Rajan Zed, un homme politique indien américain et président de l’Universal Society of Hinduism, a protesté contre l’utilisation de divinités hindoues dans la série Shin Megami Tensei d’Atlus.

Shin Megami Tensei est un JRPG dans lequel le joueur recrute des personnages mythiques issus de divers panthéons. Des divinités hindoues telles que Shiva, Vishnu, Ganesha, Hanuman et d’autres sont toutes apparues dans les personnages jouables de la série, y compris dans son dernier opus, Shin Megami Tensei V.

Zed éprouve des difficultés avec le fait de qualifier les divinités hindoues de “démons”, un mot qui, selon lui, évoque un “esprit maléfique” ou un “diable”.

Il affirme que c’est un blasphème envers la religion hindoue et qu’une entreprise responsable comme Sega Sammy Group, qui possède Atlus, ne devrait pas banaliser les croyances des autres.

Shin Megami tensei V

“Faire passer les dieux et déesses hindous, très vénérés par les fidèles, pour des démons est un sacrilège”, a déclaré aujourd’hui Rajan Zed, homme d’État hindou, dans une déclaration au Nevada.

“Une entreprise prétendument responsable comme Sega Sammy Group, qui prétendait “être à la hauteur des attentes éthiques et publiques de la société”, ne devrait pas s’adonner à la banalisation des croyances profondes des “autres” et ridiculiser des communautés entières”.

Il a déclaré qu’il n’était pas contre la liberté d’expression et qu’il n’avait aucun problème à ce que les thèmes et les dieux hindous soient utilisés dans les médias grand public, mais qu’il fallait le faire de manière respectueuse.

Zed souhaite que le président de Sega Sammy, Haruki Satomi, présente des excuses et suggère à l’équipe d’Atlus de réévaluer ses systèmes et procédures et d’envoyer son personnel suivre une formation de sensibilisation aux questions religieuses et culturelles afin que de tels contenus inappropriés ne soient plus inclus à l’avenir.

Shin megami tensei

Le politicien hindou a déjà critiqué Shin Megami Tensei IV : Apocalypse pour la représentation de Krishna comme antagoniste dans le jeu.

Il convient de noter que le terme “démon” dans Shin Megami Tensei fait référence à toutes les divinités surnaturelles du jeu, même les anges sont des “démons” dans la série. Ce terme est basé sur le mot grec “daemon/daimon” qui peut être traduit approximativement par “dieu“, “esprit” ou “pouvoir surnaturel” et n’avait pas la connotation négative qu’on lui connaît aujourd’hui.

Shin Megami Tensei a également utilisé des divinités de nombreuses autres confessions comme démons dans ses jeux. Les divinités judéo-chrétiennes et bouddhistes sont ainsi représentées dans des interprétations positives et antagonistes.

Shin Megami Tensei V est actuellement disponible en tant qu’exclusivité Nintendo Switch.

N’hésitez pas à réagir à nos articles sur le Twitter 🐤 de JRPGFR avec le hashtag #JRPGFRpourTous  💋 !

Soutenez JrpgFR sur Tipeee

Kuro Azeus

administrator
Enthousiaste du JRPG depuis 2010, j'ai dans l'espoir de voir un jour ce genre trop peu reconnu traverser nos frontières.