Ce mois-ci, j'ai eu l'honneur de tester Blue Reflection : Second Light. Le jeu, développé par Gust et édité par Koei Tecmo, nous emmène dans le cœur de lycéennes ! Et pas que ! Aujourd'hui, je vous présente ce jeu brillant, qui mêle nombreuses fonctionnalités qui me plaisent avec une histoire introspective. J'y trouve beaucoup de références telles que la licence Persona (Persona 5), un tour à tour novateur pour moi et bien d'autres choses !

Introduction dans l'histoire

L'introduction est rapide et vous vous retrouvez rapidement dans la peau de Ao. Celle-ci se retrouve dans un lycée presque sans vie. En effet, heureusement, il y a quelques autres jeunes femmes qui vous accueilleront. Tout n'est qu'une histoire de mémoires... perdues. Car, si Ao ne possède aucun souvenir, il en est tout autant pour ses nouvelles amies : Kokoro, Rena et Yuki. D'autres jeunes femmes vous rejoindront, mais je vous laisse le plaisir de les découvrir, dans tous les sens du terme !

Des mémoires perdues... comme le pain

C'est assez intrigant de voir et imaginer un lycée, habituellement plein de vie et agité, qui cette fois est atone. Intrigant. A vous de découvrir le pourquoi du comment, et de recouvrer vos souvenirs. Le jeu vous emmènera d'abord dans le Faraway, nommé ensuite Heartscape à la recherche de vos mémoires perdues au milieu de nombreux démons ! Le tout dirigé par ReSource, votre guide virtuel dans ce monde nouveau ésotérique !

Une jouabilité déconcertante mais rapide !

Lorsque vous explorerez le Heartscape, vous rencontrerez des démons, nés de vos émotions. C'est alors que vous découvrirez un combat au tour par tour avec une barre de temps et des actions qui coûtent de l'éther. La prise en main est un peu délicate au départ, mais je m'y suis fait très vite. Les combats, bien que tour-par-tour, sont assez nerveux et rapides. Dès que vous avez atteint la barre des 1000 éthers, c'est à vous de jouer ! Attaquez sans relâche, mettez vos adversaires en Knockdown afin de les immobiliser.

Le Knockdown est probablement ce qu'il y a de plus important à pratiquer, car vos ennemis tapent fort ! Et vos soins sont coûteux et peu efficaces, le Knockdown est donc primordial et à maîtriser ! Le jeu est explicite même s'il est entièrement en anglais.

Pour aller plus loin, vous pourrez même passer en mode furtif en exploration. Vous verrez ainsi où regardent vos ennemis, ne pas être détectées et attaquer par derrière ! Ce que n'apprécieraient pas nos héroïnes ! Vous aurez ainsi un avantage clair et net en combat, alors usez de cette stratégie !

Blue Reflection : mode furtif
Mode Furtif

Devenez des Reflector !

Si les héroïnes sont bien modélisées, quand elles se transforment, c'est encore plus coquin ! On sent bien la touche japonaise ! Chaque action possède des points qui vous permettront de débloquer la barre des 1000 éthers. Donc usez et abusez des actions qui vous emmèneront au niveau au-dessus et débloquer des compétences fatales ! Adieu les ennemis ! Soit dit en passant, j'apprécie clairement la modélisation des démons dans un genre "exosquelette robotique insectoïde" ! Les entomologistes n'ont jamais vu cela !

Blue Reflection : Reflector
Devenez une Reflector !

Graphiquement, peut faire mieux !

Le jeu est bien fait, clairement, c'est brillant ! Même si certaines textures se mélangent et le rendu devient vraiment moyen. Les jambes croisées qui se rentrent vraiment l'une dans l'autre, les mains qui disparaissent dans les cheveux... Ce genre de choses, mais ce n'est vraiment pas si grave et important. Les formes des lycéennes sont là, bien galbées, bien formées et en maillot de bain ! Ça, c'est réussi, aucun doute ! Surtout quand elles doivent ramper ! Je vous vois venir ! Un œil aiguisé vous observe !

C'est toujours mieux à quatre pattes... pour se cacher !

Une ambiance musique de chambre pour du romantisme entre jeunes filles

La musique s'entend peu mais elle reste présente et est efficace pour le contenu proposé. Une musique assez agréable à entendre, mais somme toute, assez répétitive et qui change peu, même en explorant le Heartscape. Mais au final, quel jeu ne propose pas toujours la même ambiance sonore ?

Ma conclusion pour une folle aventure entre filles

Gust et Koei Tecmo ne se trompent pas quand il s'agit de modéliser des femmes ou des adolescentes ! Blue Reflection : Second Light propose un vrai contenu de jeu. Vous y trouverez, à mon sens, tous les ingrédients pour faire un très bon jeu. Si la série Atelier m'a peu convaincu, Blue Reflection propose un peu plus de simplification dans le crafting et la création. Car, oui, ce jeu demeure efficace dans le farming, le crafting et ses combats actifs.

Vous trouverez du butin partout, même dans le lycée. Marchez, courez, grimpez, la mécanique est bien connue et ramène beaucoup à la licence Atelier. Le mode furtif (stealth mode en anglais) est similaire à celui vu dans Persona 5. C'est aussi pour ces références que j'apprécie le jeu. Mais l'histoire est émouvante, une bande d'amies, en petites tenues ou en uniformes, ça nous fait vibrer !

Un jeu vaste

Le lycée est grand, alors fabriquez des distractions et partez en rendez-vous (dates en anglais) avec vos amies et renforcez vos liens ! Découvrez de nombreuses recettes, améliorez vos Talents et équipez vous de fragments qui démoliront vos ennemis !

C'est bien le mot !

Blue Reflection : Second Light sortira le 09 novembre 2021 sur PC, Playstation 4 et Nintendo Switch.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

Blue Reflection : Second Light
8.5

Kawaï !

  • Une histoire émouvante
  • Des combats tour par tour nerveux et actifs
  • Du farming à gogo pour du crafting à gogo
  • La simplicité complexe des combats
  • La modélisation des personnages et des ennemis
  • Les voix japonaises répétitives
  • Des textures parfois hachées
  • Un jeu traduit uniquement en anglais même s'il reste à portée
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Naturel

administrator
Bonjour, bonjour :) Laurent, bientôt 40 ans, passionné par les jeux vidéos mais par la vie en général. Amateur de jeux match 3 et de RPG au tour par tour. Fan inconditionnel de Tales of Vesperia et Final Fantasy VIII. Créateur de contrepèteries, amateur de jeux de mots. Bienvenue !