Pokémon Écarlate et Violet sont les derniers jeux de la lignée principale de la licence Pokémon. Ces jeux sont une exclusivité Switch, développés par Game Freak, produits par The Pokémon Company et publiés par Nintendo. Il est sorti le 18 novembre 2022.

Scénario

Naturel : L'histoire se déroule dans la région de Paldea, inspirée de l'Espagne. Le joueur incarne un élève de l'Académie Raisin ou Orange dont l'objectif est d'explorer la région et de trouver son propre trésor.

Kuro : Chacun des scénarios peut se faire dans l’ordre souhaité vous laissant une totale liberté d’action. Par contre, le niveau allant crescendo à travers les sous-scénarios, il vous faudra maintenir votre équipe à niveau pour avancer.

Naturel : Toutes les quêtes vous emmèneront à travers les paysages variés de Paldéa. Vous rencontrerez donc de nombreux Pokémon à capturer. 400 en tout. Les quêtes de dominants consisteront à combattre un Pokémon extrêmement puissant qui vous donnera accès à une épice proposant une évolution de monture. Il y en a cinq à obtenir.

Kuro : La suivante est celle des champions d’arènes bien connue des fans de la licence. Une petite préparation sous forme d’examen vous sera imposée avant de pouvoir vaincre le maître. Cette quête est essentielle, car c’est elle qui déterminera le niveau des Pokémon que vous pourrez contrôler.

Naturel : Pour le troisième scénario, vous devrez affronter la terrible équipe de dresseurs de l’équipe de Stardust. Au nombre de 5 également, vous vous rendrez dans un endroit précis pour y affronter un nombre de 30 Pokémon en 10 minutes pour ensuite affronter le boss de la zone, un dresseur.

Kuro : Pour moi, le scénario n’est que très peu inspiré. Les événements s'enchaînent et se ressemblent sans qu’il y ait un véritable enjeu. Je me suis ennuyé durant les objectifs stardust qui sont tous points identiques, seul le flashback des différents boss diffère. Pour ce qui est des arènes, les examens sont ennuyeux au possible. Seule la partie end game dans une zone dont je tairais le nom pour éviter les spoils semble être ce qu’il y a de plus réussi au niveau scénario. Et encore, ce n’est qu’une infime partie de l’expérience globale.

Naturel : Que ce soit les dominants, l’objectif Stardust ou les arènes, il y a une certaine linéarité dans chacun d’eux. En effet, les dialogues sont souvent repris d’un événement à l’autre, les cinématiques après l’affrontement d’un dominant sont toujours les mêmes et ainsi de suite. Il y a quelques différences mais trop peu pour l’ensemble proposé. Je n’ai pas pu accéder à la suite de l’histoire suite à un bug répétitif dont nous parlerons plus tard.

Gameplay de Pokémon Écarlate et Violet

Kuro : Pour ma part, le gameplay est de loin ce qu’il y a de plus réussi dans le jeu. L’exploration, même si elle est totalement nécrosée de problèmes techniques, fonctionne assez bien. Vous vous déplacez sur le dos de Miraidon ou Koraidon en fonction de la version. Le monde est vaste et les Pokémon sont capturables de partout. En combat, rien ne change par rapport aux anciens jeux. Du tour par tour, assez simple et une évolution de vos Pokémon par niveaux. Ce qui est intéressant, c’est que les capacités de vos petits monstres peuvent se ré-apprendre en accédant au menu comme le faisait Pokémon Arceus. La grande nouveauté du jeu sont les raids téracristal qui permettent de capturer des Pokémon possédant un type supplémentaire. Ce type peut être invoqué en combat et donne lieu à une transformation de votre Pokémon lui permettant de se renforcer et de rendre les attaques du type correspondant plus puissantes.

Naturel : Vous devez savoir que je suis novice dans le milieu des Pokémon. J’ai pris plaisir à capturer la plupart d’entre eux tout en cherchant les affinités et faiblesses de chacun. C’est assez amusant bien que redondant. L’exploration se veut très libre dans la vraie définition d’un monde ouvert, à pied ou sur votre monture, tout en faisant attention à ne pas rouler sur les plus petits Pokémon. On retrouve le grand classique du tour par tour dans ce jeu, n’apportant rien de bien nouveau. Comme le dit Kuro, les raids Téracristal sont la grande nouveauté du soft. À faire seul ou en ligne avec les copains, ces combats vous octroieront un Pokémon à 100% capturable et des objets assez intéressants pour faire vite évoluer vos créatures. Un peu trop de facilité tout de même pour capturer ces nouveaux éléments.

Kuro : Le gameplay aurait pu être tout à fait correct, s’il n’était pas complètement gâché par la technique du jeu. Naturel, en a fait les frais.

Naturel : Effectivement, prenant beaucoup de plaisir à faire les raids, j’ai obtenu de nombreux bonbons poussant mon starter au niveau 88. À partir du niveau 80, j’ai bien entendu roulé sur le jeu, ne faisant même plus attention aux affinités. Cependant, le revers de la médaille a fait qu’à partir du niveau 80, un combat sur quatre est bugué par la disparition du modèle 3D de mon Pokémon en combat. Ainsi, je ne pouvais plus toucher les adversaires, mais eux, le peuvent. Enchaînant donc défaite sur défaite, cela m’a amené à quitter le jeu prématurément.

Kuro : Bien évidemment, ce bug n’est pas répliqué sur toutes les parties des joueurs et heureusement. Mais cela est un marqueur de manque total de finitions et de contrôle qualité sur le jeu. J’ai rencontré pour ma part des suppressions de sauvegarde et des crashs du jeu à hauteur d’une par heure approximativement. Je me suis souvent vu passer à travers des textures me faisant tomber dans le vide. À d’autres moments, durant les combats, les animations de changement de statut et d’affliction ne s'affichaient pas, si bien que les Pokémon en face de moi, n’étaient pas sous l’emprise de l’empoisonnement ou d’autres modifications de statut. Et ce ne sont que quelques problèmes bloquants que j’ai pu répertorier durant mon aventure. Dresser une liste complète prendrait beaucoup trop de temps, un simple petit tour sur Twitter vous donnera suffisamment d’exemple.

Graphismes et Technique

Naturel : On sent que les développeurs n’ont pas obtenu les moyens escomptés pour Pokémon Écarlate et Violet. Une montagne qui disparaît, des Pokémon et des dresseurs qui me traversent en plein combat, et bien d’autres. J’ai beaucoup ri mais pour de mauvaises raisons. Le jeu n’est clairement pas au point techniquement, de l’herbe en losanges, seule la téracristallisation est relativement sympa. Pour finir, Toby Fox nous fournit une œuvre musicale de grande qualité. La liste est longue concernant les critiques graphiques et techniques, mais je crois que Kuro pourra approfondir ce sujet en tant que développeur.

Kuro : Il n’y a pas de mot pour définir l’hécatombe technique de Pokémon Écarlate et Violet. Rien n’est optimisé et ce ne sont pas les techniques de diminution d’IPS pour les composants 3D autour des personnages qui aident à l’immersion. Les graphismes sont d’une pauvreté sans nom, aucune recherche, aucune pointe d’art, simplement des copies de modèles 3D sans aucune âme. L’optimisation est tellement à terre que le joueur voit les changements progressifs des textures quand il s’en approche. Nous n’avons plus vu ça depuis la Nintendo 64.

Pokémon Écarlate et Violet

Aliasing et Popping, disparition de modèles 3D et réapparition comme par magie, simplement tout ce qu’il ne faut pas faire dans un jeu vidéo. Il ne faut pas être un génie pour comprendre que la faute n’est pas au support, la Switch est capable de faire tourner NieR Automata, BOTW et Xenoblade Chronicles 3, pourquoi n’en serait-il pas de même pour Pokémon Écarlate et Violet ? Pour un développeur, c’est très clair, le soft est brut comme pourrait l’être une version pré-alpha, une version sur laquelle nous n’aurions pas travaillé sur les algorithmes d’optimisation. Même les modèles des Pokémon sont moins bien finis que sur la version d’Épée Bouclier, voire Soleil et Lune.

Conclusion de ce test de Pokémon Écarlate et Violet

Naturel : Pour un novice comme moi, le jeu est amusant par la capture, les recherches et l’immensité du monde ouvert. La force de Pokémon réside dans les Raids Téracristal, même s'ils me semblent un peu trop faciles. Seulement, le jeu ne représente pas la qualité d’un jeu AAA en 2022. Nous ne connaissons pas les raisons de cet échec technique et cela n’est pas de notre ressort. Ce test est particulier et difficile pour les yeux, mais pas pour les oreilles. Les idées sont bonnes et une grosse mise à jour est nécessaire pour créer un tout autre engouement autour du soft.

Kuro : Nous avons à faire à un torchon. Aucune optimisation, des modèles 3D peu inspirés, des bugs à répétition bloquants ou non. Autant de défauts qui me poussent à croire que le soft a été distribué sans être fini. Une année de travail est nécessaire pour rendre le jeu commercialisable et surtout au prix d’un AAA. Pokémon voit sa magie s’éteindre sous le courroux d’une technique d’un autre temps. Espérons un patch grandiose à la hauteur de la catastrophe vidéoludique qui nous est proposée.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

Pokémon Écarlate et Violet
4.5

Honteux !

  • Le concept
  • La mécanique de Téracristallisation
  • La musique
  • Les bugs bloquants
  • La technique hasardeuse
  • La pauvreté des textures
  • L'absence d'optimisation
  • Le popping aléatoire de modèles 3D
  • Le clipping faisant mal aux yeux
  • L'aliasing présent partout
  • Des bugs jusque dans les combats
  • Un taux d'images par seconde catastrophique
  • Un scénario trop pauvre
  • Des quêtes trop répétitives
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Kuro Azeus

administrator
Bonjour à tous ! Je suis le créateur de JRPGFR. Fan de J-RPG et de POP culture japonaise, j'ai dans l'espoir de partager ma passion avec un maximum de monde. Mon J-RPG favori est Chrono Trigger ! Venez nous lire, on vous attend !