[Long 1] RPG dans nos consoles... Comment en sommes nous arrivés là ?

Accueil / [Long 1] RPG dans nos consoles... Comment en sommes nous arrivés là ?

Partagez l'amour du jrpg

Les jeux de rôle, ces contes interactifs où l'imagination s'épanouit, ont laissé leur empreinte indélébile dans l'univers du jeu. Parmi eux, Dungeons & Dragons (D&D), joyau des premiers instants, a tracé la voie, en 1974, avec une humble enveloppe budgétaire et seulement mille exemplaires pour témoins. Cent dollars suffisaient à peine à esquisser ses illustrations, recrutant toute âme qui tenait un crayon, pour quelques pièces à peine. Mais dans les méandres de cette création, les développeurs ignoraient qu'ils donnaient naissance à un prodige. Les RPG consoles, et les RPG en général, s'abreuveraient des sources de D&D, des œuvres de J.R.R. Tolkien, de l'échiquier et de l'épopée littéraire du passé, de l'Épopée de Gilgamesh, pour écrire une histoire nouvelle, une légende de notre culture.

Le RPG à l'origine

D&D, véritable éveil des sens, invite chaque joueur à façonner son héros, à embarquer pour une aventure fantasmagorique où le Maître du jeu, conteur et gardien, tisse l'intrigue. Depuis sa naissance, il y a près d'un demi-siècle, il a captivé plus de trois millions d'âmes éprises de rêves et d'exploits, marquant les esprits bien au-delà du cercle des initiés.

RPG, Donjon et Dragon, Octopath Traveler

Dans l'écheveau des années, d'autres fils se sont tissés. RuneQuest, le classique de 1978, a offert son système de règles en partage, donnant vie à d'autres jeux, comme Call of Cthulhu, et propageant son influence à travers tout le genre. Warhammer, conçu dans les années 1980, a érigé son propre empire, se déclinant en jeux vidéo, où les batailles épiques trouvent leur écho. Puis, dans l'horizon des années 1990, un vent nouveau a soufflé. Vampire: The Masquerade, né de l'union entre RuneQuest et l'inspiration gothique, a osé mêler l'horreur à la bravoure des héros (médiévaux) fantastiques, créant une alchimie déroutante, ensorcelant les joueurs avides de sensations fortes.

RPG, Donjon et Dragon, Octopath Traveler

Mais l'année 1993 a marqué un tournant. Magic: The Gathering, conçu par Richard Garfield, est né des échos des RPG fantastiques, notamment de D&D. Toutefois, sa nature était autre, bien éloignée des jeux de table traditionnels, se déployant en cartes à collectionner. Garfield, privé de l'expérience directe de D&D à ses débuts, a sculpté son œuvre à partir des murmures des conteurs, créant une nouvelle forme de magie ludique. Ainsi naquit un genre nouveau, porté par des noms familiers comme Yu-Gi-Oh et Pokémon, donnant vie à un univers de duels envoûtants.

Mais le passage de Magic sur les scènes du jeu n'a pas été sans heurt. Wizards of the Coast (WotC), les maîtres des cartes, abandonnèrent les terres des RPG en 1996 pour se consacrer aux jeux de cartes à collectionner. Une trahison ressentie par les cercles des passionnés, où l'on sentit l'amertume d'une rupture. Les entreprises émergèrent, s'éteignirent, et même l'éditeur de D&D, TSR, vacilla sous le poids de l'insolvabilité avant d'être racheté par WotC en 1997. Ainsi la survie devint-elle le mot d'ordre, laissant place à des intrigues filées, des mondes minutieusement tissés, des séries de jeux multiples. Un écho qui se répercuta dans l'univers des RPG sur console, où les sagas longues devinrent la norme.

Les années 80 et 90 furent un temps d'entrelacs entre les les RPG de plateaux et les RPG sur console. D&D et ses récits d'aventures fantastiques ont laissé une empreinte indélébile sur les jeux vidéo, notamment sur l'épopée de Dragon Quest, dont l'influence fut majeure. Points de vie, points d'expérience, développement des personnages, fiches de caractéristiques, attributs chiffrés comme la force ou la dextérité : autant de traits essentiels qui se sont ancrés dans l'essence même des RPG.

RPG, Donjon et Dragon, Octopath Traveler

Et ainsi, le Japon s'est érigé en métropole du RPG, source inépuisable de classiques, établissant sa suprématie dans le monde du jeu. Un amour profond pour le genre, qui se distingue parfois dans les contrastes culturels entre les RPG occidentaux et japonais (<- nous sommes ici).

Ainsi s'entrelacent les fils de cette grande fresque, où les RPG, devenus légendes, continuent d'écrire leur histoire, tissant des mondes imaginaires où les rêveurs se réunissent, à travers les siècles, à travers les époques, gardiens d'une passion intemporelle.

L'entrée du RPG sur nos consoles

Les années 1981 virent l'émergence de RPG tels que Wizardry, Ultima et Might and Magic. En parallèle à l'apogée de la popularité de D&D, Wizardry offrit une traduction graphiquement riche du gameplay inspiré du RPG adapté aux PCs. Inspiré à son tour par D&D et le système d'instruction assistée par ordinateur PLATO de l'Université de l'Illinois, Wizardry ainsi que d'autres jeux inspirèrent Yuji Horii à créer Dragon Quest en 1986. Il accorda une grande importance au récit et à l'implication émotionnelle avec une interface simplifiée afin d'introduire les RPG Occidentaux sur le marché japonais des consoles, donnant ainsi naissance au genre que nous connaissons tous.

Chrono Trigger, sorti en 1995, est souvent considéré comme l'un des plus grands jeux de tous les temps. Développé par Square pour la Super Nintendo, il inaugura la série Chrono et réunit une équipe de rêve composée de Hironobu Sakaguchi, créateur de Final Fantasy chez Square, Yuji Horii, créateur de Dragon Quest chez Enix, et Akira Toriyama, auteur du manga Dragon Ball et concepteur de personnages pour Dragon Quest.

Chrono Trigger marqua une rupture avec les mécaniques traditionnelles des JRPG de l'époque en abandonnant les rencontres aléatoires. Ce système constituait la pierre angulaire de jeux tels que Pokémon, Dragon Quest et Final Fantasy. Au lieu d'être pris par surprise par des ennemis au hasard au cours de votre voyage, ceux-ci étaient visibles sur la carte principale, et l'interaction déclenchait le combat directement sur la carte plutôt que sur un écran dédié.

RPG, Donjon et Dragon, Octopath Traveler

Son système de combat "Active Time Battle", également présent dans Final Fantasy, permettait aux personnages d'agir après l'écoulement d'un chronomètre personnel, offrant ainsi une expérience de jeu différente des traditionnels jeux au tour par tour. Les rencontres aléatoires pouvaient parfois poser des problèmes de niveaux de difficulté, mais certains jeux tels que Fallout 1 et 2, Final Fantasy XII et la série Kingdom Hearts ont résolu cette problématique en limitant le nombre d'ennemis dans une zone.

Le concept du voyage dans le temps de Chrono Trigger et ses multiples fins ont contribué à solidifier de nouveaux éléments clés utilisés dans les RPG. Les RPG purent s'appuyer sur leurs propres innovations ainsi que sur l'inspiration des jeux de plateaux et de la littérature fantastique pour explorer des récits à une échelle bien plus vaste. Ils se débarrassèrent également du rôle de maître du jeu, offrant ainsi une plus grande liberté de conception et d'envergure. L'immersion fut élevée à un niveau supérieur grâce aux graphismes, à la musique et au gameplay, permettant ainsi au genre de s'épanouir dans ce nouveau média.

En 1987, Final Fantasy donna naissance à une série inspirée des RPG précédents, qui s'est vendue à plus de 159 millions d'exemplaires et a créé ou popularisé des fonctionnalités désormais courantes dans les RPG. Final Fantasy IV fut une étape marquante pour le genre avec son scénario dramatique et sa focalisation sur le développement des personnages. Final Fantasy VII ouvrit la voie à la commercialisation massive des RPG sur console. Peter Molyneux, créateur de Fable, déclara qu'il avait "défini le genre" pour lui, Greg Zeschuk, fondateur de BioWare, affirma qu'il avait eu "un impact majeur" sur le travail de BioWare, et Jonas Mattsson, artiste pour le RPG d'action The Witcher 3, le cita comme une "grande influence" et son "premier RPG".

RPG, Donjon et Dragon, Octopath Traveler

Du mouvement dans l'industrie du RPG japonais

En 2003, Square et Enix fusionnèrent pour donner naissance à Square Enix, une entité qui demeure célèbre pour ses RPG. Cependant, de nombreux autres développeurs et jeux méritent également d'être mentionnés. Level-5, sous la direction d'Akihiro Hino, a créé Ni no Kuni, une collaboration féérique avec le Studio Ghibli pour ses séquences animées. En 2012, ils ont également donné vie à Fantasy Life, une autre réalisation remarquable. Intelligent Systems, quant à eux, sont les créateurs de la série Paper Mario, dont l'opus "La Porte millénaire" est considéré comme un classique du genre. Malheureusement, la société Alphadream, aujourd'hui en faillite, a marqué l'univers des RPG avec la série Mario & Luigi, comprenant des titres tels que Superstar Saga et Dream Team.

RPG, Donjon et Dragon, Octopath Traveler

Intelligent Systems est également le créateur de Fire Emblem. Celle-ci est réputée pour ses combats au tour par tour, ses récits captivants et sa fonctionnalité de permadeath. Cette dernière est devenue optionnelle, entre autres, avec l'opus salvateur Awakening, qui ont permis à la franchise de prendre un nouvel essor. Fire Emblem a également exploré d'autres genres, avec le jeu mobile gacha Fire Emblem Heroes, la collaboration effrénée avec la franchise Warriors de Koei Tecmo pour Fire Emblem Warriors, ainsi qu'une rencontre inédite avec la série Shin Megami Tensei d'Atlus, donnant naissance à Tokyo Mirage Sessions #FE. La racine de cette série dérive de l'univers post-apocalyptique de Shin Megami Tensei, un RPG d'Atlus sorti en 1992. De cette œuvre originelle ont éclos les dérivés de la série Persona, offrant ainsi une expérience singulière et atypique aux joueurs.

Bienvenue dans notre génération !

Octopath Traveler II, ce joyau de Square Enix, paru ce 24 février 2023, est l'élu de mon cœur, dévorant des heures précieuses malgré quelques imperfections. Chef-d'œuvre tant pour les yeux que pour les sens, il arbore une splendeur en 2D-HD, tandis que la magie musicale de Yasunori Nishiki transporte l'âme. Son système de combat, un ballet au tour par tour, est l'essence même de la perfection. Les huit protagonistes, liés par des liens subtils, nourrissent mon imagination de scénarios dignes d'une partie de jeu de plateaux.

Le temps et l'engagement émotionnel sont les clés de ce genre qui naquit des jeux d'aventures imaginaires. Son influence s'est répandue telle une onde, touchant des jeux tels que Professor Layton et The Legend of Zelda. Qu'ils soient empreints de stratégie, d'action, de tournois ou de vastes mondes en ligne, ces RPGs témoignent d'une histoire riche, redevables aux jeux tels que D&D et Wizardry, ainsi qu'aux mondes enchantés tissés par Tolkien. Certes, je ne peux ici conter l'entièreté de cette épopée, mais j'espère, avec amour, avoir éveillé en vous l'envie de renouer avec une série bien-aimée ou de découvrir un tout nouveau trésor ! Merci à vous tous d'être toujours aussi nombreux.

Kuro

Sources : Wikipedia, Square Enix, Level-5, RPG Site, RPG Fan, Gematsu, Warwickboar

Partagez l'amour du jrpg

Kuro
Kuro

Enchanté, je suis le créateur de JRPGFR. Admirateur fervent de la culture pop japonaise, notamment des jeux de rôle japonais, j'ai l'ambition de partager ma passion auprès d'un public aussi vaste que possible. À l'âge de 37 ans, mon J-RPG préféré demeure Chrono Trigger ! Nous vous convions donc cordialement à nous rejoindre pour découvrir notre contenu !

Laisser un commentaire