vraiment bon !

FFV Pixel remaster est disponible depuis le 10 novembre 2021 sur PC via Steam, et les appareils mobiles IOS et Android.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l’équipe de rédaction, postule ici !

FFV Pixel Remaster
7.5

Avis de la rédactions

Plus

  • Une bande-son exceptionnelle
  • Un tour par tour toujours parfait !
  • Des scènes amusantes
  • Un système de jobs très complet

Moins

  • Des graphismes trop anciens
  • Des similitudes trop importantes avec d’autres jeux
  • Aucune quête annexe
  • La difficulté de jouer au clavier/souris
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Naturel

administrator
Bonjour, bonjour :) Laurent, bientôt 40 ans, passionné par les jeux vidéos mais par la vie en général. Amateur de jeux match 3 et de RPG au tour par tour. Fan inconditionnel de Tales of Vesperia et Final Fantasy VIII. Créateur de contrepèteries, amateur de jeux de mots. Bienvenue !