Gematsu s’est récemment entretenu avec Keisuke Kikuchi, producteur du jeu Fairy Tail développé par Gust, qui a répondu à quelques questions de fans en prévision du lancement mondial du RPG cette semaine. [Lien de l’article Anglais de Gematsu]

Gematsu : Qu’est-ce qui a motivé la décision de faire du jeu Fairy Tail un RPG au tour par tour plutôt qu’un genre différent comme le RPG d’action ?

Keisuke Kikuchi, producteur chez Gust : Cela a permis au jeu d’être accessible à tous les joueurs, donnant à chacun la possibilité d’utiliser son personnage préféré pour déclencher des attaques magiques telles que les capacités de Chaînes magiques et les attaques magiques légendaires. Je pense que ce système a également permis au jeu d’afficher plus facilement les personnages travaillant ensembles.

Fairy Tail

Gematsu : Lors de la planification du jeu Fairy Tail, quels sont les caractéristiques et les éléments que vous avez décidé qu’il devait avoir pour rendre le jeu unique en son genre ?

Kikuchi : Quelques-uns des éléments comprennent la possibilité de combattre les membres de votre guilde en face à face en utilisant le système de “duel”, et la possibilité d’utiliser la magie extrême comme les capacités de chaîne magique, ce qui permet de détruire éléments du décors en utilisant le système de sur-dommages. Je pense que ce sont quelques-uns des systèmes les plus “féeriques” que nous avons mis en place dans le jeu.

Gematsu : Considérant que le jeu commence dans l’arc de l’île de Tenrou, faites-vous quelque chose pour aider les nouveaux venus à s’habituer aux personnages et aux décors de la série ? Pourquoi commencer à partir de là ?

Kikuchi : L’équipe et moi avons regardé l’histoire de Fairy Tail dans son ensemble et avons choisi l’arc des grands jeux magiques car beaucoup des personnages principaux apparaissent en force dans cette partie de l’histoire. De plus, le retour de Natsu après 7 ans pour faire revivre la guilde a également bien fonctionné en tant qu’élément du jeu. Magnolia contient également “La maison de Lucy” où les joueurs peuvent voir un court résumé de l’histoire”.

Gematsu : Il y a 16 personnages jouables. Qu’est-ce qui a motivé le choix des personnages jouables ? Y a-t-il des personnages que vous n’avez pas pu inclure et que vous aimeriez pouvoir inclure ?

Kikuchi : Nous avons beaucoup réfléchi à qui nous allions inclure dans le jeu de base. L’équipe et moi nous sommes concentrés sur l’ajout de personnages jouables non seulement de la guilde Fairy Tail, mais aussi des autres guildes. Nous préparons d’autres personnages jouables en tant que DLC pour élargir la liste au-delà des 16 personnages qui sont dans le jeu de base.

Fairy Tail

Gematsu : Y a-t-il des plans pour le contenu téléchargeable après le lancement ? Si oui, à quoi pouvons-nous nous attendre ? De nouveaux costumes, de nouveaux personnages jouables, etc.

Kikuchi : Oui, nous travaillons à l’ajout de nouveaux personnages jouables, de missions et d’un mode photo. (Cela a depuis été annoncé officiellement).

Gematsu : Combien de temps faut-il pour vider le jeu ? Peut-on s’attendre à des éléments d’après-jeu qui permettront aux utilisateurs de continuer à jouer même après la fin du jeu ?

Kikuchi : Il faudra environ 20 à 30 heures pour terminer l’histoire principale, et il y a du contenu que les joueurs peuvent aborder après cela également. Par exemple, il y a des quêtes de haut niveau de rang S, et un personnage très fort qui n’a pas rejoint le groupe de Natsu dans le manga ou l’anime original. Nous espérons vraiment que les joueurs s’amuseront avec tout ce contenu post-game.

Gust

Gematsu : La version anglaise ne comportera que des voix-off en japonais, mais envisage-t-on de sortir un dub en anglais à l’avenir ? Bandai Namco, par exemple, a récemment publié un dub en anglais pour Justice 2 de My Hero One en tant que mise à jour gratuite plusieurs mois après la sortie initiale du jeu.

Kikuchi : Il n’est pas prévu de sortir un dub anglais pour le moment. Nous en tiendrons compte à l’avenir et nous ferons référence à d’autres titres qui l’ont fait dans le passé.

Gematsu : Y a-t-il des différences notables entre les versions japonaise et anglaise ? Ou entre les versions PlayStation 4, Switch et PC ?

Kikuchi : Il n’y a pas de différences régionales ou de plate-forme pour ce titre.

Gematsu : Après Fairy Tail, y a-t-il une chance que Gust travaille sur un autre manga dans le futur ?

Kikuchi : Bien que j’aimerais faire de Fairy Tail une série de jeux, j’aime les mangas et les anime depuis mon enfance, donc j’aimerais faire des versions de jeux de différentes séries si j’en ai l’occasion.

Fairy Tail Gust

Gematsu : Peut-on s’attendre à d’autres changements majeurs par rapport à ce que les fans attendent de Gust à l’avenir ? Par exemple, personne ne s’attendait à ce que Gust travaille sur une Licence connue. Pourrait-on s’attendre à d’autres surprises, comme le fait que Gust s’attaque à des genres jusque-là inconnus ?

Kikuchi : Tout comme le RPG Night of Azure, Gust relève toujours de nouveaux défis. J’espère que vous attendez avec impatience nos futurs titres.

Gematsu : Merci pour votre temps, Kikuchi-san !

Fairy Tail est sorti aujourd’hui sur PlayStation 4, Switch et PC via Steam en Europe et au Japon et le 31 juillet en Amérique du Nord.

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur la page Facebook de JRPGFR !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee