Test de Vampire: The Masquerade - The New York Bundle, la mascarade ne fait que commencer !

Vers la fiche de jeu

Test de Vampire: The Masquerade - The New York Bundle, la mascarade ne fait que commencer !

Dans la continuité de la fascination causée par l'univers des vampires, nous avons vu émerger plusieurs œuvres phares afin de présenter nos buveurs de sang à longues canines. C'est dans cette sphère que nous avons vu plusieurs jeux en faire leur thème principal. Nous vous proposons ainsi un test de Vampire: The Masquerade - The New York Bundle, qui réunit les jeux Vampire: The Masquerade - Coteries of New York et Vampire: The Masquerade - Shadows of New York. Les rôlistes connaissent cette saga qui permettait déjà en 1991 d'incarner sur papier les créatures du mythe ! Les droits du jeu sur table ayant été cédés, nous avons pu voir la naissance d'un jeu plus familier de la licence, Vampire: The Masquerade - Bloodlines. De jeu de rôle papier au jeu de rôle console, voyons ensemble ce qu'apporte aujourd'hui la version roman visuel !

Édité et développé par Draw Distance tout en étant déconseillés aux moins de seize ans, le bundle, dont la sortie a eu lieu le 29/09/2023, remet au goût du jour deux épisodes pour les joueurs qui seraient passés à côté en 2019 et 2020. Les deux jeux, Vampire: The Masquerade - Coteries of New York et son extension indépendante, Vampire: The Masquerade - Shadows of New York, permettent une immersion dans l'univers de la Mascarade. Les jeux sont tels qu'il vous faudra recommencer plusieurs parties pour pouvoir en comprendre l'intégralité !

La mort n'est qu'un nouveau départ

Que ce soit dans le premier titre ou son extension, votre voyage initiatique dans le monde des ténèbres commencera en tant que nouveau-né vampire. Vous découvrirez donc en même temps que votre personnage l'univers qu'on tentera au mieux de vous dessiner. Dans Vampire: The Masquerade - Coteries of New York, vous pouvez incarner l'un des trois personnages parmi trois clans : Brujah, Ventrue et Toreador. Vous aurez également la possibilité de personnaliser leur nom. Vous serez en tant que bébé vampire, jeté dans un conflit de pouvoirs qui anime les rues de New York au sein de la faction Camarilla. Les jeunes vampires rebelles, les Anarchs, cherchent à renverser le pouvoir des plus anciens, et se montent donc contre le Prince Panhard de la Camarilla et des différents clans qu'il commande.

De votre côté, votre humanité ne vous a pas quitté en même temps que votre vie, vous êtes encore capable de maîtriser les soudaines pulsions qui s'éveilleront. Du moins, tant que la Bête n'a pas pris le contrôle sur vous ! C'est par ailleurs celle-ci qui régit la plupart des Anarchs qui vivent en harmonie avec elle tout en restant en marge de la société et de toute la politique qui s'en découle. Cette soif de sang insatiable qui régit votre nouvelle vie. Votre mentor vous ayant laissé pour mort, vous serez sous la coupe de la charmante Sophie Langley.

Les changements apportés par votre choix de personnages seront minimes, les quêtes et les grandes lignes scénaristiques ne changent pas vraiment. Il y aura tout de même des pouvoirs, appelés disciplines, qui pourront être débloqués selon le clan rejoint et qui changeront l'issue d'un choix. J'ai eu une préférence pour la famille Toreador. Le caractère de votre personnage est pour moi vital afin d'avoir une immersion dans l'histoire et c'est celui qui m'a le plus intéressé. Je précise de nouveau, je n'ai pas vu de différences flagrantes entre les routes.

 Vampire: The Masquerade - Coteries of New York
Dans l'extension, Vampire: The Masquerade - Shadows of New York, vous suivrez Julia Sowinski dans une histoire isolée. Ancienne journaliste au caractère bien trempé, elle se retrouvera jetée du jour au lendemain aux prises du clan Lasombra. Cette famille possède les capacités de voir les fantômes, de contrôler les ombres, d'avoir une force surhumaine et d'exercer une dominance sur l'esprit d'autrui. Nous retrouverons des personnages importants vus dans Coteries of New York, tels que le Sheriff Qasir Al-Asmai, qui était votre guide, ou Hope, un personnage secondaire que vous rencontrez dans vos quêtes secondaires. Julia devra enquêter sur la mort du baron Douglas Callihan, sous peine de ne pas parvenir à devenir un membre important du conseil des Camarilla, une primogen. Les vampires ne sont pas des plus courtois, son échec rimerait donc avec l'extinction de ses jours. Dans son périple, elle retrouvera quand même des moments de calme avec sa partenaire Dakota, une humaine, qui nourrit des sentiments amoureux pour elle. Tout cela sur fond de Covid pour coller à notre réalité lors de la sortie du jeu !

Vampire: The Masquerade - Shadows of New York
Que vois-je, que vois-je ? Du rouge, du bleu, du vert ?

Étant une amatrice de romans visuels nippons, j'ai bien pris en compte que celui-ci serait totalement différent. Ce roman visuel intègre quelques codes tout en omettant ce qui rend l'œuvre agréable lorsqu'on la découvre. L'interface n'est pas belle, la bulle de dialogue est figée à gauche, et selon la taille des sous-titres, vous devrez jouer du joystick pour lire l'intégralité de la ligne. Les mises en page de textes sont mal optimisées, et le menu n'en est pas préservé, surtout en français, où les mots sont coupés avec une lettre en retour à la ligne, pour ne prendre qu'un seul exemple.

Les options qui permettent en général, selon les préférences de chacun, un agréable moment de lecture, sont pauvres. Vous avez droit à une avance rapide, indépendamment du fait que vous ayez déjà lu la ligne de dialogue ou pas. Vous pouvez changer la vitesse d'apparition du texte. Même moi qui ai un débit de lecture assez rapide, je n'ai pas pu suivre les lignes étant donné que j'avais combiné à tort le "rapide" avec les "gros sous-titres". Vous n'avez donc pas le mode instantané, mais vu la quantité de mots en une bulle, ça n'aurait pas été gérable. Vous n'avez également pas de mode auto pour la lecture. Je n'ai pas trouvé d'options permettant de retirer l'interface pour regarder l'œuvre qu'il y avait derrière en détail non plus, mais c'est sans doute un réflexe de ma part. De toute façon, votre personnage se retrouve à droite de l'interface, droit comme un piquet, avec ses yeux envoûtants qui vous mettent mal à l'aise. C'est voulu après tout !

Hope Shadows of New York

Les musiques ne sont pas assez présentes, et celles qui accompagnent notre aventure ne sont pas marquantes. Ce n'est pas assez stimulant pour encourager à la lecture. Il y a des bruitages pour certaines actions, mais ça s'arrête là. Les sons forment des boucles, vous laissant souvent dans un silence pesant. Peut-être est-ce fait exprès ? Après tout, le jeu se veut oppressant.

Les animations se répètent tout au long du jeu, parfois sous forme de vidéo clip qui tourne inlassablement tant que le passage est en cours de lecture. Le fond est très souvent dépeint en tableaux de paysages nocturnes qui tentent de vous plonger dans l'ambiance sombre du titre, avec de très légères animations et des effets de lumière. Ces éléments reviennent souvent, montrant à nouveau le manque de visuel. Bien que de qualité, ces toiles demeurent insuffisantes. Vos personnages n'ont droit qu'à un seul sprite de présentation (parfois deux soyons fous). Il n'y a aucun doublage, le seul son qui vous accompagnera est en général le clic de la ligne suivante.

Vampire: The Masquerade - The New York Bundle n'a pas misé sur l'esthétique et la bande-son. C'est plutôt sur l'aspect narratif qu'on peut trouver des éléments positifs !

Pour jouer, il vous suffira de deux doigts ! Savoir lire aussi !

Tout d'abord, vous avez la possibilité d'avoir le jeu en français ! J'ai pu donc découvrir l'histoire principale dans notre langue nationale, mais l'extension ne m'en a pas donné la permission. L'anglais n'est clairement pas accessible à tous, car il y a des termes spécifiques et des références modernes liées à notre monde qui sont difficiles à comprendre lorsque comme moi, on est loin des journaux. Les jeux proposent deux menus : l'un concerne les logs pour lire ce que vous avez peut-être passé trop vite, et jeter un œil sur les traits débloqués pour Vampire: The Masquerade - Shadows of New York. L'autre menu consiste en un glossaire afin de vous initier aux termes spécifiques de l'univers.

Vous aurez une quantité non négligeable de lecture à votre disposition. Il faut vraiment le voir comme un roman interactif, avec quelques choix sans véritables conséquences, hormis votre game over ! Le jeu ne vous propose qu'une seule sauvegarde, qui sera supprimée automatiquement après un mauvais choix. Ce n'est pas très punitif dans Vampire: The Masquerade - Coteries of New York, qui est beaucoup plus souple et vous demandera souvent de confirmer si vous souhaitez continuer dans cette (mauvaise) direction. Cependant, c'est moins évident dans son extension, qui m'a valu deux petits retours à la case départ sympathiques, mettant en avant l'utilité primordiale de la touche avance rapide !

Coteries of New York

Outre les petits choix qui s'offriront à vous, vous découvrirez une gamme de personnages variés. Les deux jeux ont un système similaire : chaque nuit, vous aurez la possibilité d'aller à des endroits sur une carte afin de découvrir des quêtes avant votre repos bien mérité. Celles-ci peuvent être en plusieurs parties. Vous n'aurez pas le temps de toutes les faire, il faudra donc vous concentrer sur celles qui vous semblent les plus adaptées selon la voie choisie.

Pour Coteries, ce sera vis-à-vis des personnages que vous souhaitez voir se rallier à vous, tandis que pour Shadows, ce sera plutôt en fonction de votre progression dans l'enquête sur le meurtre du chef Anarch. Vous serez amenés à rencontrer des illustres membres de familles vampiriques, des humains fanatiques, voire des humains lambda qui pourront vous servir de repas rapides. Vous parcourrez diverses routes sous fond de mensonges de la part des personnages, donnant sens au titre de la mascarade.

Par ailleurs, il faudra jouer sur votre soif de sang, qui vous débloquera des pouvoirs à utiliser à votre avantage lors de certains dialogues. Mais là encore, c'est un simulacre de choix, car vous assoiffer ne vous causera pas énormément de torts. La présence de cette mécanique était beaucoup plus marquée dans Vampire: The Masquerade - Coteries of New York que dans sa suite, où j'ai pu rester sur mes réserves.

Les personnages ont tous leurs petits caractères, et leurs dialogues sont amusants à suivre. Contrairement à ce que leur représentation statique laisse croire, leur esprit, eux, n'est pas figé. L'histoire est bien racontée, mais on regrette que le format roman visuel ne lui ait rien apporté de plus pour la sublimer. Petite note, j'ai trouvé que les fins étaient amenées de manière précipitée par rapport au reste. Le rythme, qui était assez soutenu, a viré de manière assez étrange.

Vampire: The Masquerade - Coteries of New York

Un jeu qui laisse sur sa soif !

Je pense réellement que le jeu est une première approche de la série afin de nous en donner une mise en bouche, une première approche pour les néophytes et un moyen d'attendre les prochains pour les connaisseurs. La PS4 ne me semble pas être la plateforme la plus adaptée pour apprécier correctement l'aventure. L'histoire, bien qu'intéressante, ne m'a pas captivée, en partie à cause de sa présentation carencée en stimulations et de mon manque de connaissances sur la saga. Je pense qu'il sera plus apprécié par ceux qui reconnaîtront les références sans avoir à lire des pages entières d'explications. Pour ma part, je ne connaissais pas la licence et j'ai eu du mal à accrocher avec ces titres. À mon sens, il n'est donc pas à recommander pour tous, j'opterais plutôt pour les connaisseurs du monde des ténèbres !

Vampire: The Masquerade - The New York Bundle est disponible sur PS4, Switch et PC depuis le 29/09/2023 !

Tu aimes notre site et tu veux nous aider ?

Rejoins notre Discord pour postuler à la rédaction !

Tu n'aimes pas écrire ? Alors partage notre contenu ou rejoins nous sur nos Réseaux Sociaux !

[ 5 ] Vampire: The Masquerade - The New York Bundle

  • Date de sortie (Europe) : 29/09/2023
  • Développeur : Draw Distance
  • Éditeur : Draw Distance
  • Consoles : Ps4, Switch, PC
  • Histoires complexes
  • Présence de quêtes secondaires
  • Personnages travaillés
  • Explications de l'univers
  • Pas pour les néophytes
  • Peu de variations scénaristiques
  • Pauvreté son/image
  • Manque d'ergonomie dans l'interface
Activer les notifications Oui Non