Accueil / Tour par tour dans le JRPG — La rédaction vous parle de ses préférences !

Tour par tour dans le JRPG — La rédaction vous parle de ses préférences !

Partagez l'amour du jrpg

Le tour par tour dans le JRPG peut parfois avoir des allures bien différentes. Entre technicité, position des personnages, ergonomie des menus... Les différences peuvent parfois être gigantesques. La rédaction s'est penchée sur le sujet et vous donne leur préférence à travers trois jeux qu'ils estiment être leur favori en termes de tour par tour. Bonne lecture.

Kuro — L'amateur de Yo-kai

Yo-kai Watch premier du nom, développé par LEVEL-5 et sorti sur 3DS en 2013, se distingue par l'utilisation d'une roue de combat. Jusqu'à six Yo-kai peuvent être placés dans un cercle, avec trois Yo-kai en combat et trois Yo-kai en attente. Les affrontements se déroulent de manière automatique, les Yo-kai choisissant leurs propres actions, qu'il s'agisse d'attaquer, d'utiliser des techniques spéciales ou même de flâner. Le rôle du joueur se limite à effectuer certaines actions.

Premièrement, le joueur peut utiliser des objets pour apporter des bonus aux Yo-kai alliés en combat ou pour facilité la capture des Yo-kai ennemis. Deuxièmement, il est possible de cibler un adversaire avec une épingle pour que vos personnages l'attaquent en priorité, ce qui peut s'avérer utile contre les boss. Troisièmement, il est essentiel de purifier les Yo-kai alliés qui ont été envoûtés par l'ennemi en les retirant temporairement du combat et en résolvant un mini-jeu sur l'écran tactile. Enfin, les Yo-kai alliés peuvent activer leur technique spéciale, appelée Âmultime, une fois leur jauge d'âme remplie, bien que son exécution dépend, elle aussi, de la résolution d'un mini jeu sur l'écran tactile.

La composition de l'équipe de Yo-kai joue un rôle important dans les combats. Chaque Yo-kai fait partie d'une tribu, avec des spécialités telles que l'attaque, les techniques puissantes ou la défense. Avoir plusieurs Yo-kai de la même tribu peut modifier le déroulement des combats et offrir des bonus. De plus, chaque Yo-kai possède sa propre personnalité, ce qui influence sa façon de combattre. Il est possible de modifier la personnalité en utilisant des livres dédiés, ce qui peut être bénéfique dans certaines situations.

Les Yo-kai sont également associés à des éléments tels que feu, eau, foudre, etc. Chaque élément a ses propres forces et faiblesses, mais l'impact de ces éléments dans les combats est relativement limité. Connaître les éléments des Yo-kai n'est pas essentiel pour progresser dans le jeu. Enfin, les Yo-kai peuvent être équipés d'objets pour améliorer leurs capacités.

Globalement, LEVEL-5 prend un malin plaisir à bafouer les codes du tour par tour classique en changeant littéralement ce que nous avons pu voir dans d'autres licences du même type (Dragon Quest Monster Joker, Pokémon...). Le tour par tour n'a jamais été aussi dynamique, entre le changement de Yo-kai en tournant la roue ou lors des mini-jeux, à faible chalenge certes, mais terriblement addictifs. Le combat dans Yo-kai Watch s'impose comme une véritable bouffée d'air frais pour les fans de RPG de collection de monstres.

Naturel - L'incompris

Il y a plein de jeux qui sont restés et demeurent encore incompris dans la sphère des JRPG. Je pourrais parler de notre ami FFXIII, mais il n'en est rien. J'ai plutôt choisi le très déprécié The Last Remnant. Combats au tour par tour, bestiaire important, créatures hideuses, mais aussi monstres rares, très rares, trop rares ! Développé et édité par Square Enix en partie, il est, pour ma part, un excellent jeu... pour peu que l'on s'y intéresse vraiment.

The Last Remnant, Square Enix, tour par tour

The Last Remnant propose un gameplay qui brise les codes chez Square Enix. Les combats qui vous attendent se déroulent sous l'effet d'unions et de kyrielles d'ennemis. Les unions vous appartiennent et c'est à vous de les créer grâce aux compagnons recrutés en amont. Ce qui est intéressant, c'est que chaque combat sera différent dans le sens où vos ennemis s'adaptent à votre niveau. Plus de compétences vous possédez, plus vos ennemis en ont !

Les combats se déroulent au tour par tour sous vos ordres. C'est à vous décider quelles actions chaque personnage de chaque union va utiliser. Les ennemis, souvent nombreux, peuvent intercepter vos mouvements et interférer dans vos attaques. Cela peut modifier les commandes que vous aviez mis tant de temps à sélectionner ! Un personnage d'une union peut prendre l'initiative de soigner un autre personnage alors que vous aviez demandé autre chose. Il y a des paramètres incontrôlables dans The Last Remnant, apportant son lot de profondeur.

Aussi, à force d'utiliser telle ou telle compétence, celle-ci évolue vers un autre niveau, et pourra même changer de nom au fur de vos progressions. Il en va de même pour l'utilisation des objets, des compétences physiques et magiques, mais vous ne savez pas comment, ni quand ça évoluera !

Après voir fini le jeu à 100%, j'ai toujours envie d'y retourner pour ses combats toujours différents et pour toute la profondeur stratégique que ce titre occasionne. De nombreuses tactiques se débloquent au fur et à mesure de votre avancée dans l'histoire.

The Last Remnant, Square Enix, tour par tour

The Last Remnant est un jeu incroyablement complet, brisant les codes du genre, tout en proposant des défis de taille pour ceux et celles qui veulent bien s'y aventurer !

Sadness – The Legend of Heroes c’est la vie !

Pour de nombreux joueurs, le RPG au tour par tour semble avoir disparu, car il n'est plus présent dans les gros jeux tels que Final Fantasy et autres. Pourtant, ces derniers existent toujours et continuent de nous faire découvrir de nouvelles choses tout en évoluant avec le temps.

Lorsque nous avons abordé cet article pour partager nos préférences en matière de tour par tour, mon choix s'est rapidement porté sur une série que j'apprécie : The Legend of Heroes. Elle propose une histoire titanesque qui se déroule depuis quelques années à travers différents arcs, notamment celui de Liberl, de Crossbell, et enfin celui d'Erebonia. Les personnages sont hauts en couleur, surtout si l'on s'intéresse à leurs histoires, et le gameplay envoie du lourd, avec la joie de retrouver des techniques aussi explosives qu'un bon Omnislash de Final Fantasy VII.

Le gameplay de The Legend of Heroes peut sembler assez simple, car il repose sur le fait de voir les monstres sur la carte et de pouvoir les attaquer grâce à des attaques spéciales pour leur tendre une embuscade. Lorsque vous entrez en combat, vous vous retrouvez sur un terrain de jeu où vos personnages ont un ordre défini en fonction de certaines statistiques. À partir de là, vous avez plusieurs choix : attaquer, vous déplacer, utiliser de la magie ou des Crafts (les techniques du jeu). En plus de tout cela, vous avez également la possibilité d'utiliser des Brave Orders, qui permettent, par exemple, à vos personnages de bénéficier d'un gain en critique et de briser plus rapidement la barre de "break". Tout cela rend la licence, en particulier Trails into Reverie, le dernier opus sorti chez nous, agréable à jouer et surtout très profond si l'on s'intéresse à tout ce qui en découle. Les sorts ne s'acquièrent pas en gagnant des niveaux, mais en insérant des quartz dans votre ARCUS, qui peut lui-même accueillir deux "master quartz" vous octroyant des sorts et des statistiques supplémentaires.

En exploitant ce système de jeu et en équipant les accessoires appropriés, vous pouvez créer des magiciens exceptionnels et même des héros pratiquement invincibles.

La cerise sur le gâteau est sans aucun doute le fait que dans la série, le gameplay s'améliore avec le temps... The Legend of Heroes: Trails into Reverie a pris tout ce qu'il y a de meilleur dans la licence et l'a magnifié. Par exemple, avec la "Valiant Rage", votre équipe peut effectuer une attaque de groupe pour se soigner ou augmenter ses attaques physiques. De plus, chaque technique de vos personnages en met plein la vue, ce qui, à mon avis, est l'un des grands atouts d'un bon système de tour par tour. En effet, le jeu doit proposer un système novateur et agréable à regarder. C'est dans ce cas précis que je pense que la série The Legend of Heroes est l'une des meilleures de notre époque dans le genre du tour par tour. Si vous souhaitez retrouver ce qu'il y a de meilleur, il n'y a aujourd'hui qu'une série capable de hisser ce sous-genre vers de nouveaux sommets, mais ce n'est que mon avis.


En conclusion, le tour par tour joue un rôle essentiel dans l'expérience que l'on peut faire d'un JRPG. Chacun des titres abordés démontre à sa manière l'importance de cette mécanique de jeu pour enrichir la stratégie, la profondeur et l'immersion du joueur. Yo-kai Watch, avec sa roue de combat, offre une approche dynamique du tour par tour en impliquant le joueur dans des choix tactiques spécifiques. De son côté, The Last Remnant brise les codes habituels en offrant des combats uniques et imprévisibles grâce à ses unions et à la complexité des interactions. Enfin, The Legend of Heroes fait preuve d'une évolution constante du système de tour par tour, avec des mécanismes de gameplay bien pensés, permettant aux joueurs de créer des stratégies variées pour affronter les ennemis et leurs sorts éblouissants. En somme, le tour par tour demeure un pilier fondamental pour ces jeux, leur conférant un attrait intemporel et captivant pour les amateurs de RPG qui cherchent à relever des défis tactiques stimulants. Qui a dit que le tour par tour n'était pas dynamique ?

Partagez l'amour du jrpg

Kuro
Kuro

Enchanté, je suis le créateur de JRPGFR. Admirateur fervent de la culture pop japonaise, notamment des jeux de rôle japonais, j'ai l'ambition de partager ma passion auprès d'un public aussi vaste que possible. À l'âge de 37 ans, mon J-RPG préféré demeure Chrono Trigger ! Nous vous convions donc cordialement à nous rejoindre pour découvrir notre contenu !

2 commentaires

Laisser un commentaire

  1. Rahlalala Naturel qui me met bien en citant The Last Remnant , ce jeu du démon.

    On ne t'explique absolument RIEN et c'était aux joueurs de tout découvrir j'avais adoré ça même si ça ne se fait plus de nos jours.
    J'ai craché du sang dessus et j'avais + de 200h de jeu dessus

    J'ai encore un souvenir qui me revient : C'était contre un mob élite ( la reine Jhana je crois ? ) c'était la première fois que je voyais le concept de Synergies ( alors que j'avais un nombre d'heure déja conséquent sur jeu ) . ça m'avait marqué.

    Soyons honnête : la majeure partie des joueurs maintenant veulent qu'on les tiennes par la main et il faut tout expliquer sinon ça va pas. Par conséquent ils ne pourront jamais apprécier ce jeu a sa juste valeur.

    Maintenant je reconnais que les combats avaient une bonne part de RNG quand même.et que l'histoire était très moyenne

    Tellement de souvenirs qui affluent en lisant ce titre... Merci pour l'article comme d'hab !

    • Merci pour ce commentaire plein de bonnes ondes.
      On sent bien que tu as eu des difficultés sur ce jeu, et c'est normal ! Plus tu combats, plus tu élèves le niveau des monstres, c'est pour ça que le combat contre la reine Jhana qui se déroule en 3 étapes est extrêmement difficile selon ton niveau de grade. Si tu es trop élevé, le combat paraît absolument impossible à cause des synergies à répétition ! Bien vu.
      J'ai fini le jeu à 100% et c'était du pur kif pour moi. Et tu as raison, on ne sait pas grand chose sur le développement des compétences, des personnages, mais c'est génial !
      Merci à toi pour ce retour apprécié !