Quand Just for Games nous a proposé de faire le test de Story of Seasons: Pioneers of Olive Town sur PS4, nous avons été très enthousiastes dans le sens où nous avions déjà adoré la version Switch. Mais qu’apporte cette version PS4 ? Nous en parlerons dans ce test.

Les jeux de simulation de ferme prolifèrent de plus en plus, mais Story of Season reste incontestablement la référence dans le genre. Nous parlons il y a quelque temps du classique dans le J-RPG et bien nous pouvons dire que pour le genre Story of Seasons reste un classique de par ses mécaniques qui sont dignes, à travers le temps, d’être imitées. Penons par exemple le cas du crossover entre Story of Season et Doaremon, si les mécaniques, l’univers et la direction artistique de Story of Seasons n’était pas ce qu’ils sont, ce crossover ne brillerait pas pour sa qualité. Tout cela pour dire que la licence en plus d’être une référence, il est aussi une structure de base qui fonctionne pour tous les jeux du genre.

Nous avions déjà testé la version Nintendo Switch qui est déjà d’une qualité exemplaire. Si vous voulez vous rafraîchir la mémoire, vous pouvez le lire avant de continuer avec le test de la version PS4. Pour lire notre précédent test il suffit de cliquer ici.

Un univers encore plus beau sur PS4

Nous connaissons tous les problèmes de performance de la Nintendo Switch. Les chutes de framerate, l’aliasing et j’en passe… Autant de problèmes qui peuvent nous faire perdre patience et dans le pire des cas, nous abstraire totalement de l’immersion. Ce n’est pas le cas pour la version PS4 ! Tout est fluide ! Et les textures sont de bien meilleure qualité avec une gestion de la lumière bien mieux réussie que sur Nintendo Switch.

Nous avions peur de tomber sur un lissage rapide des textures, mais non, il n’en est rien. Les chargements entre les zones du jeu sont aussi très rapides. Quand vous avez besoin de repartir en ville pour prendre un repas après une journée de travail de la terre bien remplie, vous pouvez le faire rapidement et aisément sans vous soucier des temps de chargement trop longs.

Pioneers of Olive Town
Elle est trop mignonne !

Les animations sont, quant à elle, beaucoup plus fluides. Qu’il s’agisse de labourer la terre ou de caresser vos petites bestioles, aucun ralentissement n’est à déplorer et ça fait du bien.

Nous avions réellement eu peur que cette version ne soit qu’un simple portage de la version Nintendo Switch et bien, nous avons affaire, ici, à une version améliorée qui rend le soft encore plus plaisant et ergonomique de par la fluidité des actions effectuées.

Un univers qui va au-delà du terre à terre !

Voici quelque chose que je n’ai pas abordé la première fois pour ne pas gâcher un élément assez intéressant de Pioneers of Olive Town, les Acolytes. Répartie en catégories, chacune de ces petites bestioles s’échappe on ne sait où. Une fois que vous en avez un certain nombre, un lutin viendra vous demander d’en réunir un plus grand nombre. Une fois que le nombre d’acolytes atteint un certain palier, vous débloquerez l’île dans lutin. Dans cette île vous pourrez rassembler des “éléments” utiles à votre progression.

Pioneers of Olive Town
Les petits lutins <3

Pour ce faire, parler aux différents lutins de l’île qui ont un type qui s’apparente à toutes les ressources disponibles dans le jeu, allant de celles liées aux arbres jusqu’à celles liées à la pêche. C’est génial et au fur et à mesure que le temps passe et que vous rendez visite à ces petits esprits, ils montent en niveau et sont capables de vous fournir des objets en plus grand nombre et d’une qualité supérieure, c’est donc une bonne idée de leur rendre visite presque aussi souvent que les autres habitants de la ville.

Je veux encore tomber amoureux

Une autre fonctionnalité que je n’ai pas approfondie dans mon premier test est la notion d’amitié et de mariage. Si vous voulez vous marier ou même devenir ami avec un personnage dans Pioneers of Olive Town, vous devez augmenter votre niveau d’amitié avec cette personne. Vous trouverez les niveaux d’amitié de chaque personnage en vous rendant dans la section Informations sur les résidents de ton carnet de notes.

La couleur de ces cœurs diffère également selon qu’un personnage est un candidat au mariage ou non. Les cœurs seront roses pour les personnages amoureux et oranges pour ceux qui ne le sont pas. Ceci permet de différencier facilement ces deux groupes de personnages.

J’adore cette fonctionnalité dans Story of Seasons et ce n’est pas très compliqué de remplir cette jauge. De base, il vous suffit de discuter avec les personnes du village tous les jours pour augmenter votre niveau d’amitié.

Pioneers of Olive Town
Vive les mariées !

Offrir un cadeau à un habitant d’Olive Town le jour de son anniversaire est également un excellent moyen d’augmenter son niveau d’amitié. Vous pouvez trouver une liste complète des anniversaires de chacun en consultant le calendrier de votre carnet de notes ou en utilisant celui de votre ferme.

Si vous voulez vous marier, vous devez évidemment courtiser l’amour de votre choix. La première étape de ce processus est d’avouer vos sentiments, ce qui nécessite d’élever leur niveau d’amitié à six cœurs.

Une fois votre demande en mariage acceptée, le maire vous proposera trois dates de mariage différentes le lendemain. La première date proposée sera toujours éloignée d’environ cinq à six jours de celle où vous vous trouvez actuellement, les autres étant choisies au hasard.

Mais même si vous êtes mariés, votre conjoint ne participera pas aux tâches de la ferme. Il ou elle continuera ses tâches journalières en ville.

Ma conclusion sur cette version PS4 de STORY OF SEASONS: Pioneers of Olive Town

Mon tout premier Story of Seasons, je l’ai terminé sur PlayStation Portable à l’époque et autant dire que j’avais passé beaucoup de temps dessus durant mes études supérieures. Quand je joue aujourd’hui sur Story of Seasons : Pioneers of Olive Town, je me rends compte que la licence a su se renouveler, mais pas seulement en termes de graphisme ou de jouabilité.

Ce qui fait de cette série de jeux une aventure si unique c’est la cohérence de son univers et l’imbrication entre les différentes fonctionnalités.

Ce qui différencie ce jeu de toutes les autres simulations de ferme c’est que Story of Seasons est l’exemple à suivre tandis que les autres sont des copies plus ou moins réussies. Ce dernier opus, qu’il se joue sur Nintendo Switch ou PlayStation 4, reste le meilleur dans son domaine. Il n’en fait pas trop pour ne pas vous submerger de fonctionnalités dès le départ en adoptant une progression ajustée au contenu énorme qu’il propose.

La version PS4 ne présente aucun problème relevé en termes de performance que j’ai pu traiter dans mon précédent test. Si vous ne l’avez pas encore fait sur Switch, passez votre chemin et prenez sans aucun doute la version PS4.

Pour ceux qui seraient intéressés, une peluche à l’effigie du jeu est offerte sur la boutique officielle de Just For Games : cliquer ici pour commander.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l’équipe de rédaction, postule ici !

STORY OF SEASONS: Pioneers of Olive Town
9

Une Idylle poétique !

  • Une DA formidable
  • Du contenu à ne plus savoir qu’en faire
  • Tout est mignon ! Même les choses qui ne devraient pas l’être
  • Tellement addictif…
  • Brille par sa qualité graphique et ses performances sur PS4
  • Pas de fonctionnalité supplémentaire par rapport à la version Switch
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Kuro Azeus

administrator
Enthousiaste du JRPG depuis 2010, j'ai dans l'espoir de voir un jour ce genre trop peu reconnu traverser nos frontières.