Test de Bayonetta Origins

Test de Bayonetta Origins - Il était une fois un bijou !

Accueil / Test de Bayonetta Origins - Il était une fois un bijou !
Partagez l'amour du jrpg

Le livre s'ouvre sur une nouvelle page pour la licence Bayonetta. Autant sur le plan imagé qu'au sens propre. Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon prend place dans une forme adaptée à un public plus large en adaptant son type de combat et modifiant, de surcroît, la forme de sa progression. Le scénario rencontre l'enfance de Cereza, jeune sorcière aspirante, dévastée par l'emprisonnement de sa mère. Nous la suivons, elle et Chouchou, à travers un voyage initiatique empli de mystères dans une ambiance sombrement féérique.

Ensemble, ces deux personnages doivent collaborer pour résoudre des énigmes et combattre des fées profondément enfouies dans une forêt interdite d'Avalon. Au fil de cette aventure, ils développent une amitié étroite et affectueuse. Dans Bayonetta Origins, l'amitié prendra une place essentielle. Le soft qui se distingue par son ambiance légère et fantaisiste, malgré des thèmes sombres et parfois une intrigue qui se complexifie. De plus, cette relation particulière contribue à renforcer le sentiment de camaraderie qui se dégage de l'histoire, faisant de ce jeu un véritable bijou. En outre, la forêt interdite, qui sert de décor à cette aventure, apporte une dimension mystérieuse et envoûtante à l'intrigue, en contrastant avec le ton plus sombre de certains passages. En revanche, les énigmes et les combats que les personnages doivent affronter ne manquent pas de complexité, offrant un véritable défi aux joueurs les plus aguerris.

Le test de Bayonetta Origins

Un conte au rythme maitrisé

L'histoire de Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon est présentée sous forme d'un livre d'histoire, agrémentée d'une narration juste et de péripéties. L'ouverture dépeint l'enfance de Cereza. Enfance durant laquelle sa mère a été enlevée et enfermée dans une prison souterraine. Par ailleurs, le sort de sa mère pèse clairement sur les épaules de la jeune sorcière, surtout qu'elle n'est pas encore assez puissante pour la sauver elle-même. Ainsi, elle jure de travailler dur pour acquérir cette puissance sous la tutelle sévère mais aimante de sa mentor Morgana. Toutefois, celle qu'on appelle aujourd'hui Bayonetta peine à maîtriser les enseignements de sa tutrice, en particulier l'invocation de démons. En effet, cette situation pousse notre héroïne à s'aventurer dans la forêt interdite d'Avalon, sur les conseils d'un mystérieux garçon apparaissant dans ses rêves et lui promettant de l'aider à libérer sa mère. Un loup blanc tout aussi énigmatique l'accompagne alors, la guidant à travers la forêt.

Je ne peux pas entrer trop en profondeur dans la description du rôle du Loup Blanc ou du garçon dans les rêves de Cereza sans révéler des points clés de l'histoire. Toutefois, tout ceci suffit amplement pour que vous compreniez ce qui a poussé Cereza à traverser cette forêt.

Nous avions déjà rencontré Chouchou dans Bayonetta 3. Grâce à cette nouvelle intrigue, nous en apprenons davantage sur lui en tant que personnage et sur la façon dont il a pris place dans le chat en peluche de Cereza. Le lien que Cereza entretient avec Chouchou alors que les deux explorent la forêt d'Avalon semble sincère et plein de tendresse, les deux apprenant peu à peu à se faire confiance et à dépendre l'un de l'autre.

Les interactions variées, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, entre Chouchou et Cereza sont les moments forts de l'histoire, et heureusement, elles en constituent la majeure partie, ce qui rend la campagne très agréable dans son ensemble. Cependant, je ne peux m'empêcher de souhaiter que la campagne se soit concentrée davantage sur le thème de la relation entre Cereza et Chouchou, sans évoquer à plusieurs reprises le loup blanc et le garçon dans les rêves de Cereza. Par moments, j'ai eu l'impression que ces éléments narratifs m'étaient imposés, ce qui m'a rendu moins réceptif à cette union lorsque j'ai atteint les derniers chapitres du jeu.

Malgré ce dernier point, j'insiste sur le fait que le rythme de la narration est maîtrisé. La proposition à travers le support qui nous est proposé est d'une qualité sans pareille. Les pages se tournent et les textes écrits, le sont dans un français impeccable. La voix-off japonaise fait des miracle. Nous sommes sur un équilibre parfait entre la lecture et l'admiration des illustrations. Un vrai régal.

Un gameplay basé sur des contrôles asynchrones

La singularité de ce Bayonetta Origins réside non seulement dans son intrigue, mais également dans son approche de la progression, un agréable mélange de résolution de casse-têtes et de combats en équipe. Parcourir la forêt aux côtés de Cereza et Chouchou en tandem, tout en les commandant séparément à l'aide du stick gauche et du stick droit, peut sembler perturbant à première vue. La prise en main n'est, en effet, pas à la portée de tous. Personnellement, j'ai souvent confondu les deux sticks, bien que j'aie finalement réussi à trouver un rythme satisfaisant, celui-ci était encore insuffisant pour surmonter les défis les plus exigeants. Heureusement, diverses mécaniques permettent de rappeler Chouchou, la peluche-chat, pour le lancer dans des endroits difficiles d'accès, ou même pour interagir avec les éléments du décor.

Les deux protagonistes, contraints par des obstacles tels que les touffes de romarin qui agissent comme des répulsifs pour les démons tels que Chouchou, se voient souvent obligés de se séparer et de se retrouver lors de leur exploration. L'interaction entre les deux personnages est ainsi davantage orientée vers la résolution de puzzles. J'ai grandement apprécié de devoir réfléchir à la manière de mener ces deux individus à la même destination en empruntant des chemins différents. Bien que certains de ces puzzles puissent paraître répétitifs à la longue, ils restent néanmoins gratifiants à résoudre.

L'aventure Bayonetta Origins propose différents niveaux annexes, dont Tír na nÓg. Ces derniers deviennent rapidement répétitif, avec des combats prédominants au lieu de la résolution de puzzles, comme initialement annoncé. Cependant, certains de ces niveaux offrent des défis intéressants malgré leur redondance et une esthétique visuelle magnifique. Le gameplay impliquant les personnages Cereza et Chouchou s'avère être le plus efficace lors des combats, y compris dans les niveaux de Tír na nÓg. Mais il comporte également quelques défauts. Chouchou a une jauge de magie qui se remplit progressivement grâce à la découverte de noyaux élémentaires dans la forêt. Cela lui permet de débloquer de nouvelles compétences élémentaires pour des combats plus techniques.

Cependant, Cereza est un peu sous-exploitée dans les combats, n'utilisant principalement que sa capacité d'immobilisation des ennemis afin que le démon puisse les attaquer. Bien que mignon à voir, le retour de Chouchou dans sa forme de peluche n'implique pas suffisamment Cereza dans les combats, celui-ci prenant en charge la majorité des actions.

Pendant les combats de Bayonetta Origins, j'ai parfois ressenti que Cereza était plus une gêne qu'une aide, car elle pouvait être dans le chemin. Il y avait également des moments où j'oubliais sa présence jusqu'à ce qu'elle soit attaquée par un ennemi et que Chouchou vienne l'aider. Bien que le fait que notre compagnon fasse la majeure partie du travail en combat. Ceci ajoute un défi supplémentaire que j'ai apprécié, bien que j'aurais apprécié voir une Cereza plus développée à travers ses capacités. Cereza apprendra quelques nouvelles compétences plus tard dans le jeu, bien que celles-ci ne la rendront jamais plus utile que son ami.

Le combat est centré sur les différentes fées de la forêt. Les thèmes généraux du jeu, qui mêlent Alice au pays des merveilles et les contes de fées celtiques, m'ont beaucoup plu. Les ennemis plus imposants ont présenté un défi intéressant avec des designs visuels impressionnants. L'équilibre entre l'exploration et le combat, combiné à de nombreux  points de sauvegarde, des arbres de compétences pour Cereza et Cheshire et des objets à collecter tout au long du chemin, a rendu le jeu complet, robuste et engageant du début à la fin.

Que dire sur cette expérience particulière ?

Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon s'éloigne considérablement de la formule traditionnelle de Bayonetta avec ses thèmes plus adaptés à un public global, son système de combat unique en duo et sa direction artistique digne d'un conte de fées. Certaines de ses modifications ne sont pas toujours au goût des fans de Bayonetta qui doivent absolument abandonner tout ce qu'ils ont connu pour y jouer. Cela dit, cela constitue néanmoins une épopée agréable pour ceux qui cherchent à en savoir plus sur Cereza et Chouchou.

La jeune Cereza est adorable, attachante et émouvante, tandis que Chouchou est fascinant par la compassion qu'il montre envers Cereza, et parfois involontairement drôle avec son attitude grincheuse. Ensemble, le duo fait de Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon et de ses nombreux chapitres une expérience enrichissante, même si la campagne du jeu traîne un peu en longueur à la fin.

Dans l'ensemble, je recommande vivement Bayonetta Origins: Cereza and the Lost Demon, à condition que vous l'abordiez tel qu'il est, non pas comme un jeu de la lignée principale de Bayonetta, mais comme un titre autonome largement optionnel.

Tu aimes notre site et tu veux nous aider ?

Rejoins notre Discord pour postuler à la rédaction !

Tu n'aimes pas écrire ? Alors partage notre contenu ou rejoins nous sur nos Réseaux Sociaux !

[ 8 ] Bayonetta Origins

  • Une direction artistique succulente
  • Une localisation française impeccable
  • Une ambiance musicale surprenante
  • Un récit extrêmement bien rythmé
  • De bonnes idées de gameplay...
  • ...Mais parfois perturbantes
Partagez l'amour du jrpg
Kuro
Kuro

Enchanté, je suis le créateur de JRPGFR. Admirateur fervent de la culture pop japonaise, notamment des jeux de rôle japonais, j'ai l'ambition de partager ma passion auprès d'un public aussi vaste que possible. À l'âge de 37 ans, mon J-RPG préféré demeure Chrono Trigger ! Nous vous convions donc cordialement à nous rejoindre pour découvrir notre contenu !

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires