Test de Dragon's Dogma II - Une grande liberté, mais à quel prix ?

Accueil / Test de Dragon's Dogma II - Une grande liberté, mais à quel prix ?
Partagez l'amour du jrpg

Dragon's Dogma II a suscité de vives discussions à l'heure actuelle. Bien que nous comprenions la vision de Capcom, nous remettons en question la pertinence de cette approche en 2024. Ce compte rendu sera quelque peu particulier, car je n'ai pas moi-même joué à Dragon's Dogma ; c'est ma partenaire qui s'est plongée dans l'aventure. Notre analyse sera ponctuée de considérations plus théoriques ainsi que des réactions de ma moitié, basées sur des questions que j'ai préalablement formulées. Nous vous souhaitons à tous une excellente lecture.

Une histoire qui se répète... Inlassablement !

Le récit de Dragon's Dogma II se déploie dans un univers fantastique médiéval où règne un antique dragon immortel. Au cours de ses actes cruels, le dragon consume le cœur de ses victimes, les transformant en créatures maudites désignées sous le nom d'Insurgés, vous.

En tant qu'Insurgé, votre mission consiste à éliminer le Dragon afin de libérer le royaume de son oppression et de récupérer votre propre cœur dérobé par celui-ci. Cependant, vous ne serez pas seul dans cette quête, étant accompagné de Pions. Ces êtres énigmatiques sont entièrement dévoués à soutenir les Insurgés dans leur lutte, prêts à sacrifier leur existence pour les protéger.

Durant votre voyage, vous traverserez de nombreuses cités et royaumes dotés d'histoires qui leur sont propres, agrémentées de quêtes secondaires à accomplir. Parmi ces destinations, figure le luxuriant territoire de Vermund, un royaume peuplé d'humains gouverné par des rois Insurgés. Là, le joueur pourra s'impliquer dans une lutte pour le pouvoir royal tout en découvrant une conspiration sinistre concernant l'usurpation du trône par un faux Insurgé.

Un autre lieu d'importance est Battahl, une nation nichée dans des canyons et dirigée par des humanoïdes félins appelés Beastren. Ces derniers rejettent les Insurgés et leurs Pions, les considérant comme porteurs de malheur, et invoquent la mystérieuse Flamme vacillante pour les protéger des désastres.

En plus de ces grandes nations, il existe également des colonies plus modestes telles que la Sylve sacrée, où vivent les elfes préférant demeurer à l'écart des autres races et entretenir leur propre communauté.

Kuro : Fubi (ma moitié), trouves-tu l'univers de Dragon's Dogma II original, et si oui,  pourquoi ?

Je trouve que l'univers manque singulièrement d'originalité. En tant que joueur ayant une expérience approfondie des MMORPG asiatiques tels que Aion ou Lineage, je ne parviens pas à m'identifier à ce qui est proposé ici. De plus, le monde présenté semble résolument classique, sans réel élément marquant pour nous emporter.

Dragon's Dogma II, le test

La volonté de voyager découle peut-être de la liberté offerte par le jeu, mais je doute que ce dernier soit véritablement conçu pour un amateur de JRPG classique. À titre de comparaison, l'univers d'Elden Ring offre davantage d'originalité et de recherche visuelle dans ses boss et ennemis, ainsi qu'un environnement bien plus sombre.

Penses-tu que l'histoire soit captivante ? Aspires-tu sincèrement à poursuivre l'aventure jusqu'à sa conclusion pour en découvrir l'issue ?

Effectivement, je suis animé par le désir de démystifier l'identité de l'imposteur. L'usurpation de notre trône nous maintient dans un état de recherche perpétuelle de réponses. Au cours de notre périple, nous faisons la rencontre de plusieurs généraux qui nous fournissent des indices cruciaux pour démasquer l'imposteur. C'est à la fois intrigant et passionnant, bien que parfois l'histoire puisse se retrouver en retrait. Des heures peuvent s'écouler entre chaque révélation, ce qui peut altérer le rythme narratif.

Côté gameplay, que peux-tu nous dire sur le système de classe de Dragon's Dogma II ?

Dans Dragon’s Dogma II, le système de classe est conçu pour être flexible. Au commencement du jeu, quatre classes sont disponibles pour votre personnage principal, l’Insurgé, et votre Pion : Guerrier, Archer, Voleur et Mage. Toutefois, le jeu propose un total de dix classes. Au fil de votre progression, vous débloquerez des classes supplémentaires, certaines étant exclusives à l’Insurgé.

Pour débloquer les classes Champion et Sorcier, par exemple, vous devrez accomplir la quête En manque de classe. Cette quête est obtenue en discutant avec Klaus, le responsable de la Guilde des Classes de Vernworth. La quête vous demandera d’enquêter sur un vol d’armes et de les récupérer dans la Mine de Trevo, située au nord de la capitale.

Dragon's Dogma II, le test

Quant aux classes Archer-Mage, Chevalier-Mage, Illusionniste et Conquérant, elles nécessitent la découverte d’objets spécifiques ou de maîtres de classe. Par exemple, l’Illusionniste est l'une des premières classes avancées que vous pourrez débloquer.

Chaque classe offre un style de jeu unique et une approche distincte des situations. En formant un groupe avec votre Insurgé et des Pions de soutien, vous pouvez créer une dynamique où les forces de chaque membre sont amplifiées et les faiblesses minimisées.

Personnellement, j'ai eu une forte attirance pour le Voleur qui me faisait doucement penser aux Doubles Lames de Monster Hunter.

En ce qui concerne l'exploration, tu peux nous en dire un peu plus ?

Je suis totalement envoûtée par l’exploration dans Dragon’s Dogma II. L'aventure m’emmène dans un monde qui déborde de mystères et de défis à chaque tournant. Chaque instant, chaque lieu, il y a quelque chose qui sollicite mon attention et pique ma curiosité.

Mes Pions sont toujours à mes côtés, bavardant entre eux ou essayant de capter mon attention pour me guider vers un secret caché à proximité. Les chemins que j’emprunte se ramifient constamment, souvent de manière subtile, vers quelque chose d’indiscernable au loin, me poussant à découvrir ce qui pourrait être un coffre à trésor ou une nouvelle quête.

Et parfois, un énorme monstre apparaît abruptement, juste pour planer au-dessus de moi avant de nicher dans un endroit pas trop éloigné. Ces rencontres avec des créatures gigantesques et impressionnantes sont l’un des moments forts du jeu, offrant des combats difficiles qui resteront gravés dans ma mémoire.

Les pierres de faille, disséminées dans le monde ouvert, sont essentielles pour l’expérience de jeu. Vous pouvez obtenir des cristaux de faille en interagissant avec ces pierres dans le monde ouvert ou en combattant des ennemis.

Ces cristaux vous permettent de recruter d’autres Pions pour renforcer votre équipe. De plus, lorsque votre propre Pion gagne en niveau, il y a une chance pour les autres joueurs de l’engager. Si votre Pion aide d’autres Insurgés à travers différentes failles, il peut également gagner ces cristaux.

Les feux de camp, quant à eux, sont devenus des refuges essentiels pour moi lors de mes explorations, loin des tavernes et des villes.

J’ai trouvé ces feux de camp dans le monde ouvert, puis j’ai utilisé un matériel de camp pour l'installer. C’était un moment de répit bien mérité pour mon groupe, nous aidant à récupérer notre santé et notre endurance.

Dragon's Dogma II, le test

La nuit, ces camps étaient particulièrement utiles. Le monde de Dragon’s Dogma II est un lieu dangereux après le coucher du soleil, avec des créatures effrayantes qui rôdent et un champ de vision réduit. Mais grâce à ces feux de camp, j’ai pu braver les difficultés de la nuit et recharger mes batteries.

Ces camps offraient également la possibilité de cuisiner. En interagissant avec la marmite posée sur le feu, j’ai pu choisir parmi les différents morceaux de viande rouge que j’avais dans mon inventaire pour les faire griller. Après un bon repas et une bonne nuit de sommeil, mes personnages bénéficiaient d’un bonus temporaire qui modifiait la défense, la force ou encore la mobilité.

Et pour les affrontements, as-tu pris du plaisir à les enchaîner ?

Dans Dragon’s Dogma II, les affrontements sont un élément central du gameplay. Le système de combat en temps réel offre une grande variété d’actions possibles. Un aspect qui a retenu mon attention est la capacité de grimper sur les monstres géants pour les attaquer et identifier leur point faible.

Les ennemis dans le jeu sont divers et présentent différents niveaux de difficulté, allant des gobelins aux dragons. Chaque type d’ennemi a ses propres comportements et attaques, nécessitant des stratégies différentes pour les vaincre. Heureusement, nous pouvons diriger nos Pions en leur donnant des ordres pour améliorer leur efficacité au combat.

Dragon's Dogma II, le test

Enfin, c'est sans compter sur une IA défaillante à certains moments. Près des cours d'eau, certains personnages glissent inévitablement, ce qui entraîne leur mort instantanée, car il est impossible de nager. En effet, le redoutable Kraken a rendu mon expérience pénible, m'occasionnant une centaine de morts alors que je tentais trop souvent de m'approcher de l'eau ou de m'y faire propulser par des monstres.

Comment as-tu trouvé la direction artistique et la technique du jeu sur PS5 ?

La direction artistique de Dragon’s Dogma II est un élément clé qui contribue à l’expérience globale du jeu. Elle met en valeur les éléments fantastiques, en particulier lors des rencontres avec des créatures majestueuses comme le griffon, qui survolent les paysages. Les environnements dans le jeu sont vastes, offrant aux joueurs un monde riche à explorer. Des repères subtils sont intégrés dans la conception du monde, guidant les joueurs à travers leur exploration.

Dragon's Dogma II, le test

En revanche, du point de vue strictement technique, les changements soudains de taux de rafraîchissement d'images m'ont causé quelques belles migraines. Je ne comprends pas pourquoi un mode performance n'a pas été proposé, étant donné que les combats s'y prêteraient parfaitement. Le manque de fluidité global du titre est de loin son plus gros défaut.

Concernant la musique, je dirais qu'elle est plutôt classique et peu présente. Je n'ai pas ressenti de volonté de la part du studio de créer une ambiance sonore remarquable.

Quels sont les aspects qui t'ont procuré le plus de satisfaction dans Dragon's Dogma II ?

Jouer à Dragon’s Dogma II, c’est ressentir un sentiment de liberté constant. Je me suis rarement ennuyée, car il y a toujours quelque chose à faire. L’appât du gain est omniprésent, avec des coffres à ouvrir et des objets à ramasser à chaque coin de rue.

Même si la caméra n’est pas toujours optimale et que les combats peuvent être extrêmement rigides, je les ai trouvés palpitants et engageants. Chaque affrontement est un défi, une danse délicate entre l’attaque et la défense qui demande de la stratégie et de la réflexion.

Ce qui m’a particulièrement plu, c’est la fluidité de certaines quêtes. Pas besoin de les activer manuellement. Il suffit d’entrer dans une zone et les missions se lancent d’elles-mêmes. C’est une approche qui donne au jeu un rythme naturel et organique, où l’aventure et l’exploration sont toujours au premier plan.

Maintenant, quels sont les éléments qui t'ont fait perdre patience ?

Parfois, lorsque je me laissais emporter par l'exploration, je me retrouvais dans des endroits bien trop difficiles pour moi, ce qui entraînait une série de morts répétées. Cela m'a souvent contraint à charger d'anciennes sauvegardes, entraînant ainsi une perte de progression significative. Le fait qu'il n'y ait pas de déplacement rapide a eu, aussi, raison de ma patience. L'archaïsme du jeu sur ce point est une chose que je trouve indiscutablement honteuse.

Une conclusion ?

Personnellement, je trouve que Dragon’s Dogma II possède un charme indéniable. Son univers médiéval fantastique est très bien rendu, et il est difficile de lui trouver des défauts. Les combats, bien qu’ils soient ce qu’ils sont, restent engageants. De plus, l’aspect organique de la progression et la sensation de liberté constituent véritablement le ciment du jeu. Je suis consciente que Dragon's Dogma II ne plaira pas à tout le monde, néanmoins, il constitue une expérience appréciable si l'on sait s'abstraire de ses défauts.

Tu aimes notre site et tu veux nous aider ?

Rejoins notre Discord pour postuler à la rédaction !

Tu n'aimes pas écrire ? Alors partage notre contenu ou rejoins nous sur nos Réseaux Sociaux !

Tu veux soutenir le projet, découvre notre Patreon !

[ 7.5 ] Dragon's Dogma II

  • Date de sortie (japon) : 22/03/2024
  • Date de sortie (Europe) : 22/03/2024
  • Développeur : Capcom
  • Éditeur : Capcom
  • Consoles : Ps5, PC, Series
  • Scénario 60%
  • Direction artistique 80%
  • Gameplay 70%
  • Plaisir 90%
  • La direction artistique
  • Le système de Pion
  • Le bestiaire mythologique
  • L'exploration organique
  • Le système de quête
  • Le taux de rafraichissement
  • L'IA des pions, le pathfinding
  • Les déplacements à pied
  • Le Kraken
Partagez l'amour du jrpg
Kuro
Kuro

Enchanté, je suis le créateur de JRPGFR. Admirateur fervent de la culture pop japonaise, notamment des jeux de rôle japonais, j'ai l'ambition de partager ma passion auprès d'un public aussi vaste que possible. À l'âge de 37 ans, mon J-RPG préféré demeure Chrono Trigger ! Nous vous convions donc cordialement à nous rejoindre pour découvrir notre contenu !

Laisser un commentaire