Nous nous retrouvons une nouvelle fois pour parler d'une série que j'affectionne, The Legend of Heroes. Il est question ici de The Legend of Heroes: Trails from Zero qui n'était jamais arrivé en Europe (sorti en 2010 sur PSP au Japon). Qu'en est-il de cette production sur studio Nihon Falcom ? Le jeu est-il aussi bien que ses prédécesseurs ? Peut-il être joué sans avoir fait les anciens opus ? C'est ce que nous allons découvrir ensemble tout au long de ce test.

Test réalisé en ayant joué une trentaine d'heures au jeu.

Avant-Propos

Avant toute chose, il est important de répondre à une question que tout le monde se pose en s'engageant dans ce grand périple qu'est la licence The Legend of Heroes.

The Legend of Heroes: Trails from Zero est le quatrième titre de cette grande histoire et il est important de noter que, pour comprendre son univers et son intrigue, il nous faut savoir où nous mettons les pieds.

 

Pour faire simple, la série Trails se découpe actuellement en quatre parties :

  • l'Arc de Liberl (Trails in the Sky FC / SC / TC)
  • L'Arc de Crossbell (Trails from Zero / Azure)
  • L'Arc d'Erebonia (Trails of Cold Steel I / II / III /IV)
  • L'entre deux (Trails into Reverie)
  • L'Arc de Calvard (Kuro no Kiseki I / II)

Si nous devions étayer un peu la chose, l'Arc Crossbell que nous allons voir se déroule en même temps que les deux premiers épisodes de Trails of Cold Steel, mais dans une région différente.

De là, vous allez me dire qu'il est impossible de commencer par The Legend of Heroes: Trails from Zero alors que dans le fond, tout est possible si nous arrivons à nous mettre à jour où nous documenter comme il se doit. Si vous souhaitez faire l'impasse sur l'Arc de Liberl, ce n'est pas préjudiciable, mais je ne peux que vous conseiller de regarder quelques vidéos ou bien de lire certains résumés. Par contre, ce qui est sûr c'est qu'il ne faut pas faire The Legend of Heroes : Trails of Cold Steel III sans avoir faire l'Arc de Crossbell sinon vous ne comprendrez pas toutes les réponses que ce dernier apporte.

Bref, là n'est pas le sujet. J'espère que vous appréciez ce test et attendez-vous à de légers spoilers sur l'Arc de Liberl.

Nous pouvons remercier la team Geofront pour cette traduction anglaise, tout d'abord parce que c'est une team amatrice qui a ensuite été contactée par NIS America pour apporter officiellement The Legend of Heroes: Trails from Zero ainsi que Trails to Azure en occident.

Histoire de Trails from Zero

Comme vous l'avez sans doute compris, The Legend of Heroes: Trails from Zero est le premier jeu de l'Arc Crossbell et son histoire se déroule environs six mois après les évènements de The Legend of Heroes: Trails in the sky the 3rd. Cependant, elle s'éloigne de Liberl, introduisant une toute nouvelle partie du royaume ainsi qu'un ensemble de personnages que vous ne connaissiez pas, ou peut-être que si…

Comme les évènements de l'Arc de Liberl et de Phantasma sont terminés, il ne sera donc pas question d'Estelle et de Joshua, mais bel et bien d'un nouveau chapitre pouvant se faire, non sans mal, sans l'Arc précédent.

Crossbell se situe au milieu des deux grandes puissances que sont l'Empire Erebonian et la République de Calvard. Cette dernière est cependant corrompue par la mafia et différentes organisations criminelles que nous aurons le plaisir de découvrir tout au long de l'aventure.

Vous incarnez donc Lloyd Bannings, un jeune homme de 18 ans originaire de Crossbell. Il retourne dans sa ville natale pour suivre les traces de son défunt frère et rejoindre le service de police de Crossbell. À son arrivée, il apprend qu'il est affecté à une toute nouvelle unité, la Special Support Section (ou S.S.S.). Cette dernière est chargée de petites missions sans importance. Il rencontre ses nouveaux coéquipiers, Elie MacDowell, la petite-fille du maire, Tio Plato, un jeune génie et Randy Orlando, un ancien soldat un peu trop porté sur les filles et l'alcool.

Vous l'aurez compris, cette unité n'est pas la meilleure est sera surtout moquée par les médias et méprisée par le reste de la police. Pourtant, Lloyd et ses amis vont continuer à tout faire pour rendre la ville plus agréable. Au fil des chapitres, vous découvrirez qu'un mal encore plus grand menace la ville de Crossbell.

L'intrigue se déroule de la même manière qu'un The Legend of Heroes: Trails in the sky. L'histoire se met en place, en présentant les personnages ainsi que le monde qui nous entoure avec de nombreuses quêtes secondaires, mais les choses s'intensifient au fil des chapitres. The Legend of Heroes: Trails from Zero se veut plus sombre que son prédécesseur et ne se targue pas d'un cliffhanger devant nous obliger à jouer à sa suite pour tout comprendre. Il laisse cependant un ou deux mystères non résolus, justes pour vous rendre curieux de ce que The Legend of Heroes: Trails to Azure peut vous offrir.

Si nous devions donner un avis sur nos quatre protagonistes et leurs personnalités, nous pourrions sans doute dire que ce sont des archétypes de personnalités habituelles dans le monde du JRPG. Cependant, l'une des forces de Falcom et de la série est de rendre ses personnages consistants avec une réelle histoire, un passé plus ou moins sombre. Ils en deviennent attachants au fur et à mesure de notre aventure et ça, c'est bien ! Si vous avez apprécié les personnages de la série Trails in the Sky ou bien même de Trails of Cold Steel, vous ne pourrez que les aimer !

Un petit mot sur la traduction de la team Geofront qui est de très bonne facture, certes dans la langue de Shakespeare, mais on a au moins la chance de pouvoir enfin comprendre "légalement" le titre. Le seul point noir restant concerne surtout la compréhension de The Legend of Heroes: Trails from Zero pour un néophyte qui est certes, tout à fait possible, mais avec quelques lacunes comme la description d'un "bracer" (une sorte de missionnaire civil) ou du monde de Zemuria avec ce qui s'est passé en Liberl (pour plus de détail, faites Trails In the Sky). Le joueur se retrouve donc avec une abondance d'informations qu'il comprendra, mais sans les tenants et les aboutissants.

Si vous vous engouffrez dans The Legend of Heroes: Trails from Zero, il faut donc avoir aussi l'envie d'aller plus loin et si on apprécie la série, on en aura l'envie !

Réalisation

Techniquement, même si le jeu est basé sur les épisodes PSP qui était un mélange de sprites en SD sur des décors en 3D, The Legend of Heroes: Trails from Zero se dote d'une image restaurée en HD et en 60 images par secondes avec une intégration d'un doublage complet pour l'histoire principale (avec les voix japonaises uniquement). Nous avons aussi droit à un mode accéléré que j'utilise personnellement pour certaines quêtes annexes ou prendre de l'expérience quand j'en ai le besoin. Nous pouvons aussi zapper les cinématiques en combat, ce qui est assez agréable si nous jouons en difficulté accrue.

Une information qui risque de faire grincer des dents certains joueurs est la différence entre le titre sur PS4 et Switch. En effet, les joueurs PlayStation ont droit à une version du jeu graphiquement inférieure à celle qui sort sur PC et Nintendo Switch. Il y a plusieurs raisons à cela, comme le rapporte James Galizio (rédacteur en chef de RPGSite). En résumé, il s'agit d'une différence de portage. Falcom a développé Trails from Zero, qui est sorti au Japon sur PSP en 2010. Un remaster pour PS4 et Vita connu sous le nom de Trails from Zero Kai est sorti en 2020, toujours au Japon. Aucun des deux n'a jamais fait l'objet d'une traduction officielle en anglais. Kai présente, entre autres, des graphismes améliorés et davantage de doublages. En 2020, une traduction anglaise a été publiée par Geofront, et en utilisant ce travail comme base, et les fonctionnalités ajoutées dans Kai, l'éditeur NIS America sort la version de Trails from Zero sur PS4. Le problème est que les versions PC et Switch du jeu ont été traitées par l'icône du modding PC Durante AKA Peter Thoman, et son studio PH3. Les deux versions reçoivent donc une ergonomie et des améliorations graphiques supérieures à celles qui étaient présentes dans Kai, et qui ne le sont pas dans la version PS4 du jeu. Il y a donc des fonctionnalités supplémentaires disponibles sur PC et Switch. Certes cela n'entache en rien la qualité du jeu, mais il est tout de même anormal d'avoir ce type de traitement aujourd'hui par rapport à un titre datant de 2010 sur des supports pouvant le faire tourner parfaitement, voire mieux.

The Legend of Heroes: Trails from Zero reste tout de même un beau jeu et il garde le style graphique habituel de la firme. Le tout est cohérent et, si votre but n'est pas de jouer à un jeu juste pour sa qualité graphique et surtout que vous avez aimé les Trails in the Sky, foncez ! Les animations en combat sont aussi de très bonnes factures et restent très fluides.

En termes de chara-design, nous retrouvons la personne qui a traité des jeux comme Star Ocean The Last Hope et le résultat est plutôt bon. Les personnages sont pour la plupart charismatiques que ce soient les grands méchants ou bien notre petite équipe. De plus, les portraits changent d'expressions quand les personnages parlent ce qui facilite grandement l'immersion dans le scénario.

En termes de compositions musicales, elles remplissent leurs rôles et les vétérans retrouveront certaines musiques connues, mais je n'en dis pas plus. L'OST est donc très bonne et on se retrouve à chantonner certaines musiques comme la mélodie de Way of Life qui est l'opening de The Legend of Heroes: Trails from Zero. De toute façon, Falcom ne m'a jamais déçu au niveau de ses musiques qui restent tout bonnement épiques, quelle que soit la situation donnée.

En définitive, le jeu regorge de qualités, comme ses prédécesseurs et successeurs. Il ne faut pas se fier à sa qualité graphique qui est en deçà des standards d'aujourd'hui, car la série des The Legend of Heroes regorge d'aspects positifs qui en font des titres à faire absolument.

Gameplay

Si vous êtes un adepte de la série, vous ne serez pas dépaysé par le système de combat qui est quasiment identique la série des Trails in the Sky. Nous retrouvons donc une nouvelle fois face à un RPG au tour par tour avec un déplacement case par case. Les monstres étant toujours visibles sur la carte ou dans les donjons, vous pourrez bénéficier de quelques avantages si vous les frappez sans qu'ils ne vous voient.

Le placement est une partie inhérente du jeu pendant les batailles. Vous pourrez vous déplacer pour éviter une attaque demandant un temps d'incantation ou surtout faire en sorte que tout le monde puisse bénéficier d'une magie de régénération selon la zone d'effet. La dimension stratégique du titre est très intéressante, surtout dans les difficultés supérieures où un mauvais pas vous offrira un Game Over.

Si nous entrons dans les détails de ce système à la fois simple et complexe. Le combat se passe selon un ordre d'action des personnages. Selon votre chance, différents bonus peuvent s'adjoindre à vos coups comme la possibilité de faire un critique, de gagner des CP (Crafts Points) ou des EP (Energy Points) ou bien même de pouvoir attaquer deux fois.

De plus, un nouveau type d'attaque fait son apparition dans The Legend of Heroes: Trails from Zero, le Team Rush. À la manière d'un Persona, vous attaquerez les ennemis avec toute l'équipe selon une zone donnée. J'ai remarqué, au fur et à mesure de mon aventure, que cette dernière n'apparaissait plus quand vous aviez l'avantage en début de combat, ce qui permet, en outre, de pouvoir amasser de l'expérience plus rapidement contre des ennemis lambda.

Les Crafts font toujours partie intégrante du jeu. Ils se gagnent au fur et à mesure de la montée en niveau et permettront à nos héros de pouvoir annuler une incantation, d'analyser l'ennemi et de retarder l'ordre d'action de ce dernier. Outre les Crafts, les S-Crafts, également connus sous le nom de Super Crafts, sont des Crafts similaires et peuvent être généralisés comme une extension plus puissante qui peut être utilisée pour attaquer, défendre ou soutenir les personnages et les ennemis. Les S-Crafts sont généralement uniques à un personnage et sont acquis lorsque les personnages augmentent leur niveau. L'utilisation des S-Crafts en combat nécessite 100 CP et peuvent avoir un effet supplémentaire lorsqu'ils sont utilisés avec le maximum de 200 CP comme un boost avec Aura Rain de Elie.

Au fur et à mesure de l'histoire, vous aurez aussi la possibilité d'apprendre des attaques combinées (Combo Crafts) avec vos différents personnages, ce qui est une bonne alternative aux S-Crafts. Par contre, les découvertes de ces dernières sont assez nébuleuses, car il faut faire attention aux Bonding Points qui est un système basé sur des événements ou en offrant des cadeaux permettant au personnage principal de se lier avec une sélection d'autres personnages. Ce système est introduit pour la première fois dans Trails from Zero et il n'y a aucun moyen de savoir l'état d'avancement de ce dernier.

Au niveau des Arts, ils se récupèrent toujours en obtenant des Sepiths divisés en type (le feu, l'eau, le vent, etc.). C'est en oblitérant les monstres que vous pourrez en avoir. Dès que cela est fait, un magasin spécialisé permettra à votre équipe de créer des Quartz permettant ainsi à vos personnages d'utiliser ces fameux Arts. Vous devez, pour ce faire, les insérer dans votre Enigma qui est un dispositif permettant à nos héros d'utiliser la magie, mais aussi de communiquer. Selon différents choix de placement, vous aurez droit à des magies plus ou moins différentes. Les Sepiths sont aussi le seul moyen d'emmagasiner de l'argent rapidement, car les monstres ne vous en donneront pas (outre le fait de faire des quêtes annexes).

Et si nous parlions de Crossbell !? Cette ville sera votre HUB et c'est dans ce dernier que vous pourrez acheter de l'équipement, faire évoluer vos armes, trouver vos quêtes et j'en passe. Les U-Materials permettront à nos héros de créer des armes très puissantes et introuvables à la vente. Ces derniers ne se trouvent pas facilement, car nous en recevrons soit après une quête ou selon un taux de drop assez bas contre certains monstres. Vous trouverez, aussi, dans cette grande ville, un Casino dans lequel vous pourrez effectuer quelques mini-jeux comme le Poker ou bien des magasins permettant d'acheter des vivres pour cuisinier des bons petits plats boostant votre puissance en combat. Bien sûr, la pêche est toujours présente ! Si vous l'aviez aimée dans Trails in the Sky, faites-vous plaisir ! Et pour les amoureux du Lore, il y a toujours la recherche des livres afin d’étoffer le background du titre si vous avez cœur à lire chaque petit texte.

Au niveau de l'histoire du jeu, on se retrouve avec un système de chapitre qui se déroule sur plusieurs jours. Vous aurez donc accès à des missions secondaires sachant que certaines étant cachées, et une mission principale qui fera avancer la trame scénaristique.

Trails from Zero a donc un Gameplay bien huilé, comme ses prédécesseurs avec un système de combat toujours aussi fun. Le seul problème que nous pourrions lui reprocher est sa longueur par rapport à la mise en place de l'histoire. Comme nous ne connaissons pas les personnages et Crossbell, les premiers chapitres mettent du temps à présenter tout le monde. Après, il faut aimer les jeux avec beaucoup de textes et s'accrocher, mais le jeu en vaut la chandelle.

Conclusion de Trails from Zero

The Legend of Heroes: Trails from Zero est un bon J-RPG. Il vous faudra au moins une quarantaine d'heures pour en venir à bout, même plus si vous souhaitez faire toutes les quêtes annexes. De plus, si vous jouez en difficulté accrue, il vous faudra prendre un peu d'expérience afin de ne pas se faire rouler dessus par certains boss du jeu. En tout cas, Falcom nous montre une nouvelle fois son savoir-faire pour l'une de ses séries phares. L'histoire est prenante et même si, je me répète, par rapport à mes tests de la série, foncez si vous êtes un amateur de J-RPG. Surtout si vous avez le cœur assez accroché pour entrer dans la série des Kiseki, car vous finirez sûrement par devenir, comme nous, de grands fans.

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

The Legend of Heroes: Trails from Zero
8.5

Chef-d'œuvre !

  • La durée de vie
  • Le scénario
  • Aurevoir les Bracers, Bonjour la Police !
  • Le système de combat
  • Texte en anglais
  • Mise en place de l’histoire assez longue
  • Peu d’innovations par rapport à Trails in the Sky
  • Une version PS4 différente de la Switch et PC
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Sadness

editor
Fan d'Animation japonaise depuis le Club Dorothée et grand amoureux de JRPG (Shadow Hearts / Lost Odyssey / Les Kiseki)