Le top des JRPG d'action suivant les préférences de la rédaction !

Accueil / Le top des JRPG d'action suivant les préférences de la rédaction !
Partagez l'amour du jrpg

Après avoir abordé le tour par tour, laissons place à l'action-RPG qui, lui aussi, a la capacité de présenter des styles de jeu totalement différents, avec des niveaux de profondeur variables. Certains de ces jeux offrent également des récits dignes des plus grands. Aujourd'hui, notre rédaction souhaite partager ses préférences en vous présentant des titres qu'elle estime incontournables. Nous vous souhaitons une agréable lecture !

Sadness - Tokyo Xanadu ou le Persona-like en action !

Tokyo Xanadu, souvent comparé à Persona, est également une série qui a vu le jour pour la première fois en 1985 sur PC. Malgré sa moindre notoriété par rapport aux séries Ys et The Legend of Heroes, il offre pourtant une expérience riche et captivante. Commençons par établir les bases : il s'agit d'un JRPG d'action qui se déroule à Morimiya, une version alternative de Tokyo. Vous incarnez Kô Tokisaka, un jeune homme aspiré dans un portail après avoir souhaité sauver une jeune fille nommée Asuka Hiiragi. Ce saut dimensionnel le plonge dans un monde peuplé de monstres variés, les Greeds.

En ce qui concerne sa ressemblance avec la série Persona, Tokyo Xanadu est découpé en épisodes et en chapitres, suivant un calendrier scolaire, mais sans pour autant en offrir une gestion trop complexe. Vous aurez également la possibilité de tisser des liens sociaux avec les personnages importants du jeu, ce qui vous permettra d'améliorer leurs compétences et d'en apprendre davantage sur eux.

En ce qui concerne le gameplay, avec votre Soul Device (votre arme), vous pourrez enchaîner des coups simples, réaliser des attaques chargées et exécuter des esquives parfaites (à la manière de Ys). De plus, vous pourrez utiliser des Ex-Skills, des attaques surpuissantes qui sont du plus bel effet, ainsi que des X-Drives, qui boostent vos capacités et vous permettent de faire intervenir un allié en combat. Vous pourrez également alterner entre les personnages en fonction de leurs forces respectives face aux différents ennemis. Ces combats auront lieu dans des donjons, et à la fin de chaque donjon, vous obtiendrez un score, idéal pour les adeptes du ranking.

Alors, qu'est-ce qui fait de Tokyo Xanadu un incontournable à mes yeux dans le domaine des JRPG d'action ? Pour commencer, comme vous le savez déjà, je suis un fervent admirateur du studio Falcom, et je tenais à parler de ce petit bijou qui mêle habilement les éléments de Persona et d'Ys. De plus, une traduction française a été réalisée pour le jeu par l'équipe C.R.X , ce qui est particulièrement appréciable étant donné le caractère verbeux de Tokyo Xanadu. En somme, si vous appréciez l'action, les jeux de la trempe de The Legend of Heroes (salut le simili Towa) et Ys, vous devriez absolument essayer ce jeu. Vous y découvrirez un véritable trésor, même s'il n'atteint pas le statut de AAA.

Il est à noter que Tokyo Xanadu Ex+ (la version "Royal" de Tokyo Xanadu) est disponible sur Nintendo Switch au Japon avec quelques ajouts comme une fréquence d'images améliorée. Nous espérons une sortie chez nous. Cependant, si ce n'est pas le cas, le jeu est disponible sur Steam ainsi que sur PS4.



Kuro - Oooooh Ys... VIII !

Lacrimosa of Dana nous plonge dans une des épopées d'Adol Christin à bord du bateau de croisière Lombardie, en tant qu'employé de l'équipage, voguant vers le mystérieux pays de Xandria. Cependant, les choses tournent au cauchemar lorsque des turbulences et une attaque de monstre marin conduisent le navire à s'échouer sur l'île de Seiren. Adol se réveille sur cette terre inconnue et entreprend la quête de retrouver d'autres survivants, mais il découvre que l'île abrite une faune préhistorique hostile. Aux côtés de Laksha, une aristocrate experte à l'épée, et de Sahad, un robuste pêcheur, Adol se bat pour survivre. Contrairement aux schémas typiques des J-RPG, l'histoire se centre sur la recherche des survivants plutôt que sur un grand méchant à affronter, créant une expérience novatrice.

Les liens entre les personnages, notamment Adol et Laksha, évoluent de manière convaincante, offrant une gamme d'émotions. L'exploration de l'île est cruciale pour la progression, et la construction et l'amélioration du campement ajoutent une dimension de survie. Le système de combat en temps réel, basé sur les faiblesses des ennemis et les compétences des personnages, est dynamique et stratégique. Malgré des limitations graphiques, avec des textures datées, les performances techniques sont solides. L'harmonie entre la musique rock et l'atmosphère du jeu crée une expérience immersive. En somme, Ys VIII se distingue en offrant une aventure J-RPG complète, avec une histoire captivante, une exploration riche, un système de combat engageant et une ambiance musicale au top, s'élevant comme un incontournable pour les fans de JRPG d'action en quête d'une aventure mémorable. Pour ma part, rares sont les JRPG de genre action qui arrivent à la cheville de la série Ys, en prenant en compte le fait que j'ai une sainte horreur des RPG de FromSoftware.



Naturel - Le "Meracle" du JRPG d'action !

À mon tour de vous parler de ce qui serait ma deuxième préférence en termes de JRPG d'action. Star Ocean: The Last Hope s'impose, pour moi, comme un des titres majeurs de la licence et du genre. Mon choix numéro 1 se portant sur Tales of Vesperia, je vous invite à (re)découvrir mon avis. Ayant joué à quelques jeux de la licence (The Divine Force, Integrity and Faithlessness ou Till the End of Time), il n'y a que le quatrième opus qui a réussi à m'emmener au bout du bout !

Les arènes sont grandes, il y a beaucoup de combats et le côté action est vraiment nickel en termes de contrôles. Puisque les alliés sont contrôlés par l'IA (mais en sélectionnant en amont des choix favorisant telle ou telle action), le côté tactique offre une certaine malléabilité. Edge et compagnie, mais surtout Myuria, chaque personnage est vraiment intéressant. Les histoires qui les touchent sont sensibles (mort, amour, sacrifice, etc...) et Edge, en tant que bon capitaine, associera talents d'épéiste et gentillesse, incarnés par sa fougue.

Plus de 200 niveaux vous attendent, des donjons de fin terribles et des choix terrifiants, pouvant causer des désastres inimaginables. C'est ainsi que se présente Star Ocean: The Last Hope. Pourquoi ce jeu s'impose comme mon deuxième choix ? Simplement parce qu'il y a de nombreuses choses à faire et que le scénario est bien construit. Remplir le bestiaire, fabriquer des armes et armures défiant toute logique et les personnages. Que ce soit l'agaçante Lymle, la sexy réfléchie Myuria, la surpuissante affamée Meracle, le génial, mais sobre Bacchus, la froideur incarnée d'Arumat, Faize l'extraterrestre, la pureté de Sarah, et le couple Edge/Reimi qui va enfin aller au bout des choses, ce groupe vous fera passer un long moment en leur agréable compagnie. Les fins larmoyantes, le boss final, autant de choses qui me font apprécier Star Ocean: The Last Hope. Mais rien ne me fait plus aimer ce jeu que le "complétionnisme" de celui-ci. Vous devrez finir le jeu de nombreuses fois afin de le compléter et d'obtenir tous les trophées d'un jeu émérite. Entre vos mains repose l'Histoire de l'Humanité ! Serez-vous prêts ?



Shoko - Je pense à toi où que tu sois.

Spoiler Alert, je ne serai pas totalement objective ! Suivant la série depuis ma plus tendre enfance, elle occupe une place particulière dans mon cœur, et d'ailleurs, sera bientôt même sur ma peau. Je reconnais qu'il y a quelques (LÉGERS) défauts, mais rien qui n'ait gâché mon expérience ! Non, même pas la proposition d'acheter des sets de cartes postales à l'image de la série ! La licence Kingdom Hearts réalisé par Tetsuya Nomura a cette faculté de vous toucher en plein cœur avec une histoire qui débute simplement et se complexifie au fur et à mesure du temps. Une histoire qui, à mon sens, mérite d'être racontée et entendue. J'aborderai uniquement le sujet du premier opus sorti en 2002 car, afin d'introduire un sujet, on commence du début, n'est-ce pas ?

Avec la composition enivrante de Yoko Shimomura ainsi qu'une introduction dévoilée par Utada Hikaru, l'aventure est teintée de morceaux empreints d'un panel de sentiments variés passant de la joie au chagrin. Nombreux sont ceux, moi la première, à avoir relancé le jeu simplement pour être transportés par l'introduction du jeu, ou encore son écran-titre ! La collaboration de Square et de Disney nous plonge dans une aventure immersive au cœur de différents mondes, nous offrant une nouvelle façon de les voir et d'en faire partie intégrante.

L'histoire est la suivante : d'un côté, trois amis coulent des jours paisibles sur l'Île de la Destinée. Sora, notre MC, Riku, son ami et rival, ainsi que Kairi, pour laquelle notre protagoniste porte un attachement plus qu'amical. Caressant le rêve d'explorer de nouveaux mondes ensemble, notre trio est pris au dépourvu lorsqu'une tempête s'abat sur leur foyer. En effet, un débarquement d'ombres à combattre ; les Sans-cœur que nous affronterons sous toute forme tout au long de l'aventure, ainsi que l'apparition de la seule arme pouvant les renvoyer d'où ils viennent : la Keyblade, met à mal les projets de nos trois amis. Ceux-ci se retrouvent séparés, nous laissant suivre l'histoire du point de vue de Sora. L'objectif initial ? Retrouver ses amis ! De l'autre côté, Donald et Dingo recherchent également leur ami, le Roi Mickey, qui lui est parti en quête de retrouver le porteur de la Keyblade, Sora, afin de sauver les mondes des Ténèbres. Leurs chemins vont se croiser et c'est ainsi qu'ils traverseront les différents mondes de Disney afin d'accomplir leur destinée.

Côté gameplay, on est sur de l'Action-Rpg avec des éléments d'Hack-and-slash, c'est accessible au plus grand nombre. Pour rappel, j'ai débuté l'aventure à 11 ans et je n'ai jamais eu à prêter la manette pour me débarrasser d'un challenge. On nous guide de sorte à ne pas être lâchés dans la nature tout en nous laissant explorer allègrement, ce que je reproche d'ailleurs au dernier opus sorti et à de nombreux jeux. Une myriade de sorts à combiner, des combos à activer, un bestiaire assez large composé de mobs liés aux mondes dont ils proviennent (des singes dans le monde de Tarzan, des poissons dans La Petite Sirène, enfin vous voyez le truc)... En parlant de la diversité offerte par les mondes, nous avons la possibilité d'intégrer à l'équipe des personnages provenant de ceux-ci, avec leurs propres caractéristiques à activer. Je reste loyale à l'équipe de base, mais c'est vrai que ne pas les avoir de temps à autre, bah ça fait du bien ! Il y a également des défis et des quêtes secondaires à accomplir dans votre épopée qui offrent des scènes post-crédits, et une satisfaction certaine, offrant une rejouabilité aux plus valeureux. Pour les habitués du genre, on retrouve également une arène à compléter, et un système de craft que ce soit pour les armes auprès des mogs ou pour la création de votre propre vaisseau Gummi auprès de TIC et TAC (oui oui, les tamias pas les bonbons) pour parcourir la voie lactée en toute sécurité, ou presque !

Le jeu nous offre une expérience que je trouve complète, bien qu'on dénotera des problèmes de gestion de caméra, et de sauts (notamment sur les derniers portages), mais mon point de vue est sans doute biaisé. J'aime m'évader lorsque je récupère ma manette, et c'est ce que ce jeu m'a permis, et me permet encore de faire aujourd'hui. Kingdom Hearts nous transmet une philosophie de vie utopique, et saura vous toucher, pour peu que vous lui laissiez une chance de le faire. Comme dans de nombreux JRPG, les valeurs véhiculées par Kingdom Hearts sont, à mon sens, emplies de bons sentiments.

Et qui sait, commencer un nouveau voyage n'est peut-être pas si difficile ?



Pour conclure

L'éternelle question du genre action au sein des JRPG a toujours suscité les passions de notre communauté, et la rédaction n'y échappe pas. Que ce soit avec des productions d'époque ou contemporaines, les jeux mentionnés dans cet article nous entraînent malgré nous dans de magnifiques aventures. Que l'on voyage aux côtés de Mickey pour une quête initiatique ou que l'on explore de nouvelles planètes avec Edge, le temps s'écoule sans que nous ne ressentions les battements de son aiguille. Les combats, qu'ils soient stratégiques, frénétiques ou même légers, nous démontrent qu'à côté d'une narration solide, comme celle propre aux JRPG, nous avons l'opportunité de vivre des expériences formidables. Cela étant dit, vous avez certainement vos propres préférences. N'hésitez pas à les partager dans la section des commentaires qui vous est réservée, ou bien rejoignez-nous simplement sur nos réseaux sociaux.

Partagez l'amour du jrpg
Sadness
Sadness

Fan d'Animation japonaise depuis le Club Dorothée et grand amoureux de JRPG (Shadow Hearts / Lost Odyssey / Les Kiseki)

Laisser un commentaire