Test de Dungeon Drafters - Aurez-vous une bonne main ?

Accueil / Test de Dungeon Drafters - Aurez-vous une bonne main ?
Partagez l'amour du jrpg

Si vous avez déjà joué à quelques rogue-lite, surtout ceux de ces dernières années, vous retrouverez des éléments rassurants en lançant le jeu, mais aussi quelques (bonnes) surprises. J'ai pu essayer Dungeon Drafters, le nouveau soft de chez DANGEN Entertainment, sur une Nintendo Switch Oled afin de préparer ce test. Le jeu est sorti depuis quasiment un an sur PC et nous pourrons mettre nos mains dessus, sur toutes les consoles de salon, ce 14 mars 2024. Comment s'inspire t-il de grands noms comme The Binding of Isaac ou Slay the Spire pour devenir un titre unique et ingénieux ? 

Dungeon Drafters - Quand le jeu de carte à collectionner rencontre l'exigence du rogue-lite

Un style de jeu pour les collectionneurs dans l'âme

Lorsqu'on commence Dungeon Drafters, nous devons faire un choix entre plusieurs personnages, ou disons plusieurs classes, comme dans beaucoup de RPG. Après avoir sélectionné notre classe, nous commencerons alors le tutoriel. Le jeu se présente comme une série de salles, chacune avec des ennemis dont nous devrons venir à bout afin de continuer notre aventure dans le donjon. Lorsque nous entrons dans une salle un combat s'enclenche. À ce moment, nous piochons des cartes venant de notre deck. Nous pouvons effectuer trois actions par tour, allant du déplacement à l'attaque simple, jusqu'à l'utilisation des cartes dans notre main. Une fois nos actions effectuées, c'est au tour de nos alliés (si nous en avons), puis enfin le tour des différents ennemis, possédant chacun un pattern et des actions uniques. Certains exploseront lorsqu'ils seront assez proches de vous, d'autres se téléportent ou cherchent simplement à vous transpercer de leurs épées.

Dans les donjons, vous trouverez parfois des salles plutôt particulières. Certaines vous soigneront et vous permettront de récupérer les cartes de votre défausse, tandis que d'autres vous demanderont, pour les ouvrir, de résoudre des énigmes. Enfin, certaines seront des épreuves vous permettant de mesurer votre force afin d'obtenir des récompenses pour la suite de vos pérégrinations.

Une fois votre exploration de l'étage du donjon pratiquement terminée, vous atterrirez dans une salle vous proposant deux choix : soit vous descendez plus profondément dans le donjon afin d'obtenir plus de récompenses et d'atteindre votre but final, soit vous retournez en ville pour sécuriser vos gains. Le jeu offre une variété de stratégies et de combinaisons de cartes, ce qui en fait une expérience captivante pour les amateurs de jeux de cartes et de rogue-lite.

Dungeon Drafters

Si vous faites le choix du courage plutôt que celui de la raison, alors vous continuerez votre descente dans le donjon afin de recommencer une nouvelle série de salles avec des ennemis plus puissants ou plus nombreux. Vous arriverez finalement dans la salle du boss du donjon, qui est certainement la partie qui m'a procuré le plus de satisfaction. Tout d'abord, pour quelqu'un qui n'est pas très doué dans les rogue-lite, c'est gratifiant d'avoir réussi à atteindre le boss sans mourir. Ensuite, c'est un plaisir de constater que le deck sur lequel j'ai passé du temps est vraiment efficace en combat. Enfin, les boss sont vraiment intéressants et se distinguent par des mécaniques différentes, allant de l'affrontement contre une femme-dragon à un combat contre un extraterrestre qui se multiplie pour occuper quasiment toute la salle.

Après avoir vaincu le boss du donjon, vous retournerez sur l'île, le lieu le plus important après les donjons (en même temps, c'est le seul). Dans cette ville, vous aurez l'occasion d'utiliser le butin que vous aurez récolté au fil de votre descente dans le donjon - la partie que j'ai appréciée en tant que fan de TCG. Vous y trouverez de l'or, des pierres précieuses et des boosters de différents types, en fonction du donjon que vous aurez exploré. Une fois ces boosters ouverts, vous pourrez ajouter les cartes qu'ils contiennent à votre deck. Pour ce faire, il faudra parfois modifier les runes de ce dernier. Une carte quatre étoiles rouge demande un deck contenant quatre runes rouges. Alors, serez-vous plutôt monochrome, par exemple en utilisant principalement des runes rouges pour infliger des dégâts, ou préférerez-vous un mélange de couleurs pour une approche plus polyvalente ?

Une histoire qui ne nous est pas étrangère

Lorsqu'on lance Dungeon Drafters, on nous explique l'histoire du monde des Quatre Coins, dans lequel nous allons mettre les pieds. C'est un monde où la magie et les cartes ne font qu'un. Les quatre Archétypes incarnent des magies puissantes qui doivent remplir les prières et les souhaits des peuples. Chacun a des buts et des objectifs précis selon ses caractéristiques. De cela naissent les 12 Saints, capables de mettre le pouvoir des quatre créateurs dans les cartes. Mais un jour, une cinquième force apparaît, nommée l'Étranger, dans le but de détruire le monde. Les 12 parviennent à le sceller, non sans certains sacrifices. Et nous voilà au début de notre aventure, lorsqu'un jeune homme, qui séjourne dans un endroit oublié du monde des Quatre Coins, réveille le sceau de l'Étranger afin de déchaîner son pouvoir avec de nouvelles cartes. Nous faisons donc partie de la croisade censée arrêter ce jeune homme, pour que notre monde reste en harmonie et que le chaos reste scellé comme les 12 l'avaient fait jadis.

J'aimerais maintenant vous parler d'un élément central, l'île. Chaque fois que vous perdrez dans un donjon, que vous vaincrez le boss ou simplement que vous le quitterez via un téléporteur, vous vous retrouverez dans cette ville. Pour moi, cet endroit est vraiment ce qu'on attend d'une ville dans un RPG : on y retrouve tout pour la suite de notre aventure. Vous avez quatre personnages qui vous donnent des quêtes liées aux quatre créateurs, le barman qui vous demandera de lui raconter après chaque visite d'un donjon votre aventure pour recevoir des récompenses, mais aussi plusieurs personnages qui vous donnent des petites quêtes annexes afin de vous familiariser avec le jeu. Ces quêtes sont purement annexes ; pour ma part, j'en ai laissé plusieurs de côté pour la simple raison qu'elles ne correspondaient absolument pas à mon style de jeu. Dans ce petit espace sans danger, vous pourrez aussi découvrir de petites activités comme la pêche ou encore un jeu d'énigme plutôt sympathique.

Dungeon Drafters

La collection de cartes pour seule mécanique ?

J'ai aimé mon expérience sur Dungeon Drafters, j'y retournerai sans hésitation. En revanche, le côté ouverture de boosters du jeu n'est pas son point fort pour moi. Bien sûr, le fait de créer plusieurs types de deck est une mécanique très intéressante. Essayer des mécaniques plus fun ou plus agressives est possible. Mais j'ai l'impression que la collection de cartes n'est pas si importante que le jeu aimerait nous le faire penser. Du fait de pouvoir acheter les cartes que nous avons déjà obtenues dans les boosters, nous nous retrouvons dans un cercle vicieux, car nous achèterons ce dont nous avons besoin pour vaincre les donjons sans devoir attendre de les trouver dans les boosters.

Les classes du jeu n'apportent pas de réel changement de gameplay, juste une différence dans le deck de base pour commencer l'aventure, qui est déjà très équilibré. Que vous sélectionnez le mage ou le pugiliste, vous pourrez jouer le même deck, car vos runes sont interchangeables. Si vous voulez un barde lançant des boules de feu, mais pouvant mettre des patates de forain, vous pouvez le faire. D'ailleurs, je reviens, je vais essayer ça de suite.

Dans Dungeon Drafters, comme dans beaucoup de rogue-lite, le jeu ne s'arrête pas après le dernier donjon. Il y a énormément de choses à récupérer afin d'enrichir continuellement votre expérience de jeu. Des secrets à découvrir, de nouvelles runes, des bibelots à obtenir qui vous donneront envie d'y retourner pour essayer des decks loufoques ou simplement destructeurs.

Une technique qui se tient à carreau

Il n'y a pas énormément de choses à redire sur la technique, pour rappel, j'effectue ce test sur Nintendo Switch. J'ai eu l'impression qu'à certains moments j'avais de faibles ralentissements dans certaines salles, ou encore une latence entre le moment où j'envoie l'action et le moment où celle-ci s'effectue. Je n'ai pas vu de problème graphique lors de mes différentes sessions.

Je ne dirais donc pas que cela a gâché mon expérience de jeu, car ce genre de choses se produisait rarement et survenait lors de mon entrée dans une nouvelle salle, certainement dû au nombre d'ennemis plus élevés dans certaines d'entres elles.

Une ambiance qui n'a que des atouts

Entrer dans un donjon donne une impression de découverte vraiment agréable, chacun d'eux possède une aura particulière. Certes les salles se ressemblent sur le plan technique, mais la ressemblance s'arrête là. Ils ont tous une ambiance différente, cela passe par les couleurs des salles, l'ambiance sonore du lieu, le bestiaire, mais également par la musique qui vous rappelle toujours que vous n'êtes pas au même endroit que votre run précédente.

Même la ville à sa propre ambiance, qui d'ailleurs change après chacune de vos descentes. Cela permet à Dungeon Drafters de donner une impression de vie, car l'atmosphère quand vous partez à l'aventure n'est pas la même que lorsque vous en revenez.

Dungeon Drafters Dungeon Drafters

Est-ce que Dungeon Drafters est l'as de trèfle qui pique ton cœur ?

Pour moi, ce jeu est un grand oui ! Comme dit en introduction, il s'inspire des plus grands, en piochant un peu dans le gameplay de l'un, l'ambiance de l'autre ou encore dans les idées de bestiaires. Mais il ne devient jamais une simple copie, il arrive à créer un jeu unique, autour de mécaniques déjà connues. Malgré quelques petits défauts, il reste un jeu qui arrive à se différencier de la concurrence par son gameplay et ses différentes ambiances. Il a tout ce qu'il faut pour se faire une place de choix dans le cœur des fans de rogue-lite et de deckbuilding.

Tu aimes notre site et tu veux nous aider ?

Rejoins notre Discord pour postuler à la rédaction !

Tu n'aimes pas écrire ? Alors partage notre contenu ou rejoins nous sur nos Réseaux Sociaux !

Tu veux soutenir le projet, découvre notre Patreon !

[ 7.5 ] Dungeon Drafters

  • Date de sortie (japon) : 27/04/2023
  • Date de sortie (Europe) : 27/04/2023
  • Développeur : Manalith Studios
  • Éditeur : DANGEN Entertainment
  • Consoles : Ps4, Ps5, Switch, PC, Series, One
  • Scénario 60%
  • Direction artistique 80%
  • Gameplay 75%
  • Plaisir 80%
  • Un gameplay prenant et ingénieux
  • Des ambiances toutes plus agréables les unes que les autres
  • Des boss originaux et différents
  • Énormément de choses à faire
  • Une histoire un peu simpliste
  • Les boosters utiles seulement au début
  • Des classes sans réels intérêts
Partagez l'amour du jrpg
Biobi
Biobi

Hello, je m'appelle Biobi ou Bastien de mon vrai prénom, j'ai 24ans et suis étudiant en psychologie.
Fan de la license Persona et Fire Emblem depuis que j'ai posé les mains sur le 5 et Three Houses.
J'ADOREEEE les visuals novels à l'eau de rose et les jeux avec des propositions étranges.
Me voilà maintenant pour espérer vous divertir et vous renseigner avec mes articles.

Laisser un commentaire