Nexomon : Extinction est un rpg du style pokemon-like, chassez, attrapez et combattez des Nexomon dans un monde en 2D humoristique et plein de vie.

Pour commencer je vais vous parler de mon expérience vis a vis des jeux pokemon-like. J’ai commencé enfant avec pokemon version rouge sur gameboy (dans mes souvenirs le jeu était relativement dur). J’ai ensuite complètement lâché ce genre de RPG. Quand Pokemon Let’s go est arrivé sur switch je me suis dit qu’il fallait bien y rejouer. Surtout que cela allait me rappeler beaucoup de souvenirs et j’ai vraiment accroché. Ce qui a entraîné l’achat de la version Pokemon épée et depuis j’apprécie de nouveau ce type, les Pokemon-like.

Après cette introduction expliquant mon attrait envers ces jeux de rôles je vais vous parler du nouveau jeu style pokemon-like, Nexomon : Extinction. Le jeu est développé par Vewo Interactive Inc et est édité par PQube pour Nintendo Switch, PS4 et PC. Un premier épisode était sorti sur smartphone, hélas je n’y ai jamais touché. Je ne pourrai donc faire aucune comparaison, seulement sur le nouvel opus.

Nexomon

Scénario

Le jeu débute d’une bien étrange manière. On vous demande de choisir le nom de votre avatar et s’ensuit une cinématique où l’on vous fait comprendre que vous avez trahi plusieurs personnes et qu’un cataclysme est imminent par votre faute, sympa. Le jeu continue sur une sorte d’aéronef en plein accident où vous pourrez alors choisir le skin de votre avatar.

Après ces péripéties vous vous réveillez dans un orphelinat. On vous indique qu’aujourd’hui vous allez faire partie d’une guilde de dresseurs. Je ne vais pas en dire plus pour ne pas spoiler, mais sachez que malgré sa simplicité, le scénario fait correctement le taff. Entre scènes humoristiques et passages plus “dramatiques” le scénario réserve quelques surprises.

Je reviens sur le côté humoristique du jeu. Ce jeu est tout simplement bourré d’humour. Nous sommes accompagnés d’un PNJ nommé Coco et c’est majoritairement lui qui nous fait rire. Avec un design réussi, une langue bien pendue et une repartie à toute épreuve, on attend ses interventions avec impatience.

Graphismes

Le jeu est en Full 2D et est vraiment joli. Les maps sont colorées, bien agencées et remplies de détails. Les personnages sont en version chibi (très mignon) et certains personnages ont la chance d’être dessinés en apparaissant à l’écran pendant les conversations.

Le jeu a également droit a de très belles illustrations lors de moments importants du scénario. Le design des Nexomon est majoritairement réussi (surtout les évolutions) et s’éloigne assez des design de Pokemon. Ce qui nous montre que ce jeu n’est pas qu’une pâle copie mais, un titre à part entière. Petit bémol : certains Nexomon avant leurs évolutions font très “jeu smartphone” mais cela reste rare.

Nexomon

Gameplay

Ah ! Venons en au point le plus important du jeu ! Vous avez déjà joué à Pokemon ou des Pokemon-like ? Si oui vous ne serez pas perdus, si non vous ne serez pas perdus non plus. Car le gameplay est simple. Il y a trois types de mécaniques : le déplacement sur des maps en 2D, les combats et la capture de Nexomon.

Déplacement sur la map

Le jeu est en full 2D et votre personnage se déplace de haut en bas et de gauche à droite, c’est tout. Pas de déplacement en diagonale. Pendant vos déplacements vous pouvez interagir avec des PNJ, des éléments du décor, ouvrir des coffres, accéder à votre inventaire, etc.

Nexomon

Combat au tour par tour

Que ce soit pendant les combats de dresseurs ou contre des Nexomon sauvages la mécanique reste la même. Le Nexomon en tête de votre équipe apparaît dans l’arène et plusieurs options s’offrent à vous : compétences, objets, changer de Nexomon ou fuir (impossible dans certaines situations). Concernant les compétences vous en avez quatre par Nexomon. Vous devez donc les utiliser à bon escient, en fonction du type de votre adversaire (feu, eau, ténèbres, etc.) et également faire attention à la jauge d’NRJ (énergie) de vos Nexomon.

Pour faire simple, une compétence coûte tant de points d’NRJ et elle n’est pas illimitée. Principe classique des RPG, Points de vie et points de mana. Pendant les nombreux combats, il arrivera régulièrement que votre Nexomon perde beaucoup de vie ou soit la victime d’une altération d’état et c’est là que les objets entrent en compte.

Nexomon

Capture de Nexomon

Avec plus de 300 Nexomon disponibles, vous allez passer beaucoup de temps à essayer de tous les capturer. Sur ce point, le jeu innove d’une manière intéressante. Vous devez toujours affaiblir le Nexomon que vous voulez capturer en lui réduisant ses HP (ne pas le tuer hein, le pauvre).

Une fois ses points de vie suffisamment réduits, vous allez ouvrir le menu capture. À ce moment-là, plusieurs statistiques apparaissent avec des pourcentages : Nourri (vous pouvez donner à manger aux Nexomon sauvages pendant les combats), NexoTrap choisi (les fameuses Pokeball), Fatigué (HP), Effet de statut et Autre (je vous laisse découvrir). Plus les pourcentages augmentent dans ces statistiques plus vous aurez de chances d’attraper le Nexomon sauvage.

Une fois que vous lancez votre NexoTrap, une combinaison de touches apparaît et vous devez finir la QTE avant le temps imparti pour réussir votre capture.

Nexomon

Bande sonore

Un point sur la bande son du jeu qui est globalement réussie. La musique accompagnant vos combats est bien rythmée (quoique un peu répétitive au bout du 1000 ème combat). La musique des combats de dresseurs est particulièrement bien réussi et est agréable à écouter. Concernant les musiques des maps, elles restent assez générique et se laissent écouter sans forcément être mémorables, sauf celle des “îles Drakes” qui pour moi est une des plus réussies du jeu. Certains Nexomon font un cri en apparaissant en combat. Les personnages et PNJ sont muets ce qui n’est absolument pas dérangeant.

Contenu

Le contenu de Nexomon : Extinction est conséquent, entre le scénario principal, les nombreuses quêtes annexes disponibles et la capture de petites bébêtes, vous n’avez pas le temps de vous ennuyer ! Point à souligner, certaines quêtes annexes sont très drôles à accomplir, par exemple un fantôme m’a demandé d’aller chez lui pour supprimer son historique de navigation internet afin qu’il repose en paix, vraiment sympa !

Pour conclure sur Nexomon : Extinction

Nous avons là un très bon jeu qui de prime abord ne paie pas de mine, mais se révèle accrocheur et addictif. Il n’est pas exempt de défaut non plus. Par exemple il n’y a pas de sprint, ce qui rend les déplacements sur la map assez long. Certains problèmes de traduction sont à souligner également (rien de grave je vous rassure). Et le dernier point faible (pour ma part) l’argent est très long à obtenir en sachant que les objets et NexoTrap coûtent relativement chères.

Le début de mon aventure s’est résumé en de multiples aller-retours entre les hautes herbes et l’infirmerie. Même en sachant tout ça, je vous conseille fortement ce jeu si vous êtes amateurs du genre et de pokemon-like. Avec un tarif attrayant, un univers et des Nexomon attachants, une durée de vie conséquente ce jeu a tout pour lui. Allez-y foncez !

Vous pouvez voir la bande-annonce du jeu ici

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur la page Facebook de JRPGFR !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee

Nexomon : Extinction
8/10

Avis de la rédaction

Plus

  • Gameplay simple et efficace
  • Design des Nexomon
  • Longue durée de vie
  • 2D vraiment jolie
  • Tarif attractif

Moins

  • Pas de sprint
  • Argent difficile
  • Aller-retours pour soigner ses Nexomon