Lies of P - Avis

Lies of P - Et si le meilleur souls-like de 2023 c'était lui ?

Accueil / Lies of P - Et si le meilleur souls-like de 2023 c'était lui ?
Partagez l'amour du jrpg

Premier jeu issu de la collaboration entre Neowiz Games et Round8 Studio, Lies of P se positionne comme un souls-like à la hauteur des plus grands tels que Demon's Souls ou encore Lords of the Fallen, précédemment testé sur le site. Début 2024, j'ai été captivé par cette relecture en jeu vidéo de l'histoire de Pinocchio. Peut-on dire que ce dernier est le meilleur souls-like de l'année 2023 ?

Cet avis vise non pas à attribuer une quelconque note au jeu, mais simplement à mettre en lumière un titre qui possède tous les atouts d'un grand jeu, même si certains aspects pourraient décourager certains joueurs.

L'histoire d'un pantin souhaitant devenir un humain

Tout le monde a déjà entendu parler de Carlo Collodi et de son œuvre sur Pinocchio, relatant l'histoire d'un jeune pantin créé par Geppetto, aspirant à devenir un véritable enfant, et affublé d'un nez qui s'allonge lorsqu'il ment. Ici, nous reprenons la même trame, mais le monde exploré est bien plus sombre et sinistre. Vous vous réveillez, guidé par une voix mystérieuse, dans la ville dévastée de Krat. Autrefois animée, elle est désormais plongée dans la folie et la violence. Votre mission consiste à vous adapter, choisir vos armes et affronter des horreurs terrifiantes. Vous devez dévoiler les secrets des puissants de la ville tout en faisant face à des choix moraux : embrasser la vérité ou tisser des mensonges, tout au long de votre quête personnelle.

Lies of P

Sur ce point, j'ai trouvé l'histoire assez intéressante, car elle reprend fidèlement l'œuvre de Carlo Collodi tout en y ajoutant des éléments auxquels on ne s'attend pas. Reprenons par exemple l'œuvre Disney, Pinocchio : quand il ment, son nez s'allonge, mais cela ne le rend pas plus humain. Ici, au fil du temps et de vos choix, notre jeune marionnette deviendra humaine. Le mensonge ne serait-il pas inné chez l'homme ? C'est une question que je me suis posée tout au long de mon aventure, car parfois, il est préférable de mentir sur la mort d'une personne en disant qu'elle a vaillamment combattu pour survivre plutôt que de dire qu'elle est simplement devenue un monstre.

Artistiquement "Bloodbornesque"

À mi-chemin entre Bloodborne et Steampunk, l'univers nous propose des ambiances très sombres agrémentées de structures et de personnages identifiables grâce à leur apparence mécanique. Certes, visuellement, le jeu n'est pas aussi spectaculaire que Lords of the Fallen, sur lequel nous avions déjà réalisé un test sur le site, mais dans un jeu qui prône avant tout la cohérence visuelle d'entre ses biomes. Certains d'entre eux peuvent sembler trop simples, donnant l'impression de revisiter à maintes reprises les mêmes lieux, mais arrivé à un certain stade du jeu, les différents mondes qui se dessinent sont d'une beauté saisissante.

Comme tout bon souls-like qui se respecte, Lies of P propose des raccourcis. Néanmoins, la structure des zones est relativement simple à comprendre et nous perdons, justement, l'attrait de ces raccourcis. Cependant, est-ce un point négatif ? Je ne le pense pas.

Lies of P

Parlons maintenant de la musique qui, pour ma part, s'accorde parfaitement à l'univers, tout comme les différentes voix des personnages. On ressent vraiment que les choix effectués par les développeurs vont dans la bonne direction. Je tiens à mentionner certaines musiques que l'on peut écouter dans l'hôtel de Krat grâce à quelques disques récupérés, que j'apprécie réécouter même après avoir terminé le jeu.

Un Gameplay complet

Nous arrivons ici à un point crucial pour un jeu de ce genre : Lies of P peut sembler assez difficile en ce qui concerne ses pics de difficulté. Certains se plaignent qu'à un certain stade, le jeu devient presque impossible (comme le Boss de l'Opéra, par exemple). Sur ce point, je suis en total désaccord avec cette opinion. Le principe d'un souls-like est de mourir encore et encore tout en apprenant de ses erreurs, et c'est précisément ce que nous offre Lies of P. De plus, le jeu vous permet de jouer à votre manière, que ce soit en termes d'armes, de légion (bras multifonction), en esquivant ou en utilisant les gardes parfaites. À chaque fois que je mourais face à un boss dans Lies of P, je savais que l'erreur ne venait pas du jeu, mais bien de moi.

Lies of P

Revenons sur le sujet des armes. Le fait de pouvoir combiner vos armes avec différents manches permet d'adapter votre gameplay de la meilleure manière qui soit. Bien sûr, pour les puristes, il existe des armes spéciales pour lesquelles il n'y a pas de craft à faire ; il suffit de tuer les Boss et d'utiliser leurs egos pour obtenir leurs armes. Le gameplay se veut également plus polyvalent du fait que votre personnage dispose d'un vaste arsenal pour évoluer. Vous pouvez acquérir des niveaux grâce à l'utilisation d'un nombre d'ego défini, vous équiper d'objets (bagues ou autres) pour augmenter vos statistiques, mais aussi faire évoluer votre personnage d'une autre manière grâce au quartz.

En somme, comme je l'ai souligné précédemment, cet avis ne vise pas à attribuer une note au jeu, mais simplement à affirmer que oui, Lies of P est un bon jeu, voire même un très bon jeu qui m'a donné envie de recommencer sans cesse, tout comme Sekiro, qui pour moi reste l'un des meilleurs souls-like à ce jour. Ne suivez pas simplement l'avis de certains experts des souls-like qui ne voient que les œuvres de Hidetaka Miyazaki. Ouvrez un peu vos horizons et vous verrez que parfois, les joyaux ne se cachent pas loin. J'attends avec impatience une possible suite à Lies of P.

Lies of P

Lies of P est disponible sur PS4, PS5, Xbox One et Series et PC.

Tu aimes notre site et tu veux nous aider ?

Rejoins notre Discord pour postuler à la rédaction !

Tu n'aimes pas écrire ? Alors partage notre contenu ou rejoins nous sur nos Réseaux Sociaux !

Partagez l'amour du jrpg
Sadness
Sadness

Fan d'Animation japonaise depuis le Club Dorothée et grand amoureux de JRPG (Shadow Hearts / Lost Odyssey / Les Kiseki)

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires