Bienvenue dans ce Test de Chrono Cross, ou plutôt dans celui de son édition The Radical Dreamers. Cette édition n'est pas seulement un remaster du jeu d'origine développé par Squaresoft, réalisé par Masato Kato et sorti sur PlayStation en 1999. On peut également y retrouver un jeu de la Stellaview (Extension de la super Famicom), appelé Radical Dreamers - Le trésor interdit, qui pose les bases de l'histoire du fils spirituel de Chrono Trigger. Chrono Cross fut un jeu adulé par la critique à sa sortie en 1999. Je vous expliquerai plus loin pourquoi ce remaster est un véritable échec. Il est important pour moi de préciser que ce test se porte sur la remastérisation du jeu et non sur sa version PS1. Je vous souhaite une bonne lecture !

Test de Chrono Cross
Écran titre

Histoire

Vous incarnez un jeune homme du nom de Serge (dont vous pouvez changer le nom). Suite à l'apparition de voix dans la tête du héros, un phénomène étrange se produit, lui faisant perdre connaissance. À son réveil, tout à l'air normal, mais vous vous rendrez vite compte que tout est devenu opposé à votre réalité, jusqu'aux poissons qui sont d'élément feu. Vous apprendrez vite que dans ce monde, vous êtes mort il y a 10 ans ! Vous vous retrouverez ensuite embarqué dans une incroyable aventure en quête de votre billet de retour et de réponses.

Cette aventure mêlera voyages spatio-temporels et entre mondes parallèles, rencontres marquantes et rebondissements en tout genre. Nombreux seront les ennemis à se dresser sur votre route, mais aussi nombreux seront les alliés à vous rejoindre. Le premier allié étant une jeune fille, brute de décoffrage, charismatique et un peu garçon manqué, du nom de Kid. Celle-ci appartenait au célèbre groupe de voleurs appelé Radical Dreamers. Vous vivrez des scènes fortes, poignantes aux côtés de héros matures et emplis de sagesse.

Le jeu est pour la première fois traduit en français, et c'est la vraie bonne nouvelle pour le titre qui n'a plus à faire ses preuves en tant que telles. Cependant la traduction n'est pas toujours propre. Les fautes de frappe sont présentes et témoignent du manque d'investissement de Square Enix à fournir un rendu de qualité.

Gameplay

Le gameplay est typique de celui qu'on pouvait retrouver à l'époque de Squaresoft dans des jeux comme les Final Fantasy numérotés. Ne comptez par contre pas sur des repères pour trouver les objets cachés. Ici, pas de points d'exclamation près d'un coffre caché derrière un mur. Pensez donc à appuyer assez souvent sur la touche de confirmation dans un peu tous les recoins du jeu afin de ne rien manquer. L'exercice est loin d'être simple, car le personnage que vous contrôlez bouge n'importe comment et a tendance à être dévié de sa trajectoire par des objets du décor aux textures disgracieuses. Passer les portes dans des maisons est en soi un défi pour lequel aucun trophée ne sera débloqué. Le contrôle des déplacements du personnage peut parfois vous faire croire à une mauvaise blague, car il faut viser juste, même sobre.

Test de Chrono Cross
Une porte bien compliquée à franchir

Le mode accélération est mal géré sur PS4. Les commandes se trouvant sur les gâchettes feront souvent des leurs dès que vos doigts effleureront l'une d'entre elles. Pour pallier au problème, il vous faudra tenir la manette en rangeant vos index sous la manette.

De bonnes idées, mais de mauvais outils !

La bonne idée du titre est de permettre d'utiliser des objets clés pour interagir avec d'autres personnages afin de les recruter, faire du troc ou simplement débloquer des scènes spécifiques. Là encore, vous devrez réussir à bien vous positionner par rapport au PNJ et ouvrir le menu contextuel en priant que cela fonctionne.

Dans ce jeu, les personnages ne montent pas de niveau, mais montent de statistiques à la manière de Saga ou encore Final Fantasy II. En revanche, vous gagnez des niveaux d'étoile à chaque boss vaincu, ce qui vous permet d'associer davantage d'éléments aux membres de votre équipe. Tout cela dans un menu aussi peu ergonomique que tout le reste du jeu.

Il est très décevant de voir un jeu d'une telle qualité et d'un tel renom être autant négligé pour un travail de remastérisation. De plus, le contenu est très bon, mais les performances ne suivent pas du tout sur une console de la génération actuelle.

Combats

Le système est ici très intéressant et plaisant, mais paraît très compliqué au premier abord, car il se démarque fortement des autres systèmes de tour par tour par sa mécanique. Un tutoriel scénarisé aurait pu être ajouté ! Il vous faudra certainement un temps d'adaptation. Il s'agit de tour par tour dans lequel vous pourrez enchaîner des attaques normales en dépensant des points d'endurance. Trois niveaux de frappe sont présents. Les attaques les moins fortes ont un taux de réussite plus élevé alors que les plus redoutables manquent souvent leur cible. Rassurez-vous, le taux de réussite augmente pour chaque niveau à chaque fois que vous faites mouche.

La magie porte ici le nom d'Élément et fonctionne à peu près de la même façon que les attaques physiques à ceci près que ce sont leur nombre d'utilisations qui augmentera leur puissance. Les éléments consomment des points d'endurance et des points d'élément que vous pourrez gagner en combat par des attaques physiques. Le nombre de points gagnés varie en fonction du niveau de l'attaque utilisée. Un élément ne s'utilise qu'une fois par combat, ce qui vous pousse à être stratège. Les éléments qui disparaissent sont les consommables pour les soins.

Graphismes

Les chutes de FPS à la volée, en toutes circonstances, et le scintillement des textures, prouvent qu'aucun travail n'a été réalisé pour apporter une amélioration au titre à ce niveau également. Les couleurs ternes, les contours irréguliers, les textures floues, les motifs... le tout est vraiment affreux. Les yeux piquent et saignent lorsque l'on se lance dans de longues sessions de jeu. En effet, les téléviseurs de nos jours font ressortir les imperfections, et Chrono Cross en est truffé. Les animations sont désastreuses et les pixels instables. Les jeux d'ombre et de lumière restent les mêmes que sur PlayStation 1. Le jeu pèse 5,1 Go, et on comprend bien pourquoi ! Un simple copié-collé du jeu d'origine a dû être fait pour que même l'image soit aussi sale en plein écran.

Concernant les séquences animées et les cinématiques, le constat reste le même. De la bouillie de pixels compactés de moins bonnes résolutions que les vidéos des smartphones du début des années 2000.

Test de Chrono Cross
Cinématique d'introduction

Musique

La musique du jeu reste vraiment aussi bonne que dans le jeu d'origine et les arrangements de Chrono Cross : The Radical Dreamers nous fait rêver, voyager. Lors du Test de Chrono Cross, j'ai réalisé que Yasunori Mitsuda et Mariam Abounnasr sont les réels acteurs du succès que pourrait avoir le titre outre la traduction des textes du jeu. Je me laisserai même tenter à acheter l'OST.

Mention spéciale -1

Je me permets de retirer un point à la note finale du Test de Chrono Cross pour ce travail de fainéant détrousse pigeons ! Ce travail est un manque de respect à la fois pour l’œuvre, et pour les consommateurs.

Conclusion du Test de Chrono Cross !

Le Test de Chrono Cross : The Radical Dreamers m'a permis de constater le massacre que Square Enix a fait sur ce bijou. À titre comparatif, Mister Bean avait mieux repeint la Joconde dans le film de Mel Smith. Un portage de fainéant avec un patch de correction aurait amplement suffi à travail égal. 9,99€ était le juste prix (et encore...) Nous retrouvons en effet tout ce qui est bon dans Chrono Cross, mais rien de ce qui pourrait justifier de le nommer un remaster, ni un tel prix. Le gameplay est inconfortable, perturbant et maladroit. Je recommande à toutes celles et ceux qui prévoient de faire le jeu dans cette version, de garder leur argent dans leur porte-monnaie. La fainéantise n'a de prix que celui de notre perte. J'encourage la jeune génération à découvrir le titre sur PS1.

Chrono Cross : The Radical Dreamers est disponible sur Nintendo Switch, PlayStation 4, Xbox One et PC.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

Chrono Cross : The Radical Dreamers
6

Faut pas l'acheter !!!

  • Une traduction et une localisation françaises
  • Un OST magnifique
  • Le Scénario
  • Le système de combat et de progression
  • Le jeu Radical Dreamers
  • Une traduction avec des fautes
  • Des mauvaises performances de jouabilité
  • Un manque d’ergonomie
  • De mauvaises performances graphiques
  • Des chutes de framerates par seconde
  • De mauvaises animations
  • Un gros manque de travail sur le jeu
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Flynn

administrator
Je m'appelle Guillaume et je suis un grand fan de jrpg depuis maintenant près de 25 ans. Mon premier jeu a été pokemon version bleu et je suis rapidement passé à la saga final fantasy et Tales of dont je suis fan inconditionnel.