Il y a des jeux qui passent inaperçus, et d'autres qu'on ne voudrait jamais oublier. Etrian Odyssey est un jeu à mettre dans les deux cases. Déjà à l'époque de la Nintendo DS, c'était un jeu qui par sa difficulté pouvait en rebuter plus d'un. Mais en plus de cela, le gameplay était loin de faire l'unanimité. Sadness et moi-même, nous sommes penchés sur la sur la question de ce qui fait de cette licence une petite pépite et pour quoi elle doit absolument revenir sur Nintendo Switch.

La licence Etrian Odyssey - Un chef-d'œuvre intemporel

Etrian Odyssey est un dungeon crawler sorti en 2007 sur Nintendo DS. Développé et édité par Atlus, le jeu a été conçu par Kazuya Niinou connu pour le jeu Trauma Center sorti sur la même console.

Si vous êtes un habitué du J-RPG avec des univers gigantesques, du gameplay d'action, des scénarii profonds, etc. Dites-vous bien que ce n'est pas ce qu'Etrian Odyssey a à offrir.

Etrian Odyssey renvoie à la grande époque des RPG sur PC, dans la veine de Wizardry. L'exploration de donjons est présentée dans une perspective à la première personne, avec des déplacements case par case et combats au tour par tour.

Etrian Odyssey
Etrian Odyssey IV

Progresser et aller à l’essentiel

La progression du personnage est plus lente que dans les RPG modernes, et le jeu récompense généralement la réflexion et la patience plutôt que l'imprudence. Etrian Odyssey est un jeu difficile qui convient aux joueurs hardcore qui aiment l'optimisation et la construction d'équipe de personnages. La difficulté en est le principal attrait. Vous avancez case par case pour grappiller ne serait-ce qu'une petite quantité d'expérience, pour ensuite retourner vous reposer à l'auberge.

C'est la base de tout RPG ou J-RPG que nous connaissons actuellement. La magie dans la série des Etrian Odyssey est le sentiment de dépassement de soi et d'accomplissement que nous ne retrouverons presque plus dans les J-RPG contemporains (excepté Soul Hackers 2 à partir du mode difficile) car les jeux se veulent plus casualisés pour toucher un maximum de joueurs.

Absence volontaire de scénario

Il n'y a pas vraiment d'intrigue ou de scénario dans cette licence. Vous êtes un héros qui devra cartographier plusieurs étages d'un donjon rempli de monstres plus cruels les uns que les autres. Les seuls dialogues présents résideront dans des échanges simples autour des actions du quotidien de votre héros (Se reposer à l'auberge, acheter des armures ou des armes, déposer des requêtes…). Donc ne vous attendez pas à une grande profondeur dans l'intrigue ou à de longues conversations (et parfois, ça fait du bien).

Cependant, cela ne semble pas être un défaut dans Etrian Oddyssey. Vous aurez le plaisir d'aller à l'essentiel en vous occupant de vos petites affaires, d'accepter quelques quêtes et de vous consacrer à vos tâches : cartographier le donjon, obtenir des objets à vendre, monter de niveau et acquérir des compétences.

Etrian Odyssey

La façon dont vous visitez la ville dans laquelle vous faites vos actions hors exploration mérite d'être définie. Vous ne pouvez pas vous balader de bâtiment en bâtiment comme vous le faites souvent dans les J-RPG.

Tous les endroits explorables tiennent dans un menu. Une fois que vous avez sélectionné un lieu, vous vous retrouvez à l'intérieur du bâtiment et quelques options s'offrent à vous. Ce n'est pas un fait troublant que vous ayez un accès facile à toutes les installations d'Etria sans avoir à vous déplacer.

Certains regretteront peut-être de ne pas se promener dans les villages, mais il y a beaucoup de donjons à parcourir. Mais l'essentiel du jeu n'est pas là, votre but est de cartographier les différents étages du donjon et cela vous demandera beaucoup de temps et surtout de patience. Le reste des fonctionnalités sont habilement construites pour vous faire perdre le moins de temps possible pour vous replonger immédiatement dans votre aventure.

Explorer et découvrir les mystères d’Etrian Odyssey

L'aspect le plus important du jeu, comme cela devrait être évident maintenant, est l'exploration. Il y a une forêt souterraine profonde près d'Etria, prête à être explorée par les nombreux aventuriers. Au début, une partie de la première section est cartographiée, mais vous vous rendrez vite compte qu'une fois que vous vous enfoncez un peu plus dans la forêt, la carte ne montre que la zone dans laquelle vous avez marché (si vous avez activé cette option).

Le stylet à la main

Vous devrez dessiner vous-même les murs (ou les bordures), les escaliers, les emplacements des trésors, les points de pop d'objets… Sur la carte. Et c'est vraiment nécessaire pour se souvenir de l'emplacement d'une porte particulière (qui pourrait devenir accessible plus tard).

Vous marquez ces emplacements en dessinant les frontières avec votre stylet et en plaçant les icônes disponibles sur la carte. Le système est assez intuitif et c'est normal dans le sens où c'est ce que vous ferez le plus souvent en donjon.

Un jeu exigeant

Un autre aspect du jeu que vous découvrirez rapidement après quelques avancées mineures dans la forêt, c'est la difficulté. Dans l'ensemble, vous vous en sortirez assez bien dans la forêt si vous êtes patient et si vous prenez soin de monter en niveau tout en acquérant les bonnes compétences. Même s'il ne s'agit pas d'un jeu outrageusement difficile, il n'est pas question de se précipiter.

Il s'agit en fait d'un jeu d'exploration de donjons avec quasiment aucune explication. Des monstres dangereux se cachent dans chaque nouvelle section et sont bien plus dangereux que ceux du niveau précédent.

Au moment où vous parvenez à vous débarrasser des monstres de la zone en cours, vous avez l'impression de tout recommencer dans la zone suivante. Je pense que c'est un point positif. Cependant, si vous êtes un joueur habitué à ce qu'on lui prenne la main, il va falloir vous faire du mal durant les premières heures de jeux pour essayer, mourir et rechercher les faiblesses des ennemis qui grouillent dans les différents étages du donjon.

À noter que même si le jeu se veut exigeant, les joueurs peuvent choisir le mode Pique-nique pour une difficulté réduite ou le mode Expert impitoyable qui mettra à l’épreuve les habitués de la série. Ce fut un ajout fort notable sur les titres comme Etrian Odyssey Untold : The Millennium Girl et Etrian Odyssey 2 Untold : The Fafnir Knight

Etrian Untold, où une histoire qui donne du goût à l'exploration

Il existe deux jeux de la série Etrian qui offre la possibilité de donner lieu à un jeu un peu plus consistant en termes d'histoire. Pour beaucoup, tout RPG a un besoin viscéral de ce dernier.

C'est pour cela que Etrian Odyssey Untold : The Millennium Girl et Etrian Odyssey 2 Untold : The Fafnir Knight ont vu le jour.

Etrian Odyssey Untold : The Millennium Girl est un remake du premier opus sorti en 2008. Ce dernier propose deux modes :

  • Un mode clasique pour les puristes du D-RPG
  • Un mode histoire.

Ici, vous incarnez un Highlander et rencontrez l'équipe d'enquête de la Bibliothèque Midgard et la mystérieuse amnésique Frederica alors que vous travaillez dans un but commun : découvrir la vérité derrière les anomalies dont souffre Etria et les secrets enfermés dans la mémoire de Frederica.

Certes il ne faut pas s'attendre à une folle histoire mais elle a un but, donner une raison de parcourir les différents donjons. De plus, cette dernière nous apporte des scènes cinématiques de très bonnes factures.

Pour ce qui est de Etrian Odyssey 2 Untold : The Fafnir Knight vous incarnerez un héros, accompagné de son ami d'enfance Flavio. Vous enqueterez sur un mal menaçant la ville de Lagaard. Vous ferez alors la rencontre d'une princesse devant effectuer un rituel dans les ruines du Gunimgagam dans le but de protéger la cité contre ce fameux mal.

Les FOE que seraient les monstres difficiles sans monstres cauchemardesques

FOE est un acronyme pour Formido Oppugnatura Exsequens aux États-Unis, Foedus Obrepit Errabundus en Europe ou Field On Enemy au Japon. Les FOE sont comme des petits boss, et ne doivent pas être combattus la première fois que vous entrez dans un étage ou une strate, car vous risqueriez d'être tué par l'un d'eux.

Les FOE ont tendance à être statistiquement beaucoup plus forts que tous les autres ennemis d'une strate ou d'un donjon donné et il faut les tester ou les observer avant de risquer la mort pour en tuer un.

Un groupe bien préparé peut vaincre un FOE pour profiter de ses objets uniques et de ses grandes quantités d'EXP. Ces monstruosités sont plutôt des obstacles à éviter qui sont présents pour rendre votre exploration plus rude.

Rater et recommencer

Vous gagnez des niveaux en battant des monstres. Après avoir accumulé un certain nombre de points d'expérience, vos personnages passent au niveau supérieur. Les personnages reçoivent alors un point de compétence qui peut être attribué à une statistique ou une compétence spécifique.

Si vous attribuez des points de compétence de manière aléatoire, un personnage de niveau 20 sera beaucoup plus faible qu'un personnage de niveau 12 qui a suivi une voie spécifique.

Heureusement, le jeu offre une solution à ce problème. Il existe une option dans la ville qui vous permet de perdre 10 niveaux et de recommencer la configuration de votre personnage de manière plus optimisée.

De plus, vous pouvez aussi envoyer un personnage à la retraite, ce personnage sera donc perdu, mais il laissera la place à un nouveau personnage et celui-ci recevra des points de compétence bonus basés sur le niveau du personnage envoyé à la retraite.

Être économe sinon rien

Dans la licence Etrian Odyssey, la difficulté ne réside pas que dans les combats, mais elle est fortement présente dans la gestion de l'argent. Chacune des pièces que vous gagnez doit être mûrement dépensée. Le prix des nuits à l'auberge augmente constamment et les matériaux récoltés ne vous rapporteront pas énormément d'argent, mais ceux-ci seront par contre utiles pour débloquer de nouvelles armures et armes.

Pourquoi le format serait parfait pour Nintendo Switch

Cette licence est clairement parfaite pour atterrir sur la dernière console de Nintendo. En mode portable, il serait tellement intéressant de pouvoir utiliser le mode tactile de la console pour éditer la cartographie des différentes strates des donjons.

Nous pouvons voir que le système similaire fonctionne étonnamment bien avec des jeux comme Mary Skelter, Labyrinth of Refrain: Coven of Dusk, ou encore le moins populaire Lost Child.

Le fait de jouer en portable pour des petites sessions nous permettrait sans doute d'avancer sur les cartographies ou de battre quelques ennemis dans des sessions de grands sans pour autant avoir peur de rater des portions de scénario. Comme c'est une licence qui demande un certain investissement.

L'expérience pourrait aisément se reprendre lors de transport ou sur les différentes pauses de la journée dans le sens où vous pouvez vous arrêter à n'importe quel moment en jaugeant votre état d'avancement dans le donjon.

Tout espoir n'est pas perdu car en 2021 le directeur général d'Atlus Naoto Hiraoka a donné quelques éléments au magazine Famitsu concernant l'avenir de la série.

"Nous n'avons pas encore fixé de calendrier, mais nous aimerions fournir de plus amples informations sur le nouveau projet Etrian Odyssey annoncé il y a quelques années. En dehors de cela, nous travaillons sur un autre grand projet qui, selon nous, sera une surprise. C'est frustrant, j'ai vraiment envie de vous en parler (rires), mais veuillez attendre encore un peu pour l'annonce officielle."

Toujours est-il que le genre a toute sa place sur Nintendo Switch. Les fans peuvent tout de même retrouver des expériences similaires avec les licences citées plus haut, mais elles manquent cruellement d'une composante qui fait toute la saveur de la licence Etrian Odyssey : l'exigence et le dépassement de soi.

Liste des jeux de la licence

  • Etrian Odyssey - 2007 - Nintendo DS
  • Etrian Odyssey II : Heroes of Lagaard - 2008 - Nintendo DS
  • Etrian Odyssey III : The Drowned City - 2010 - Nintendo DS
  • Etrian Odyssey IV : Legends of the Titan - 2013 - Nintendo 3DS
  • Etrian Odyssey Untold : The Millennium Girl - 2014 - Nintendo 3DS
  • Etrian Odyssey 2 Untold : The Fafnir Knight - 2016 - Nintendo 3DS
  • Etrian Odyssey V : Beyond the Myth - 2017 - Nintendo 3DS
  • Etrian Odyssey Nexus - 2019 - Nintendo 3DS

Quel jeu de la licence prendre ?

Sans équivoque, si votre but est de tenter une aventure dans le monde de la série Etrian, il faut faire Etrian Odyssey Nexus.

Ce dernier est un festival de références à tous les opus de la série comme le simple fait d'avoir accès à plus de 19 classes provenant des anciens opus. Il ne faut pas s'attendre à une histoire comme l'avait fait la série Untold mais ce qui est sûr, c'est qu'Etrian Odyssey Nexus est un bel hommage.

Et vous ? Connaissiez-vous la licence Etiran Odyssey ? Sinon êtes-vous tentés par l'expérience ? Dites-le-nous en commentaire !

Pour en savoir plus sur ce jeu ou cette licence, vous pouvez aussi suivre ce lien !

Réagissez à nos articles sur Twitter avec le hashtag #jrpgfr !

Réagissez à nos articles sur notre page Facebook !

Si tu veux rejoindre l'équipe de rédaction, postule ici !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Ramonjaheren
Ramonjaheren
2 jours il y a

J’ai bien aimé votre présentation de la série. Un retour de la license (et de la langue française) me ferait chaud au coeur. Par contre je vois mal un changement en écran unique du jeu, là où 2 écrans c’était très pratique pour faire nos cartes

Kuro Azeus

administrator
Enthousiaste du JRPG depuis 2010, j'ai dans l'espoir de voir un jour ce genre trop peu reconnu traverser nos frontières.